February 11, 2019

Rezine

20190211

Rien à cacher // Nothing to hide

Projection-débat, le 102, samedi 2 mars 2019, 19h. Prix libre

Nous utilisons tous et toutes au quotidien différentes applications sur nos téléphones et ordinateurs : GPS, web, email, etc. Que racontent de nous ces différentes données que nous échangeons à travers les grands tuyaux de l'Internet, et surtout, comment sont-elles utilisées ? Mister X se prête à l'expérience de la mise en place d'un mouchard sur son ordinateur et smartphone, qui récoltent pendant un mois les informations accessibles aux différentes applications de ces terminaux. Se savoir ainsi « sous surveillance » change-t-il nos comportements, alors même que nous n'avons « rien à cacher » ? À travers ce documentaire, nos rapports à la surveillance et à son institutionalisation, tant politique qu'économique sont questionnés, ainsi que notre acceptation passive individuelle et collective.

Nothing to hide est réalisé par Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic. Version Originale (Anglais) sous-titré Français.

La projection sera suivie d'un débat avec Benjamin Loveluck, maître de conférences à Télécom ParisTech et chercheur associé au CERSA (CNRS-Paris 2). Ses travaux portent sur la sociologie du numérique et les pratiques politiques en ligne. Il s’est notamment intéressé à l'histoire d’internet, aux idéologies qui le traversent et aux enjeux liés aux libertés numériques dans l'ouvrage (Réseaux, libertés et contrôle. Une généalogie politique d’internet (Armand Colin, 2015))lien ).

Les portes ouvriront à 19h (casse-croûte et bar) et la soirée commencera à partir de 19h30.

Lieu : 102, rue d’Alembert 38000 Grenoble (Tram A-B arrêt « Saint-Bruno »/ C arrêt « Vallier-Dr Calmette » / Bus 12) carte : https://osm.org/go/0CAQrtTm6?m=

February 11, 2019 06:46 PM

Iloth

Directive copyright : On avance …. dans le pire.

Après le vote du parlement la dernière étape pour valider le  texte est un trilogue entre:
  • Commission européenne
  • Le parlement Européen (Ayant voté la directive à 438 voix contre 226 le 12 septembre 2018)
  • Le Conseil de l’Union Européennes actuellement présidé par la Roumanie depuis Janvier 2018. 

 

Le 18 janvier les Etats de l’Union Européenne n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur le texte.
Certains ayant mis en avant leurs inquiétudes pour les articles 11 et 13 jugés insuffisants sur la protection du droit des utilisateurs. Le trilogue présidé par la Roumanie a été suspendu faute d’accord.

 

Pour ce qui est de la position de la France dans ce débat; elle s’est prononcée pour pour que la directive et notamment l’article 13 s’applique à toutes les plateformes quelle que soit la taille de la structure (pas d’exception pour les PME et TPE).

 

C’est un point de désaccord avec l’Allemagne qui propose que l’obligation de filtrage ne soit pas appliquée aux entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 20 millions d’euros par an.
Ce qui se rapproche de la position actuelle du parlement Européen.

 

Un trilogue final aura lieu avec la parlement européen le 11 février. Ce qui laisse comme dernière chance de rejeter le texte le vote en session plénière des MEPs prévue courant Mars-Avril.

 

 Sur le blog de la députée Julia Reda, on peut aussi lire que des industries du droit d’auteurs ont demandé à être exclues du champ d’application de ce texte jugé incompréhensible et confus. Leurs conclusions finissent même par avouer qu’il avantage en réalité les grandes plate-formes de contenu en ligne, ce qui soulève des interrogations sur le désaccord de ces industries avec cette directive.

 

Google semble faire son lobbying de son coté, menacant de fermer son service Google News en Europe si le texte passe tel quel. Ils font aussi leur campagne contre la directive en expliquant les conséquence sur le service youtube à leurs utilisateurs.

 

Pas besoin de lobbying indirect donc, les mails reçus par les députés semblent au contraire  légitimes comme le confirme cette pétition ayant dépassé les 4 millions de signatures.
Prise en compte par la Ministre de la justice allemande, cela doit nous encourager de continuer à la faire circuler.

 

On peut regretter de voir qu’en France le débat sur la directive copyright se limite entre Google vs Grand Groupe de presse et industries du droit d’auteurs, en passant presque sous silence les conséquences que cela aura sur les utilisateurs et les plateformes de services en ligne indépendantes.

 

Il est important de continuer à faire entendre son mécontentement et/ou communiquer sur le sujet,
 un retournement de situation semble être possible, afin que les droits de utilisateurs et la liberté d’expression ne soient pas sacrifiés pour des intérêts financiers.

 

L’équipe Iloth.

by Cardona Christophe at February 11, 2019 11:30 AM

February 10, 2019

Rezine

Projection-débat le 2 mars 2019

Rien à cacher // Nothing to hide

samedi 2 mars 2019, 19h. Prix libre

Nous utilisons tous et toutes au quotidien différentes applications sur nos téléphones et ordinateurs : GPS, web, email, etc. Que racontent de nous ces différentes données que nous échangeons à travers les grands tuyaux de l'Internet, et surtout, comment sont-elles utilisées ? Mister X se prête à l'expérience de la mise en place d'un mouchard sur son ordinateur et smartphone, qui récoltent pendant un mois les informations accessibles aux différentes applications de ces terminaux. Se savoir ainsi « sous surveillance » change-t-il nos comportements, alors même que nous n'avons « rien à cacher » ?
À travers ce documentaire, nos rapports à la surveillance et à son institutionalisation, tant politique qu'économique sont questionnés, ainsi que notre acceptation passive individuelle et collective.

Nothing to hide est réalisé par Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic. Version Originale (Anglais) sous-titré Français.

La projection sera suivie d'un débat avec Benjamin Loveluck, maître de conférences à Télécom ParisTech et chercheur associé au CERSA (CNRS-Paris 2). Ses travaux portent sur la sociologie du numérique et les pratiques politiques en ligne. Il s’est notamment intéressé à l'histoire d’internet, aux idéologies qui le traversent et aux enjeux liés aux libertés numériques dans l'ouvrage Réseaux, libertés et contrôle. Une généalogie politique d’internet (Armand Colin, 2015).

Les portes ouvriront à 19h (casse-croûte et bar) et la soirée commencera à partir de 19h30.

Lieu :

  • 102, rue d’Alembert 38000 Grenoble
  • (Tram A-B arrêt « Saint-Bruno » / Tram C arrêt « Vallier-Dr Calmette » / Bus 12)
  • carte

Nothing to Hide - Trailer (French) from NOTHING TO HIDE documentary 2017 on Vimeo.

February 10, 2019 11:00 PM

FAImaison

Assemblée générale 2019

L'assemblée générale ordinaire (AGO) aura lieu le samedi 23 février 2019 à 15h au 1 place de la Gare de l'État dans la salle A de la Maison des syndicats, à Nantes.

L'ordre du jour sera le suivant :

  • présentation et vote du bilan moral ;
  • présentation et vote du bilan financier ;
  • courte intervention sur les responsabilités incombant au futur bureau ;
  • élection du nouveau bureau et de la nouvelle présidente ou du nouveau président.

L'objectif est de limiter l'AGO formelle dans le temps (environ une heure). Le reste de l'après-midi, et jusqu'à 19h, sera un temps informel pour favoriser les rencontres dans l'association et la découverte de ce que font les un·e·s et les autres en toute simplicité et dans la bonne humeur.

Tou·te·s les membres de l'association sont amicalement convi·é·es à l'AGO ! Les membres ayant le droit de vote et ne pouvant se déplacer peuvent fournir une procuration à un·e autre membre de leur choix.

Vous pouvez consulter la convocation officielle et la succincte page de wiki de préparation.

by FAImaison at February 10, 2019 11:00 PM

Conférence « Internet c'est nous »

Le support de présentation est ici (20 Mio, format LibreOffice, réutilisable librement, nécessite la police Jura) et l'enregistrement vidéo ici.

Pourquoi et comment construire un Internet local et engagé ?

FAImaison est justement une association qui fabrique des accès Internet à Nantes. Plusieurs membres de l’association viendront expliquer, au-delà des aspects techniques, les enjeux humains et politiques de la réappropriation citoyenne d’Internet.

Cet événement se tient dans le cadre du 2ème édition du Festival des Libertés Numériques qui se déroule du 25.01 au 09.02. Il est coordonné par les bibliothécaires de l’INSA Rennes et s’inscrit dans le mouvement international des CryptoParties, également appelés Café vie privée ou Chiffrofête.

Plus d'infos sur le festival : fdln.insa-rennes.fr

Bannière de l'événement

Informations pratiques

  • Conférence « Internet c'est nous »
    • Samedi 09 février à 19h
    • Salle Jules Vallès de la médiathèque Jacques Demy, 24 quai de la Fosse, 44000 Nantes
    • Prix libre

by FAImaison at February 10, 2019 11:00 PM

February 08, 2019

Alsace Réseau Neutre

Samedi 9 mars 2019 - Atelier "libérons-nous du pistage" (CEN/CCN)

Horaire : 14h00

Lieu : SHADOK - Presqu'île André Malraux.

Lors de cet atelier, des bénévoles d'Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès à Internet associatif et local, vous proposent différents parcours pour reprendre le contrôle sur vos données numériques en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives.


Les parcours au choix:

Configurer votre navigateur 

Découvrir Linux

Auto-hébergement YunoHost 

Découvrir LineageOS

 

by scapharnaum at February 08, 2019 08:21 PM

February 05, 2019

FAImaison

Projection du documentaire « Nothing To Hide »

Le documentaire « Nothing to Hide » de Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic, réalisé en 2017, sera projeté à la salle Jules Vallès de la médiathèque Jacques Demy le mercredi 06 février à 19h.

« Nothing to Hide » aborde l' impact de la surveillance de masse sur nos comportements.

Affiche de Nothing to Hide

La projection sera suivie d'une discussion entre le public et des membres de l'association FAImaison autour du droit à la vie privée.

Cet événement se tient dans le cadre du 2ème édition du Festival des Libertés Numériques qui se déroule du 25.01 au 09.02. Il est coordonné par les bibliothécaires de l’INSA Rennes et s’inscrit dans le mouvement international des CryptoParties, également appelés Café vie privée ou Chiffrofête.

Plus d'infos sur le festival : fdln.insa-rennes.fr

Bannière de l'événement

Informations pratiques

  • Projection du documentaire « Nothing To Hide »
    • Mercredi 06 février à 19h
    • Salle Jules Vallès de la médiathèque Jacques Demy, 24 quai de la Fosse, 44000 Nantes
    • Prix libre

by FAImaison at February 05, 2019 11:00 PM

February 01, 2019

FAImaison

Café vie privée

Venez échanger avec nous sur la protection de la vie privée et apprendre à protéger vos communications et vos données personnelles !

Des ateliers d’autodéfense numérique auront lieu tout au long de l’après-midi :

  • protéger ses données et son intimité en ligne,
  • gérer ses mots de passe,
  • s’initier au chiffrement,
  • préserver son anonymat avec Tails et Tor,
  • protéger son trafic sur Internet avec un VPN, etc.

Venez avec votre ordinateur ou votre smartphone, et si vous voulez installer Tails, pensez à venir avec une clé USB avec un espace d’au moins 8Go.

Plus d'infos sur le programme de l'après-midi : cafevieprivee-nantes.fr

Cet événement se tient dans le cadre du 2ème édition du Festival des Libertés Numériques qui se déroule du 25.01 au 09.02. Il est coordonné par les bibliothécaires de l’INSA Rennes et s’inscrit dans le mouvement international des CryptoParties, également appelés Café vie privée ou Chiffrofête.

Plus d'infos sur le festival : fdln.insa-rennes.fr

Bannière de l'événement

Informations pratiques

  • Café vie privée
    • Samedi 02 février, de 14h à 18h
    • Maison de quartier Madeleine Champ-de-Mars, 22 rue Émile Péhant, 44000 Nantes

by FAImaison at February 01, 2019 11:00 PM

January 31, 2019

FAImaison

Atelier « Exercer ses droits avec le RGPD : comment faire ? »

Le RGPD, Règlement Général à la Protection des Données, entré en application en mai 2018, consacre de nouveaux droits pour les personnes.

Après une brève présentation de ces droits, nous verrons dans quels cas ils peuvent être utilisés, quelle est la procédure à suivre et ce qu’on peut obtenir.

Cet événement se tient dans le cadre du 2ème édition du Festival des Libertés Numériques qui se déroule du 25.01 au 09.02. Il est coordonné par les bibliothécaires de l’INSA Rennes et s’inscrit dans le mouvement international des CryptoParties, également appelés Café vie privée ou Chiffrofête.

Plus d'infos sur le festival : fdln.insa-rennes.fr

Bannière de l'événement

Informations pratiques

  • Atelier « Exercer ses droits avec le RGPD : comment faire ? »
    • Vendredi 01 février, de 19h à 21h
    • Bar associatif La Dérive, 1 rue du Gué Robert, 44000 Nantes
    • Prix libre

by FAImaison at January 31, 2019 11:00 PM

January 29, 2019

Alsace Réseau Neutre

Vendredi 8 mars - Conférence "Internet Bio ou dystopies programmées" - (CEN)

Horaire : 19h00.

Lieu : SHADOK - Presqu'île André Malraux.

De l’obsolescence programmée à l’asservissement technologique, Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès Internet associatif et local, vous invite à un tour d’horizon des enjeux de la construction d’internet.

 

 
 

by scapharnaum at January 29, 2019 02:52 PM

Samedi 9 février - Atelier "Libérons-nous du pistage" - (CEN/CCN)

Horaire : 14h00

Lieu : SHADOK - Presqu'île André Malraux.

Lors de cet atelier, des bénévoles d'Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès à Internet associatif et local, vous proposent différents parcours pour reprendre le contrôle sur vos données numériques, en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives.

Les parcours, au choix :

  • Configurer votre navigateur
  • Découvrir Linux
  • Auto-hébergement YunoHost
  • Découvrir LineageOS

by scapharnaum at January 29, 2019 02:33 PM

Vendredi 1 février - Présentation "ARN, F.A.I. associatif.

Horaire : 19h00.

Lieu : SHADOK - Presqu'île André Malraux.

 

Profitez de la chandeleur pour venir déguster une crêpe tout en découvrant : Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès Internet associatif et local !

 Si vous voulez en savoir plus sur notre démarche ou apprendre à nous connaître, n'hésitez pas à passer nous voir, lors de cette permanence !

N'hésitez pas à venir échanger avec nous !

(après 20h, sonnez à l'espace "Coworking", au n° 26, derrière le bâtiment de Shadok) 

 

by scapharnaum at January 29, 2019 02:19 PM

January 28, 2019

FAImaison

Atelier « Écriture et numérique : quelles libertés ? »

L’association A LA CRIÉE, laboratoire d’ invention sociale, en partenariat avec FAImaison, fournisseur d’accès à Internet nantais, animera un atelier permettant d’explorer des formes d’écriture(s) numérique(s) et de réfléchir sur les libertés mobilisées.

Cet événement se tient dans le cadre du 2ème édition du Festival des Libertés Numériques qui se déroule du 25.01 au 09.02. Il est coordonné par les bibliothécaires de l’INSA Rennes et s’inscrit dans le mouvement international des CryptoParties, également appelés Café vie privée ou Chiffrofête.

Plus d'infos sur le festival : fdln.insa-rennes.fr

Bannière de l'événement

Informations pratiques

  • Atelier « Écriture et numérique : quelles libertés ? »
    • Mardi 29 janvier, à 19h
    • Bar associatif La Dérive, 1 rue du Gué Robert, 44000 Nantes
    • Prix libre

by FAImaison at January 28, 2019 11:00 PM

French Data Network

FDN ouvre son instance Synapse [matrix] et la bridge à IRC (Geeknode)

FDN ouvre le service [matrix] à ses adhérents et adhérentes ! Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, [matrix] est un service de messagerie instantanée (chat, appel, vidéo) libre et décentralisé. Il permet d’initier des communications entre plusieurs personnes mais aussi de créer des groupes de discussions comme pour Whatsapp/Telegram/Signal/XMPP/IRC… Les communications peuvent être […]

by vlp at January 28, 2019 11:01 AM

January 27, 2019

Franciliens

Premier Samedi du Libre du 2 février

Franciliens.net sera présent au prochain PSL, pour accueillir les curieux des Fournisseurs d’Accès Internet associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Infos pratiques

Samedi 2 février, de 14 h à 18 h
Au Carrefour numérique², à la Cité des Sciences et de l’Industrie (étage −1)
30, Avenue Corentin Cariou — 75 019 Paris
Métro Porte de la Villette


Afficher une carte plus grande

by yhargla at January 27, 2019 12:59 AM

January 23, 2019

Franciliens

Assemblée générale

Notre assemblée générale aura lieu samedi 26 janvier à 15 h, à l’ENS – Campus de Jourdan.

Nous discuterons notamment de la possibilité que Franciliens.net devienne LIR vers la fin de l’année 2019.
Ce choix a de grandes conséquences sur l’association, ses finances et sa possibilité d’opérer et grandir sur un horizon de plus de dix ans. Afin de permettre à ceux qui le veulent de se renseigner sur le sujet, Anne a rédigé un billet sur notre blog pour présenter le sujet.

En cas de questions, n’hésite pas à nous le signaler à l’adresse bureau, afin qu’elles soient adressées lors de l’AG.

Lieu

ENS, Campus de Jourdan
Salle R1-09
48, boulevard Jourdan
Paris 14
Métro Porte d’Orléans, Tram Montsouris


Afficher une carte plus grande

by ToumToum at January 23, 2019 06:07 PM

January 22, 2019

Franciliens

Devenir LIR

2019 est l’année où tous les FAI de la Fédé doivent essayer de devenir LIR. Pourquoi ? Parce que c’est la dernière occasion d’avoir des adresses IPv4.

IPv4 et IPv6

Ok, faisons un pas en arrière. Pour pouvoir être identifié sur le réseau Internet il faut disposer d’un identifiant: c’est l’adresse IP. Il existe deux grands types d’adresses IP, et dans chacun des deux types, la définition de celui-ci détermine combien d’adresses sont possibles.

Le premier type est IPv4, pensé quand le développement actuel d’Internet n’apparaissait même pas dans les rêves les plus fous des spécialistes de l’époque. Grossièrement, il y a 4 milliards d’adresses possibles.

Quand on a compris qu’il allait y avoir plus de machines que ça dans le réseau et que ce manque d’adresses allait poser problème, on a travaillé pour mettre au point un autre type. C’est comme ça que IPv6 a été formalisé et que ce type d’adresse en prévoit…

340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456

Mais IPv6 ne résout pas tous les problèmes, car bien que IPv6 ait été pensé en 1998, beaucoup ne l’utilisent pas encore (y compris dans la Fédé), et les adresses IPv4 sont donc nécessaires. Ce n’est pas près de changer : il est très vraisemblable que cela reste le cas d’ici 15 ans.

Peu d’IPv4

Aujourd’hui il y a beaucoup de demandes d’adresses IPv4, peu de disponibilités : c’est une ressource rare qui est parfois vendue, et pas bon marché.

Aujourd’hui les adresses IP que les FAI de la Fédé utilisent sont rarement à eux. Le plus souvent le titulaire des adresses est quelqu’un d’autre qui les leur offre gracieusement ou bien à un prix très faible. Et si jamais le titulaire change d’avis, de propriétaire ou fait faillite, tout est à renégocier, et ce n’est pas évident : du jour au lendemain avoir des adresses IPv4 peut devenir presque impossible (Aquilenet le sait bien).

Pour assurer leur indépendance en termes d’IPv4, les FAI de la Fédération devraient donc avoir leurs adresses.

Avoir ses IPv4 Allocated PA

Le RIPE (Réseaux IP Européens pour les connaisseurs) dispose d’encore un peu d’adresses à distribuer, et le choix a été fait d’attribuer des blocs de 1024 adresses IPv4 (un /22 en termes du secteur) aux entités qui se feraient agréer sous le statut de LIR. En regardant la vitesse actuelle à laquelle les adresses sont attribuées, les blocs seront épuisés en Mars 2020.

Le problème est qu’être LIR, ça se paye, à l’entrée et tous les ans : et pour de petits acteurs comme nous, cela représente un coût fixe qu’il n’est pas évident de soutenir. Une échappatoire existe cependant : après deux ans, il est possible de transférer les adresses IP à un autre LIR, alors que les adresses elles-mêmes continuent d’être attribuées au même sujet. Afin de s’assurer que ce bloc restera à disposition du FAI qui l’a obtenu, il suffira de le mettre par écrit dans un contrat entre le FAI et le LIR. Ainsi, si le LIR auquel on a transféré la gestion des adresses ferme, on reprend nos adresses et on se tourne vers un autre LIR afin qu’il rende le même service.

Le programme, donc, est le suivant :

  • 2019-09 : Adhésion au RIPE et création du LIR (coût de 2000€ + un pro-rata de 1400€ + 21%)
  • 2019-09 : Obtention de 1024 adresses IPv4
  • 2020-01 : Paiement de la cotisation (coût 1400€ + 21%)
  • 2021-01 : Paiement de la cotisation (coût 1400€ + 21%)
  • 2021-09 : Transfert de la propriété des adresses IP à un autre LIR
  • 2021-10 : Fermeture du LIR créé deux ans plus tôt

Le coût total reviendrait à 6231,50€, pour pouvoir disposer, sinon éternellement, sur un très long horizon, de 1024 adresses IPv4.

Après octobre 2019, le LIR auquel la gestion des adresses a été transférée aura des frais à soutenir, et vraisemblablement à les répercuter sur le FAI qui lui a confié la gestion du bloc. Il s’agit cependant là de frais désormais minimes, de l’ordre de 50/75€ par an.

En dehors d’événements imprévisibles, tels que la récupération par le RIPE de blocs d’adresses déjà attribués ou en tout cas actuellement indisponibles, celle-ci risque fort d’être, dans l’histoire, la dernière occasion pour nos FAI d’avoir nos adresses IP4 et d’assurer ainsi la disponibilité d’une ressource indispensable pour notre autonomie.

by Anne at January 22, 2019 12:39 AM

January 20, 2019

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 06/02/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h, au sein des locaux du CCAN.

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/11/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at January 20, 2019 03:33 PM

January 18, 2019

Lorraine Data Network

Assemblée Générale Ordinaire (AGO) 2018

Rendez-vous le 09/02/2019, de 14:00 à 18:00 :

L’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) 2018 se tiendra le samedi 9 février 2019, au CCAN, de 14h à 18h.

Tous les adhérent⋅e⋅s (et les curieuses/curieux) y sont convié⋅e⋅s et sont invité⋅e⋅s à confirmer ou non leur venue.

Si vous ne pouvez pas participer à l’AGO, vous êtes fortement invité⋅e⋅s à donner procuration à un⋅e autre adhérent⋅e, en respectant les contraintes définies lors de la dernière Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) :

  1. chaque adhérent⋅e ne peut être porteur que de 2 procurations au maximum (cf. article 5.2 du règlement intérieur) ;
  2. vous pouvez donner procuration par courriel (signé ou non), par courrier postal ou via un document papier que l’adhérent⋅e à qui vous donnez procuration devra remettre en mains propres au secrétaire de séance avant le début de l’AGO.

Ordre du jour AGO :

  1. Vérification des procurations et renouvellement des cotisations du dernier moment (espèces ou chèque).
  2. Récapitulatif des actions depuis la dernière AGO (un bilan d’activités 2018 sera proposé en amont sur la liste de diffusion des bénévoles).
  3. Projets en cours.
  4. Bilan financier 2018.
  5. Projets pour 2019.

Seuls les adhérent⋅es à jour de cotisation pourront participer aux votes.

L’AGO est terminée, le compte-rendu est disponible sur la page Documents et Bureau.

<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/11/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at January 18, 2019 05:31 PM

January 13, 2019

Franciliens

Projection-débat de Nothing to hide au Lycée Autogéré de Paris

Une projection du film documentaire « Nothing to hide » aura lieu le jeudi 17 janvier 2018 (19 h), au LAP.

Nous y serons présents pour présenter le film et animer le débat qui suivra.

Présentation du film

Nothing to hide est un documentaire collaboratif écrit et réalisé par les journalistes Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux. Le film est dédié à la question fondamentale et encore jamais posée de la surveillance de masse : son acceptation dans la population. Après s’être rencontrés lors d’événements dédiés à la surveillance sur internet, Mihaela et Marc ont décidé de travailler sur ce qui leur est apparu être la clé de voûte de la surveillance moderne : son acceptation et sa justification dans une partie croissante de la population à travers l’argument « je n’ai rien à cacher ».

Bande annonce

Lieu de la projection

Lycée Autogéré de Paris
393 rue de Vaugirard
75015 Paris
Métro Porte de Versailles


Afficher une carte plus grande

Liens

by ToumToum at January 13, 2019 03:02 PM

January 10, 2019

FAImaison

Plusieurs événements nantais dans le cadre du Festival des Libertés Numériques 2019

Dans le cadre du 2ème édition du Festival des Libertés Numériques qui se déroule du 25 janvier au 09 février, l'association FAImaison et le collectif Café vie privée à Nantes proposent plusieurs événements sur Nantes :

Mardi 29.01 : Écriture et numérique, quelles libertés ?

L’association A LA CRIÉE, laboratoire d’ invention sociale, en partenariat avec FAImaison, fournisseur d’accès à Internet nantais, animera un atelier permettant d’explorer des formes d’écriture(s) numérique(s) et de réfléchir sur les libertés mobilisées.

  • 19h - Bar associatif La Dérive, 1 rue du Gué Robert, 44000 Nantes

Vendredi 01.02 : Éxercer ses droits avec le RGPD, comment faire ?

Le RGPD, Règlement Général à la Protection des Données, entré en application en mai 2018, consacre de nouveaux droits pour les personnes.

Après une brève présentation de ces droits, nous verrons dans quels cas ils peuvent être utilisés, quelle est la procédure à suivre et ce qu’on peut obtenir.

  • 19h à 21h - Bar associatif La Dérive, 1 rue du Gué Robert, 44000 Nantes

Samedi 02.02 : Café vie privée

Venez apprendre à protéger votre vie privée et vos données personnelles lors des ateliers d'autodéfense numérique qui auront lieu tout au long de l'après-midi : protéger ses données et son intimité en ligne, gérer ses mots de passe, s’initier au chiffrement, préserver son anonymat avec Tails et Tor, protéger son trafic sur Internet avec un VPN, etc.

Venez avec votre ordinateur ou votre smartphone, et si vous voulez installer Tails, pensez à venir avec une clé USB avec un espace d’au moins 8Go.

  • 14h à 18h - Maison de quartier Madeleine Champ-de-Mars, 22 rue Émile Péhant, 44000 Nantes

Mercredi 06.02 : Projection du documentaire « Nothing To Hide »

Le documentaire « Nothing To Hide » de Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic, réalisé en 2017, aborde l' impact de la surveillance de masse sur nos comportements.

La projection sera suivie d'une discussion entre le public et des membres de l'association FAImaison autour du droit à la vie privée.

  • 19h à 21h - Médiathèque Jacques Demy, Salle Jules Vallès, 24 quai de la Fosse, 44000 Nantes

Samedi 09.02 : Conférence Internet c'est nous

Pourquoi et comment construire un Internet local et engagé ?

FAImaison est justement une association qui fabrique des accès Internet à Nantes. Plusieurs membres de l’association viendront expliquer, au-delà des aspects techniques, les enjeux humains et politiques de la réappropriation citoyenne d’Internet.

  • 19h à 21h - Médiathèque Jacques Demy, Salle Jules Vallès, 24 quai de la Fosse, 44000 Nantes

L'entrée des événements est libre, et c'est ouvert à toutes et à tous !

Bannière de l'événement

Le Festival des Libertés Numériques est coordonné par les bibliothécaires de l’INSA Rennes. Il s’inscrit dans le mouvement international des CryptoParties, également appelés café vie privée ou chiffrofête.

Plus d'infos sur le festival : fdln.insa-rennes.fr

by FAImaison at January 10, 2019 11:00 PM

January 05, 2019

Fédération FDN

La Fédération FDN dévoile le baromètre FTTH

Paris, le 5 janvier 2019

La Fédération FDN rend aujourd'hui public son outil d'analyse des Réseaux d'Initiative Publique (RIP) : le Baromètre FTTH. Cet outil a pour but de visibiliser les RIP FTTH en France et d'analyser leur adéquation avec les besoins des petits Fournisseurs d'Accès à Internet tels que ceux membres de la Fédération FDN.

Ce baromètre FTTH est le fruit d'un an et demi de travail bénévole : il a d'abord fallu collecter des informations sur l'ensemble des RIP FTTH du territoire, tâche qui s'est révélée plus ardue que prévu. Malgré le caractère public de ces réseaux et des contrats de délégation de service public associés, nous nous sommes heurtés à la culture du secret de cette industrie et à la mauvaise foi flagrante de certains acteurs. Nous avons déjà donné un aperçu de ce premier travail de collecte d'information ici :
https://www.ffdn.org/fr/article/2018-02-18/la-recherche-des-contrats-des-rip-ftth-un-premier-bilan
https://www.ffdn.org/fr/article/2018-11-17/la-recherche-des-rip-ftth-acceder-aux-documents-administratifs-cest-plus-long-que

La seconde étape du travail, également réalisée par les bénévoles de la Fédération FDN, a été d'analyser et de présenter toutes les informations que nous avons pu obtenir sur ces RIP, en particulier les catalogues de services. Le Baromètre FTTH est le résultat direct de ce travail.

Notre objectif est de visibiliser les conditions d'accès aux RIP FTTH à destination des FAI associatifs de la Fédération, mais également à destination d'autres opérateurs de taille similaire qui se heurtent aux mêmes obstacles. Nous souhaitons montrer la difficulté que nous avons à opérer sur certains de ces réseaux, qui sont pourtant financés par de l'argent public et se doivent donc d'être non discriminatoires vis-à-vis des FAI. À l'inverse, nous souhaitons aussi montrer qu'il est possible de créer les conditions nous permettant d'opérer, que celles-ci sont viables pour l'opérateur d'infrastructure, et que certains RIP réunissent presque toutes ces conditions.

Pour évaluer l'offre de service d'un RIP et son adéquation à nos besoins, nous avons appliqué une méthodologie contenant des critères objectifs basés sur les catalogues des RIP. Nous comparons ces critères à des coûts de référence permettant à un petit FAI d'être économiquement viable.  À partir de ces critères, nous attribuons une note à chaque RIP : entre A et D lorsqu'il semble possible pour nous d'opérer sur ce RIP, et Z lorsque cela semble impossible avec le catalogue actuel (par exemple, si aucune offre activée n'est disponible).

La carte ci-dessous, tirée du baromètre, est évocatrice : plus d'un tiers des départements n'a aucune offre adaptée à nos besoins (en gris sombre sur la carte).  La carte suivante montre que ces départements sont en très grande majorité des RIP attribués à Orange et SFR, ce qui est le signe d'un conflit d'intérêt assez flagrant.

--> Accéder au baromètre FTTH

--> Plus de détails sur notre travail sur les RIP FTTH

--> Méthodologie détaillée

Pour contacter le groupe en charge du baromètre FTTH : contact-ftth at ffdn dot org 

by zorun at January 05, 2019 05:33 PM

January 04, 2019

Franciliens

Premier samedi du libre du 5 janvier

Incarnation de FFDN en Île-de-France, Franciliens.net sera présent au prochain PSL, pour accueillir les curieux des FAI associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Infos pratiques

Samedi 5 janvier, de 14 h à 18 h
Au Carrefour numérique², à la Cité des Sciences et de l’Industrie (étage −1)
30, Avenue Corentin Cariou — 75 019 Paris
Métro Porte de la Villette


Afficher une carte plus grande

by ToumToum at January 04, 2019 01:41 PM

December 28, 2018

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 09/01/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

Exceptionnellement, cette réunion n’aura pas lieu le premier mercredi du mois. Elle est décalée au mercredi 9 janvier 2019.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer ce mercredi à 20h, au sein des locaux du CCAN.

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/11/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at December 28, 2018 08:45 AM

December 27, 2018

Fédération FDN

Bienvenue à Baionet, nouveau membre de la Fédération FDN !

logo baionet
Leur adhésion a été validé par vote du CA le lendemain de ce noël 2018, et nous sommes heureux de pouvoir annoncer que Baionet intègre officiellement la fédération des fournisseurs d'accès Internet associatifs ! Baionet est un tout jeune FAI associatif basé à Bayonne. Cela faisait une années que des membres de la Fédération accompagnaient ce projet d'association, et c'est un plaisir de voir qu'il ait abouti. Bienvenue Baionet !

by sacha at December 27, 2018 10:20 PM

December 26, 2018

FAImaison

Une folle semaine de rencontres pour FAImaison et Émaugi

Suite à la présentation de FAImaison à Cholet en novembre, se terminant par l'annonce de la création d'un FAI associatif maugeois, la motivation et l'énergie ont continué de battre à plein : la semaine du 10 décembre a été remplie d'interventions dans les médias locaux et de fantastiques rencontres, dont voici un résumé, les liens et quelques impressions personnelles.

Quatre interviews, trois apéros

Deux réunions d'information étaient organisées à Cholet les lundi 10 et jeudi 13 décembre au soir pour réunir les forces vives prêtes à se lancer dans l'aventure Émaugi. En parallèle, cette même semaine a été dense médiatiquement. Après une enthousiasmante interview pour Ouest-France, l'édition angevine du 10 décembre présentait Émaugi en une et publiait un article très complet. Suite à cette parution, ce fut au tour de la Télévision locale du Choletais (TLC) de demander une interview, réalisée le mardi 11 au matin et diffusée dans le journal du soir. L'écho médiatique s'est prolongé le mercredi 12 avec une rencontre au Courrier de l'Ouest en début d'après-midi, l'article paraissant dès l'édition du lendemain.

Que choisir pour ce soir ? Macron ou Émaugi ?

L'intervention médiatique la plus touchante s'est déroulée à Nantes le soir de ce même mercredi. Le projet universitaire AlterWeb AlterRadio faisait sa restitution finale en enregistrant sur Radio Prun' une émission spéciale sur la vie privée et le numérique. Nous y avons rencontré l'équipe du projet, composeé d'étudiant·e·s et de personnel de l'Université et notoirement ouverte, passionnée et diversifiée. Iels ont appris en quelques mois les bases du journalisme radio tout en rencontrant et en interrogeant des associations nantaises engagées pour la vie privée : Exodus Privacy, Nos oignons, GoLeaks et FAImaison. Nous avions déjà rencontré deux personnes du projet lors de l'ApéroMaison de novembre, qui nous avaient interviewés en préparation de cette émission, et qui y relatent d'ailleurs leur venue non sans une pointe d'humour.

Nous fûmes de nouveau interviewés au cours de l'émission, avec un focus sur l'inclusion et la diversité dans nos collectifs, faisant ressortir à la fois les efforts sincères et les résultats tantôt enthousiasmants tantôt décevants vécus à FAImaison. Metal_pou, présidente d'Exodus Privacy, était aussi de la partie, enrichissant la discussion par sa vision et celle de son association. La soirée s'est gaiement prolongée autour de bières en guise de joyeux débriefing.

Une bien belle soirée donc, aussi belle que cette description est longue, dont nous conseillons d'écouter l'enregistrement, et qui donne une image humaine des structures nantaises défendant la vie privée.

Enregistrement pour Radio Prun' à la Bibliothèque universitaire de la Faculté des sciences de Nantes

Côté Cholet, les réunions ont généré une belle énergie et fait émerger une foule d'enthousiasmes et de questions à étudier collectivement pour Émaugi. Une quinzaine de personnes sont intéressées pour participer au lancement de la structure.

Une inquiétude persiste toutefois : deux membres de FAImaison, parti·e·s de Nantes en début de soirée le jeudi pour rallier Cholet, n'y sont jamais parvenues. Le bocage maugeois réserverait-il encore de ces malédictions contées dans ses sombres légendes ?

En bref : une semaine riche de ces choses pas quantifiables qui font vivre un FAI associatif : rencontres, découvertes, rigolades et bonne fatigue.

Articles et enregistrements audio et vidéo

  • article d'Ouest-France du 10 décembre ;
  • interview pour la Télévision locale du Choletais le 11 décembre ;
  • émission spéciale sur Prun' enregistrée le 12 décembre ;
  • interview non coupée enregistrée le 15 novembre en préparation de l'émission sur Prun' ;
  • article du Courrier de l'Ouest du 13 décembre.

by FAImaison at December 26, 2018 11:00 PM

December 22, 2018

FAImaison

Revue de presse

Articles de presse et interviews

En ordre antichronologique :

Conférences

Conférence « Neutralité du net : pistes pour un Internet libre et alternatif », le 22/02/2012, co-organisée par PiNG et EUROPA

FAImaison état invité par PiNG et EUROPA à présenter son projet et débattre avec les autres intervenants (Breizh Entropy, Telecomix, projet Servidéo, numerama.com) lors d’une conférence en lien avec le Journal Europa #32 Web Off consacré à la neutralité du net.

http://www.journaleuropa.info/content/view/full/24713

by FAImaison at December 22, 2018 11:00 PM

December 21, 2018

Rezine

Attaque et panne momentanée du réseau

Quelques informations concernant la coupure de réseau du samedi 21 décembre 2018.

Vendredi 21 décembre, vers 19h, le réseau de Rézine a encaissé une attaque par déni de service (en anglais : deny of service DoS). Cette saturation du réseau a duré 15 minutes. Nous avons eu un pic de trafic à 500 Mb/s, soit environ 8 fois plus que notre moyenne habituelle. Au moins maintenant on connait la limite physique actuelle de notre réseau !

À 19h30, soit 30 minutes après le début de l'attaque, le lien qui reliait Bastille au reste du réseau ne fonctionnait plus. Ce lien était sujet à beaucoup de perte de paquets, rendant le traffic extrêmement lent, nous empêchant même de nous connecter sur le routeur de Bastille. De ce fait, tou·te·s les abonné·e·s relié·e·s à Bastille n'avaient plus accès à Internet. Dans un premier temps, le routeur de Bastille a été "intelligent" et est passé par une autre route. Nous avons en effet bâti le réseau de manière à avoir des portes de secours en cas de problème. Seulement, 30 minutes plus tard, le routeur est revenu sur la route défectueuse, pour ne plus la quitter...

Samedi matin, nous avons enfin réussi à nous connecter au routeur de Bastille. Nous avons pu identifier le problème, le lien défectueux a été contourné, en attendant de résoudre le problème, et le trafic vers Bastille redirigé par la route fonctionnelle. Depuis, le trafic est revenu à la normale.

La panne aura durée 16h.

Vous pouvez avoir un résumé graphique ci dessous. Il représente le délai de réponse (en ordonnée (ms)) et le nombre de paquet perdu en chemin (plus c'est rouge, moins c'est bon).

Bonnes fêtes à vous !

December 21, 2018 11:00 PM

December 20, 2018

Alsace Réseau Neutre

Vendredi 28 décembre - Soirée ouverte ARN & Stammtisch HACKSTUB

L'association ARN tiendra une permanence le vendredi 28 décembre 2018 à partir de 18h, en parallèle, avec le "Stammtisch" de l'association HACKSTUB, au Shadok - 25 presqu’île André Malraux à Strasbourg (voir un plan).

Cette réunion est ouverte à tout le monde, membre d'ARN ou non. Pas d'inscription préalable.

Si vous voulez en savoir plus sur notre démarche ou apprendre à nous connaître, n'hésitez pas à passer nous voir, lors de cette permanence !
N'hésitez pas à venir échanger avec nous !

(après 20h, sonnez à l'espace "Coworking", au n° 26, derrière le bâtiment de Shadok)

by scapharnaum at December 20, 2018 05:23 AM

Vendredi 21 décembre - Soirée ouverte ARN & Stammtisch HACKSTUB

L'association ARN tiendra une permanence le vendredi 21 décembre 2018 à partir de 18h, en parallèle, avec le "Stammtisch" de l'association HACKSTUB, au Shadok - 25 presqu’île André Malraux à Strasbourg (voir un plan).

Cette réunion est ouverte à tout le monde, membre d'ARN ou non. Pas d'inscription préalable.

Si vous voulez en savoir plus sur notre démarche ou apprendre à nous connaître, n'hésitez pas à passer nous voir, lors de cette permanence !
N'hésitez pas à venir échanger avec nous !

(après 20h, sonnez à l'espace "Coworking", au n° 26, derrière le bâtiment de Shadok)

by scapharnaum at December 20, 2018 05:15 AM

December 14, 2018

Alsace Réseau Neutre

Vendredi 14 décembre 2018 - Apéro-accueil d'ARN

L'association tiendra sa réunion-apéro mensuelle le vendredi 14 décembre 2018 à partir de 18 h au Shadok, 25 presqu’île André Malraux à Strasbourg (voir un plan). Cette réunion est ouverte à tout le monde, membre d'ARN ou non. Pas d'inscription préalable. Elle se conclura par un repas convivial à l'extérieur pour ceux et celles qui le désirent. Il est possible d'arriver à toute heure de la soirée. Si vous voulez en savoir plus sur notre démarche ou apprendre à nous connaître, n'hésitez pas à passer nous voir ! Lors de cette réunion : 

  •  nous évoquerons les sujets actuels relatifs à l'association et au numérique autour de Strasbourg ;
  •  nous ferons le point tous ensemble sur l'avancée des projets de l'association et des projets associatifs environnants ;
  •  nous profiterons de cet instant pour faire avancer les projets de l'association sous forme de groupes de travail ouverts.

 N'hésitez pas à venir échanger avec nous !

by scapharnaum at December 14, 2018 04:37 PM

December 10, 2018

French Data Network

Soutenons la fibre associative : donnons à Illyse !

Le 2 Septembre 2005 était publiée sur linuxfr.org, par un certain Benjamin Bayart, un article titrant « Enfin un FAI ADSL associatif ! » Non, ce n’était pas la naissance de FDN, qui a eu lieu en 1992, mais c’était l’arrivée de FDN à la forme qu’on lui connait actuellement. Et le titre était presque […]

by Khrys at December 10, 2018 08:54 PM

December 06, 2018

Lorraine Data Network

58 organisations demandent à Macron de renoncer à son projet de censure anti-terroriste

58 associations de défense des libertés, professionnels, hébergeurs et FAI associatifs demandent à Emmanuel Macron de renoncer à son projet de règlement européen de censure sécuritaire, dont il est le principal promoteur.

Lorraine Data Network co-signe avec 57 acteurs du numérique la lettre ouverte à Emmanuel Macron publiée par La Quadrature du Net. Vous pourrez la trouver ci-dessous, ainsi que sur le site de la quadrature du net


Monsieur le Président,

Au nom de la lutte contre la radicalisation terroriste en ligne, vous défendez un projet de règlement européen imposant de nouvelles obligations à l’ensemble des acteurs de l’Internet : hébergeurs de site, de blog et de vidéo, forum et réseaux sociaux, sites de presse, fournisseurs de mail et de messagerie, etc.

Alors que la Commission européenne et votre gouvernement ne démontrent de façon étayée ni l’efficacité ni la nécessité de ces obligations pour lutter contre le terrorisme, vous souhaitez imposer aux acteurs d’Internet d’agir sur des contenus dont la dangerosité n’aura été évaluée par aucun juge et ce dans des délais extrêmement courts.

Ces obligations sont porteuses de graves dangers pour l’ensemble de l’écosystème numérique européen. En effet, les moyens économiques, humains et techniques requis pour exécuter les obligations envisagées sont tout simplement hors de portée de la quasi-totalité des acteurs : très peu sont ceux qui seront en mesure de répondre 24h/24h, 7j/7 et en moins d’une heure aux demandes de retrait de contenu provenant de n’importe quelle autorité d’un État membre de l’Union. De la même manière, les mesures de surveillance et de censure automatisées que les autorités nationales pourraient imposer en vertu du texte seront totalement impraticables.

Ainsi, pour se plier à ces nouvelles contraintes, les acteurs économiques de petites et moyennes tailles ne pourront que sous-traiter l’exécution des demandes de retrait et la censure automatisée aux quelques grandes entreprises qui, en raison de leur puissance financière, seront capables de les prendre en charge, Google et Facebook en tête, cette sous-traitance étant porteuse d’une dépendance économique et technique gravement préjudiciable à l’économie numérique européenne.

Quant aux acteurs associatifs et collaboratifs à buts non lucratifs, ils n’auront d’autres choix que de cesser leurs activités.

Ce règlement appauvrira donc radicalement la diversité numérique européenne et soumettra ce qu’il en reste à une poignée d’entreprises qui sont déjà en situation de quasi-monopole et dont il faudrait au contraire remettre en cause l’hégémonie.

Enfin, ce règlement conduirait à une surveillance généralisée de nos échanges en ligne et une censure privée et automatisée de l’information, parfaitement contraires au projet humaniste que vous entendez porter au niveau européen.

Nous, acteurs de cet écosystème et défenseurs des libertés fondamentales, vous demandons de renoncer à ce projet.

Signataires :

– Aldil – Association Lyonnaise pour le développement de l’Informatique Libre
– Alsace Réseau Neutre
– Altercarto – Les Mondes de la Terre
– April
– Aquilenet
– Bee Home
– CECIL
– CloudReady.ch
– Association COAGUL – LUG de la Côte-d’Or
– Comité Justice & Libertés Pour Tous (CJL)
– Devloprog
– Digital Courage
– FAImaison
– FairSocialNet.ch
– FDN
– France Eco-Sociale Tech (FEST)
– FFDN
– Framasoft
– Franciliens
– Globenet
– hackerzvoice
– Hadoly
– Hoga
– Human Rights Watch
– Iloth
– IndieHosters
– La mère Zaclys
– Labomedia
– Lautrenet
– Lorraine Data Network
– Marsnet
– Mediapart
– Nebulae
– Observatoire des Libertés et du Numérique (signataires : CECIL, Creis-Terminal, Globenet, LQDN, SM)
– Open Rights Group
– Outils libres
– Ouvaton
– Panoptykon
– Paquerettes
– Parinux
– Picasoft
– ProtonMail
– Rézine
– Ritimo
– Solution Libre
– Statewatch
– Syndicat de la magistrature
– Spiil – Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne
– Syndicat national des journalistes
– SwissNeutral.net
– Creis – Terminal
– Toile-Libre
– Touraine Data Network
– Vhost
– Wikimedia France
– Witness
– Xnet
– Yunohost

by Alexandre BAILLY at December 06, 2018 10:55 PM

Aquilenet

Aquilenet et 44 organisations demandent à Macron de renoncer à son projet de censure anti-terroriste

Aquilenet co-signe avec 44 acteurs du numérique la lettre ouverte à Emmanuel Macron publiée par La Quadrature du Net. Vous pourrez la trouver ci-dessous.

Si Aquilenet a choisi immédiatement de signer cette lettre, c'est qu'en tant qu'acteur de l'Internet libre et solidaire, nous sommes très inquiet⋅e⋅s face à cette proposition de règlement anti-terroriste poussé auprès de l'Union Européenne par notre gouvernement et Emmanuel Macron.

En premier lieu, parce que cette solution priorise Google et Facebook, avec qui ce texte est co-écrit. En effet, seules les grandes plateformes telles que les monstres de la Silicon Valley seront en mesure d'en suivre les obligations ; nous y revenons plus bas. Or, nous estimons que des corporations nord-américaines n'ont pas leur mot à dire sur la scène politique française. Encore moins quand il s'agit de sujets sur lesquels ils jouissent d'une position leur permettant de tirer un avantage à la fois politique et financier. Les acteurs privés n'ont pas à être les garants de la sécurité publique, car leur rôle ne sera jamais neutre ni en faveur des citoyen⋅ne⋅s, mais orienté pour satisfaire leur propres intérêts. Nous ne pouvons transformer la sécurité nationale et internationale, si tant est qu'on considère ce texte comme efficace sur ce terrain, en domaine d'actions privées et de concurrence industrielle. Sans cette limite entre ce qui appartient au public et ce qui appartient au privé, nous nous garantissons un futur nocif pour les citoyens.

En second lieu, nous sommes à la fois FAI et hébergeur de contenu. Nous proposons même deux plateformes, Mastodon et Peertube. Ce sont typiquement ces types d'outils qui sont ciblés par le règlement de censure anti-terroriste que La Quadrature du Net dénonce dans sa lettre ouverte. L'effet désiré est la mise à mort de telles petites plateformes, et par là-même, la fin de la réappropriation des outils numériques par les citoyen⋅ne⋅s. Nous sommes complètement à l'opposé de cela, en tant que support d'un Internet ouvert, décentralisé, neutre et solidaire. Nous visons un Internet multiple et local, et non un Internet unique et central.

Aquilenet ne peut garantir la suppression de contenus incriminés dans l'heure sur demande de l'état. Déjà parce que nous n'estimons pas être responsables des contenus que nous hébergeons, tout comme la rue n'est pas responsable des gens qui y circulent. Nous ne sommes que créateurs d'un espace sur lequel les citoyens peuvent s'exprimer. Ensuite parce que notre volonté de garder le net indépendant de toute manipulation non-désirée fait que nous n'apprécions pas ce type d'interventionnisme. Et au final, parce que même si nous acceptons de respecter la législation Française, nous ne sommes que bénévoles. Motivé⋅e⋅s, mais bénévoles. Nous ne sommes donc pas une équipe d'administrateurs qui fait des astreintes et qui peut réagir de 7h à 7h, du lundi au dimanche. Nous ne pouvons donc garantir la suppression d'un contenu dans l'heure (voire moins), comme la plupart des petits acteurs du numérique. Et nous ne pouvons alors que fermer nos portes, faute de moyens de pouvoir obéir à la loi.

L'autre solution, c'est de déléguer ce droit à des entreprises du numérique. Or, en déléguant à Google, Facebook ou Twitter le droit de vie ou de mort de contenu en ligne, nous cessons de co-construire un rêve numérique pour finalement donner tout le terrain de jeu des Internets à ceux que nous souhaitons voir disparaître, ou en tout cas évoluer parallèlement à nous et non avec nous.

En cela, Aquilenet ne pourra plus offrir de services tels que Mastodon et Peertube. C'est ce que provoquera ce texte chez tous les petits acteurs du web, mettant en danger immédiat le web décentralisé. L'argument est que le terrorisme naît sur ce type de plateforme. La réalité est que le terrorisme a besoin de terreau. Il ne recrute donc pas sur de petites plateformes, mais sur de grandes plateformes. On sait que les échanges vont jusqu'à se faire sur Whatsapp sans complexe. Mais ce n'est qu'un début, le reste se fait par la rue, en face à face, physiquement. Le numérique n'est pas l'outil le plus efficace, encore moins les petites plateformes.

Enfin, vient le problème du chiffrement de bout-en-bout. La Quadrature du Net a questionné ce problème : le règlement semble indiquer vouloir mettre fin au chiffrement de bout-en-bout, c'est-à-dire une sorte de tuyau chiffré entre les différents correspondants d'un service, auquel personne d'autre n'a accès. Il s'agit d'un outil de protection de la vie privée nécessaire, et Aquilenet ne souhaite absolument pas le remettre en cause, bien au contraire. Nous sommes pour le chiffrement partout et tout le temps, afin que les correspondances soient privées, tout comme aucun facteur n'ira ouvrir votre courrier avant de vous le livrer. Nous sommes fournisseur de service, et non pas espions. Nous ne souhaitons pas voir ce que vous faites, parce que nous croyons que votre intimité est précieuse.

En cela, Aquilenet soutient fortement les appels à lutter contre le règlement de censure anti-terroriste, et réfléchit à des actions locales en parallèle de la campagne de La Quadrature du Net pour essayer, comme toujours à notre échelle, de protéger notre Internet, qui est aussi votre Internet. Il est à nous tou⋅te⋅s, pas à quelques grands acteurs états-uniens.

Bonne lecture,
La Collégiale d'Aquilenet

LETTRE OUVERTE DE LA QUADRATURE DU NET AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EMMANUEL MACRON
 

Monsieur le Président,

Au nom de la lutte contre la radicalisation terroriste en ligne, vous défendez un projet de règlement européen imposant de nouvelles obligations à l’ensemble des acteurs de l’Internet : hébergeurs de site, de blog et de vidéo, forum et réseaux sociaux, sites de presse, fournisseurs de mail et de messagerie, etc.

Alors que la Commission européenne et votre gouvernement ne démontrent de façon étayée ni l’efficacité ni la nécessité de ces obligations pour lutter contre le terrorisme, vous souhaitez imposer aux acteurs d’Internet d’agir sur des contenus dont la dangerosité n’aura été évaluée par aucun juge et ce dans des délais extrêmement courts.

Ces obligations sont porteuses de graves dangers pour l’ensemble de l’écosystème numérique européen. En effet, les moyens économiques, humains et techniques requis pour exécuter les obligations envisagées sont tout simplement hors de portée de la quasi-totalité des acteurs : très peu sont ceux qui seront en mesure de répondre 24h/24h, 7j/7 et en moins d’une heure aux demandes de retrait de contenu provenant de n’importe quelle autorité d’un État membre de l’Union. De la même manière, les mesures de surveillance et de censure automatisées que les autorités nationales pourraient imposer en vertu du texte seront totalement impraticables.

Ainsi, pour se plier à ces nouvelles contraintes, les acteurs économiques de petites et moyennes tailles ne pourront que sous-traiter l’exécution des demandes de retrait et la censure automatisée aux quelques grandes entreprises qui, en raison de leur puissance financière, seront capables de les prendre en charge, Google et Facebook en tête, cette sous-traitance étant porteuse d’une dépendance économique et technique gravement préjudiciable à l’économie numérique européenne.

Quant aux acteurs associatifs et collaboratifs à buts non lucratifs, ils n’auront d’autres choix que de cesser leurs activités.

Ce règlement appauvrira donc radicalement la diversité numérique européenne et soumettra ce qu’il en reste à une poignée d’entreprises qui sont déjà en situation de quasi-monopole et dont il faudrait au contraire remettre en cause l’hégémonie.

Enfin, ce règlement conduirait à une surveillance généralisée de nos échanges en ligne et une censure privée et automatisée de l’information, parfaitement contraires au projet humaniste que vous entendez porter au niveau européen.

Nous, acteurs de cet écosystème et défenseurs des libertés fondamentales, vous demandons de renoncer à ce projet.

Signataires :

La lettre commune est toujours ouverte à signature par des organisations (les individus sont vivement encouragés à se l’approprier et à la diffuser autour d’eux).
Pour signer, écrivez à contact@laquadrature.net avec « Signature lettre censure » en objet, puis en précisant le nom de votre organisation dans le mail. Merci !

by Cypher Goat at December 06, 2018 06:00 AM

December 05, 2018

French Data Network

FDN se joint à 43 autres associations pour signer une lettre ouverte demandant à Emmanuel Macron de renoncer à son projet de censure anti-terroriste

FDN se joint à 43 associations de défense des libertés, professionnels, hébergeurs et FAI associatifs pour signer une lettre ouverte rédigée à l’initiative de La Quadrature du Net, afin de demander à Emmanuel Macron de renoncer à son projet de règlement européen de censure sécuritaire, dont il est le principal promoteur. Les gouvernements européens se […]

by Khrys at December 05, 2018 06:26 AM

December 03, 2018

FAImaison

Futur FAI associatif maugeois : résumé de la présentation et prochains rendez-vous

Résumé de la présentation du 13 novembre

Le mardi 13 novembre FAImaison répondait à l'invitation de l'association locale des Colibris de Cholet afin de présenter ses activités. Kiwi et KheOps y étaient, et nous avons été rejoint par deux personnes de Touraine Data Network, qui se sont déplacées pour l'occasion. Cette réunion à été aussi l'occasion d'anoncer la possible création d'un nouvel FAI local basé dans les Mauges : « Émaugi » !

Une vingtaine de personnes étaient présentes. Nous avions une quinzaine de minutes pour notre intervention. C'était assez « sport » à faire, mais pas inintéressant, cela oblige en effet à aller à l'essentiel et à rester clair et concis. Le public présent a énormément apprécié cela. Les retours ont été très positifs sur la forme comme sur le fond. Il n'y a pas eu de temps de questions orales à l'issu de la présentation ce qui était assez dommage au final. Un débat en mouvement sur le thème du logiciel libre organisé par les Colibris a clos la soirée. Nous avons cependant reçu les questions par écrit. Elles sont très pertinentes, preuves de l'intérêt et de la bonne compréhension des sujets abordés. Nous sommes actuellement en train d'y répondre. C'est en tout cas de bonne augure pour motiver une petite équipe autour de ce projet de FAI dans les Mauges.

Autre point à soulever, il y a eu un effet de bord intéressant. Une bonne part des personnes présentes ont eu un sentiment d'angoisse assez fort et clairement exprimé. Ils·elles pensaient connaître et maîtriser l'outil informatique et découvrent que finalement ils·elles « n'y connaissent rien ». Nous avons tenté de mesurer cela, car c'est un effet normal, simplement dû au fait qu'on ne se pose pas forcément la question du « comment ça fonctionne » (l'accès Internet, le logiciel libre…). C'était l'intérêt de la soirée.

Prochains rendez-vous

Pour donner suite à cette première étape, des rendez-vous sont programmés afin de s'organiser. Vient qui veut ! Ce sera :

  • lundi 10 décembre à 20h au Café des artistes : 93 rue Saint-Pierre à Cholet ;
  • jeudi 13 décembre à 20h au Bar'ouf : 2 Place Saint-Pierre à Cholet.

Puis à voir avec les participant·e·s pour la suite…

by FAImaison at December 03, 2018 11:00 PM

December 02, 2018

Illyse

Appel aux dons pour proposer de la fibre optique dans la Loire

Illyse lance aujourd’hui une campagne de financement participatif afin de collecter les fonds nécessaires à l’ouverture d’une porte de collecte FTTH sur la DSP la Loire (RIP THD42). Nous avons l’opportunité d’être la première association en France à raccorder des abonné·e·s à la fibre optique à l’échelle d’un département.

Fibre optique dénudée

THD42 est le réseau d’initiative publique mis en place par le département de la Loire pour raccorder tou·te·s les habitant·e·s des zones rurales à la fibre optique. Ces zones, peu denses, ne sont pas considérées comme suffisamment rentables par les gros opérateurs.

Dans le cadre du « plan très haut débit » national, les collectivités territoriales sont tenues de mettre en place des accès très haut débit à tou·te·s leurs habitant·e·s d’ici quelques années. Beaucoup choisissent alors de faire appel à des prestataires, via des délégations de service public, pour tenir leurs engagements. Axione est le prestataire qui a été choisi par la Loire pour construire et exploiter le réseau en fibre optique jusqu’à l’abonné.

Nous avons à notre disposition les conditions tarifaires d’accès à ce réseau, et celles-ci semblent confirmer la possibilité de mettre en place un accès associatif à la fibre optique dès début 2019.

Concrètement, les frais de mise en place sont de 5520€, à payer une seule fois, sans prendre en compte le nombre d’abonné·e·s. C’est à proprement parler le ticket d’entrée qui nous permettra de mettre en place l’infrastructure de collecte, et ainsi pouvoir proposer les premiers accès FTTH sur le réseau THD42. C’est pour ce montant que nous vous sollicitons aujourd’hui.

La campagne de dons est accessible ici.

Il est également possible d’effectuer d’effectuer un don directement à l’association sans passer par la plateforme helloasso (nous contacter par mail sur contact@illyse.org).

Si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à les poster sur discussions@, à passer sur IRC ou a venir nous rencontrer lors de la prochaine permanence !

by turlux at December 02, 2018 08:46 PM

December 01, 2018

Franciliens

Réunion de décembre

La prochaine réunion aura lieu le jeudi 6 décembre à partir de 19 h à Easter Eggs au 44 rue de l’ouest 75014 (au numéro 8 à l’intérieur de la cour ; appeler « April » à l’interphone).


Afficher une carte plus grande

by ToumToum at December 01, 2018 02:52 PM

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 05/12/2018, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h, au sein des locaux du CCAN.

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/11/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at December 01, 2018 12:05 PM

November 30, 2018

Alsace Réseau Neutre

Samedi 1er Décembre 2018 - Libérons-nous du pistage

Lors de cet atelier, des bénévoles d'ARN  (Alsace Réseau Neutre) et d'autres associations vous proposent de reprendre le contrôle sur vos données numériques en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives à vos usages numériques quotidiens.Les parcours :

  • savoir configurer son navigateur et découvrir des services numériques éthiques
  • découvrir et installer Linux (Install Party)
  • prendre en main une solution d'auto-hébergement

Si possible, merci d'apporter votre ordinateur et/ou autre appareil que vous utilisez le plus.Participation :Tout public - Gratuit (dons acceptés)De 14h00 à 17h00 - Au Shadok, 25 presqu'île André Malraux - Strasbourg.Merci de vous inscrire (sous pseudo) ici (non-obligatoire) :https://framaforms.org/participer-a-un-evenement-coanime-par-arn-1529493317

by scapharnaum at November 30, 2018 03:20 PM

November 28, 2018

Rezine

Conférence fibre et FAI associatif

Rézine était présente au Capitole du Libre, rendez-vous annuel toulousain autour du libre.

Comme vous vous en êtes rendu compte, Rézine ne peut pas fournir d'accès internet via la fibre optique dédiée aux particuliers (dite FTTH). Plus généralement, aucun membre de la fédération des fournisseurs d'accès internet associatifs FFDN, dont Rézine fait partie, n'est en capacité de le faire actuellement. Pourquoi ? Non par manque de connaissance technique, mais parce que la plupart des réseaux physiques (la fibre optique) ne sont pas facilement accessibles à tous les opérateurs, du fait de coûts d'entrée trop élevés.

Depuis 1 an et demi, un groupe de personnes de la FFDN travaillent sur ces questions. Une présentation de ces travaux a été faite samedi 17 novembre, par Zorun, un membre de Rézine.

La conférence a été filmée, et est disponible ici : Fédération FDN et fibre optique : bientôt la fibre optique pour tous ? (peertube).

Plus localement, Rézine arrive a opérer un peu de fibre, à travers le réseau métropolitain. Nous avons notamment allumé notre première fibre pour l'événement de la Wikiconvention. On ne compte pas s'arrêter là ! Si le sujet vous intéresse, vous êtes évidemment les bienvenus.

L'équipage de Rézine

November 28, 2018 11:00 PM

FAImaison

Conférence Internet, c’est gratuit, mais à quel prix ?

La médiathèque d'Orvault, Café vie privée Nantes et FAImaison vous proposent une rencontre.

Internet, c’est gratuit, mais à quel prix ?

A-t-on vraiment rien à cacher ? Peut-on maîtriser son identité numérique ? Peut-on déjouer le pistage publicitaire ? Un internet sans Google ou Facebook, c’est possible ?

Une soirée pour prendre conscience et surtout pour reprendre le contrôle de notre vie numérique.

Médiathèque Ormédo, salle l’Agora à Orvault, jeudi 29 novembre 2018, à 20h Durée 2h – tout public – gratuit

by FAImaison at November 28, 2018 11:00 PM

November 27, 2018

Franciliens

Premier samedi du libre du 1er décembre

Fidèle au poste, Franciliens.net sera présent au prochain PSL, pour accueillir les curieux des FAI associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Infos pratiques

Samedi 1er décembre, de 14 h à 18 h
Au Carrefour numérique², à la Cité des Sciences et de l’Industrie (étage −1)
30, Avenue Corentin Cariou — 75 019 Paris
Métro Porte de la Villette


Afficher une carte plus grande

by ToumToum at November 27, 2018 09:45 PM

Iloth

Apéro ILOTH le vendredi 30 novembre au Faubourg

L’association ILOTH se retrouvera au Faubourg boutique des partages à Montpellier à 19:00, 15 Faubourg de Nîmes, ce vendredi 30 novembre 2018.

 

On y discutera des projets et sujets du moment à savoir:

 

  • Le BIM
  • Hébergement du BIB chez Iloth.
  • Règlement Censure Antiterroriste
  • Pont wifi

On espère avoir le plus d’adhérents possibles et les nouveaux sont évidements les bienvenues.

 

A Vendredi !

L’équipe Iloth

by Cardona Christophe at November 27, 2018 02:56 PM

French Data Network

Le site de FDN se refait (petit à petit) une peau neuve

Refonte partielle de la page d’accueil, changements dans les menus (regroupements de rubriques, etc.), harmonisation (apparence du menu de droite…), suppression des redondances et choses obsolètes, (bientôt) renouvellement des photos… Le site de FDN a toute notre attention ces derniers temps ! À noter tout particulièrement : le rajout d’une page « Notre histoire » dans le […]

by Khrys at November 27, 2018 06:15 AM

November 25, 2018

igwan.net

Technique : économiser les IPv4 sur un LAN avec DHCP sur EdgeOS

Il vous reste des IPv4 publiques et vous voulez les attribuer directement à vos utilisateurs à travers DHCP en attendant de tout passer en pur IPv6 ?

Problème : si vous affectez par exemple un /28 sur un LAN (16 adresses), 3 de ces adresses deviennent inutilisables pour vos utilisateurs (la première, la dernière, et la passerelle). Ce qui fait pas loin de 20% d'adresses perdues.

Pour utiliser pleinement nos 16 adresses, nous allons mettre à profit les options DHCP. Voici comment faire sur un routeur Ubiquiti.

Dans cet exemple :

  • eth3 est l'interface sur laquelle nos utilisateurs se connectent
  • 203.0.113.16/28 est le sous-réseau d'IP publiques que l'on souhaite attribuer à nos utilisateurs (de 203.0.113.16 à 203.0.113.31)
  • 169.254.0.3/32 est l'adresse privée (link-local) que l'on choisi d'utiliser comme passerelle sur notre interface

Petite subtilité, l'adresse 169.254.0.3 devra être convertie au format hexadécimal pour être utilisée dans les options DHCP. Ici 169.254.0.3 converti en hexadécimal devient a9:fe:00:03

## on configure une adresse qui va servir de passerelle à nos utilisateurs
set interfaces ethernet eth3 address 169.254.0.3/32

## on indique à notre routeur que les IP publiques sont joignables sur l'interface eth3
set protocols static interface-route 203.0.113.16/28 next-hop-interface eth3

## on prépare le serveur DHCP à reconnaitre nos options
set service dhcp-server global-parameters 'option rfc3442-static-route code 121 = string;'
set service dhcp-server global-parameters 'option windows-static-route code 249 = string;'

## on configure le serveur DHCP
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 authoritative enable

# on référence l'adresse configurée sur eth3 pour que le démon DHCP puisse correctement associer notre configuration à la bonne interface
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 169.254.0.3/32 lease 3600

# on configure DHCP pour notre sous-réseau d'IPv4 publiques
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 lease 3600
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 start 203.0.113.16 stop 203.0.113.31
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 subnet-parameters 'option subnet-mask 255.255.255.255;'
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 default-router 169.254.0.3
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 dns-server 192.0.2.53

# enfin on ajoute les options qui seront envoyées au client DHCP pour indiquer que 169.254.0.3 (la passerelle) se trouve sur l'interface.
# Attention à remplacer a9:fe:00:03 dans l'exemple par la conversion hexadécimale de l'adresse de votre propre passerelle
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 subnet-parameters 'option rfc3442-static-route 20:a9:fe:00:03:00:00:00:00:00:a9:fe:00:03;'
set service dhcp-server shared-network-name PUBLICWIFIETH3 subnet 203.0.113.16/28 subnet-parameters 'option windows-static-route 20:a9:fe:00:03:00:00:00:00:00:a9:fe:00:03;'

Le premier client DHCP qui se connecte recevra la configuration suivante :

  • adresse: 203.0.113.16
  • masque de sous-réseau: 255.255.255.255
  • passerelle par défaut: 169.254.0.3

Il aura également une route statique lui permettant de joindre la passerelle.

by Jean-Christophe at November 25, 2018 12:49 PM

November 17, 2018

Fédération FDN

A la recherche des RIP FTTH : accéder aux documents administratifs, c'est plus long que prévu

On aimerait publier tout de suite des résultats de la consultation des contrats de DSP auxquels on a réussi à avoir accès. Mais ce serait sauter des épisodes.

Au vu des résultats, pour le moins mitigés, de nos demandes précédentes auprès des délégataires, on a décidé de toquer à la porte de la CADA (la Commission d'Accès aux Documents Administratifs). Son rôle est de veiller à ce que les documents administratifs et les archives publiques soient bien accessibles à tout citoyen qui en fait la demande. L'Etat ayant le devoir de rendre des comptes à ses administrés, il a aussi le devoir de mettre à disposition tous les documents publics. La Cada y veille et peut être saisie au cas où l'administration publique manquerait à ses devoirs.

C'est clairement ce qu'il s'est passé là : pour rappel, nous n'avions obtenu, après l'envoi de dix-neuf demandes aux délégataires, que deux contrats, tous les deux incomplets, ainsi que cinq réponses négatives.

Depuis le dernier billet, le délégataire pour la Bretagne nous a répondu, joignant un contrat, ce qui fait monter le butin à trois contrats.

Nous avons donc décidé de demander son avis à la CADA pour les contrats manquants. Petite revue des résultats à ce jour.

La CADA a répondu positivement à neuf de nos demandes. Suite à quoi cinq délégataires nous ont transmis les documents. En particulier, l'avis positif de la CADA a motivé Losange à nous renvoyer un contrat plus complet (mais toujours en partie caviardé) ! C'est un progrès. Nous voilà donc en possession de sept contrats.

Pour la Manche et la Seine et Marne, le délégataire n'est pas encore revenu vers nous, malgré l'avis de la CADA en notre faveur.

Le cas de l'Eure-et-Loir est particulier et intéressant : c'est le seul où la CADA nous donne tort en répondant que la demande est sans objet. En effet, notre demande portait, précisément, sur un contrat daté de mai 2014, passé entre Eure-et-Loir THD et le syndicat mixte ouvert Eure-et-Loir Numérique, sans aucune ambiguité sur la nature du contrat que nous demandions. Cela n'a pas empêché le délégataire de répondre à la CADA, avec une mauvaise foi particulièrement flagrante, que ce contrat n'existait pas : la société Eure et Loir THD a été créée le 30 juin 2014 et n'a donc pas pu signer de contrat en mai 2014. Ce qui s'est passé, c'est que le contrat a été signé avec la maison mère SFR Collectivités, avec une clause prévoyant la création d'une filiale ad-hoc (Eure et Loir THD, créée en juin 2014) et le transfert du contrat à cette dernière.

Nous attendons encore la réponse de la CADA pour trois de nos demandes (pour l'Ardèche-Drôme1, la Loire et la Sarthe).

Résultat : après un an, une vingtaine de demandes en bonne et due forme aux délégataires et une grosse dizaine de demandes à la CADA, nous voilà en possession de...sept contrats. Au lieu d'une procédure simple où l'on a accès sans problème à des documents administratifs publics auxquels on a droit, on se heurte au final à des mois d'attente et des courriers qui arrivent au compte-goutte, où chaque élément d'information acquis est une petite victoire. Loin d'être simple.

 

C'est un peu surprenant, parce que dans cette région, on connait le délégant.

by quota_atypique at November 17, 2018 05:07 PM

November 12, 2018

FAImaison

Vers un nouveau fournisseur d'accès à internet associatif dans les Mauges

Réunion d'information le 13 novembre à Cholet

Si depuis des années c'est à FAImaison qu'adhèrent quelques personnes situées dans le territoire des Mauges, l'envie de formaliser un regroupement plus local et autonome s'est développée et est sur le point de se concrétiser.

Une première réunion d'information se tiendra à Cholet le mardi 13 novembre à 20h, à la Tour Émeraude située au 4 rue du Val de Loire. Retrouvez-en le support de présentation ici.

Aucun prérequis n'est nécessaire, elle est au contraire destinée aux personnes intéressées qui voudraient comprendre les principes fondamentaux d'un fournisseur d'accès à internet (FAI) associatif. Elle sera animée par des personnes de FAImaison dans le cadre d'un regroupement du collectif local « Colibri » au sein duquel ce projet fait quelques enthousiastes. Ami·e·s maugeois·es, soyez les bienvenu·e·s !

Instant culture et histoire

Les Mauges sont un pays d'eau et de bocage qui s'étend approximativement de la rive sud de la Loire jusqu'à Cholet d'une part, et de la Moine au Layon d'autre part, touchant à la fois la région nantaise, l'Anjou et la Vendée. Historiquement centrées à Beaupréau — prononcée « Beaupreau » localement — les Mauges ont désormais comme plus grande ville Cholet.

Deux cents ans après les guerres de Vendée, la région connait donc un second évènement historique majeur : la création d'un FAI local. Ces véléités autonomistes étaient déjà perceptibles en 2015, puisqu'un pont hertzien de 6km en haut débit avait été mis en place pour relier La Tessoualle à Cholet lors de l'Assemblée générale de la Fédération FDN.

Cette nouvelle est accueillie avec joie à FAImaison et il est évident que l'association fournira un soutien humain et technique à cette belle aventure.

by FAImaison at November 12, 2018 11:00 PM

November 10, 2018

Fédération FDN

En Espagne, les réseaux télécoms citoyens entravés par des pratiques clientélistes

La fédération des fournisseurs d'accès Internet associatif (alias FFDN) soutient l'initiative de la fondation Guifi.net en Espagne, qui se heurte à des pratiques anti-concurentielles l'empêchant de poursuivre le développement de son réseau de communication électronique communautaire.
 
Nous relayons ci-dessous la publication rédigée de Netcommons.eu et de la Quadrature du Net, ainsi que le communiqué de presse de Guifi.net
 
 

 

En Espagne, les réseaux télécoms citoyens entravés par des pratiques clientélistes
 
En 2014, la Commission européenne publiait un rapport présentant les résultats d'une consultation d'entreprises, dans 28 pays de l'Union Européenne (UE-28), de différents secteurs où celui des télécoms est affirmé comme le secteur économique le plus corrompu après celui du BTP.
 
Alors que les télécoms sont dominés par des oligopoles au niveau national, les formes et les effets de cette corruption sont multiples. Sur le terrain, les initiatives citoyennes qui cherchent à se réapproprier les infrastructures télécom font en tous cas fréquemment l'expérience de ce qui s'apparente à des pratiques quasi-mafieuses.
 
C'est pour dénoncer cette situation qu'en Espagne, la fondation Guifi.net -- qui travaille à la construction de réseaux télécoms gérés comme biens communs, par et pour des communautés locales -- vient de déposer une plainte auprès de la Médiatrice européenne. Depuis des années, Guifi.net constate que le déploiement de ses réseaux libres est entravé par la non-coopération d'entreprises ou d'autorités publiques qui refusent de donner droit à ses demandes d'accès aux infrastructures existantes (réseaux télécoms, ferroviaires, électriques), grâce auxquelles elle entend déployer ses fourreaux de fibre optique et ainsi étendre son réseau. Ses recours en justice ou ses saisine du régulateur des télécoms, la CNMC, sont restés sans véritables effets.
 
Ces pratiques d'obstruction -- contraires au droit européen et pourtant impunies-- provoquent des retards, des surcoûts, et des formes de concurrence déloyales. Leur caractère systémique montrent à quel point les politiques publiques font obstacle à la maîtrise citoyenne des réseaux télécoms et, in fine, à la décentralisation d'Internet. Par solidarité avec Guifi.net et parce que, partout en Europe, les réseaux télécoms libres et citoyens font face à des problématiques similaires (voir en France le récent appel de la Fédération FDN à l'Arcep), nous republions ci-dessous le communiqué de Guifi.net, et leur exprimons notre soutien.
 

 

Communiqué de presse de Guifi.net :
 
Guifi.net dénonce les manquements au droit européen de la concurrence et des télécommunications
 
Barcelone, le vendredi 26 octobre
 
La fondation Guifi.net dépose une plainte au Médiateur Européen, appelant la Commission Européenne à agir contre les mauvaises pratiques dans les États membres et à garantir le respect des textes européens en matière de télécommunications et de droit de la concurrence.
 
Ce vendredi 26 octobre, la fondation Guifi.net a déposé sa plainte au siège de la Commission européenne à Barcelone. Elle décrit les situations de conflit d’intérêts économiques, les mauvaises pratiques ainsi que les barrières à l'entrée qui s'exercent à tous les niveaux en Espagne.
 
La décision de déposer cette plainte est motivée par la violation continue et systématique du droit européen des télécommunications et du droit de la concurrence, et plus précisément du décret espagnol RD 330/2016 du 9 septembre relatif à la réduction du coût du déploiement des réseaux de télécommunications électroniques à haut débit, qui transpose la directive 2014/61/UE du Parlement européen. Ce décret permet aux opérateurs de réseaux de communications ouverts au public d'accéder aux infrastructures physiques existantes, et ce peu importe leur localisation.
 
Les mauvaises actions, ainsi que l'absence d'action dans certains cas, sont commises à la fois par des entreprises privées ainsi qu'à tous les niveaux de l'administration et dans différents territoires de compétence. Cela mène à une impasse (blocus mutuel) rendant irréalisables les projets de réseaux en commun de Guifi.net -- à travers une infrastructure dont le principal objectif est d’atteindre l’ensemble du territoire pour relier tous les ménages, mettant ainsi fin à la fracture numérique.
 
La fondation Guifi.net est un organisme à but non lucratif et d'intérêt général qui défend l'accès à Internet en tant que droit humain (reconnu par les Nations Unies en 2011) et qui travaille à la promotion d'un réseau de télécommunication en coopération, ouvert, libre et neutre, sur le modèle d'un bien commun. 
 

 
Castillano:

 

Guifi.net denuncia en Europa la inaplicación de la normativa en materia de Telecomunicaciones y Competencia.

 

 
La Fundación Guifi.net presenta una reclamación al Defensor del Pueblo Europeo para instar a la Comisión Europea a actuar contra las malas prácticas en los estados miembros de la Unión Europea y velar por el cumplimiento de la normativa europea de Telecomunicaciones y Competencia.
 
Día y hora: Viernes 26 de octubre, 13h.
Lugar: Sede de la Comisión Europea en Barcelona (Paseo de Gracia, 90).
 
Este viernes 26 de octubre, la Fundación Guifi.net ha presentado una reclamación a sede de la Comisión Europea de Barcelona en la que se describen actuaciones en conflicto de interés económico, malas praxis y barreras de entrada que se ejercen desde todos los ámbitos en el estado español.
 
La decisión de presentar la reclamación surge de una sucesión de múltiples hechos que se remontan a un incumplimiento continuado y sistemático de la normativa europea en materia de telecomunicaciones y competencia, y muy específicamente del RD 330/2016, de 9 de septiembre, relativo a las medidas para reducir el coste del despliegue de las redes de telecomunicaciones electrónicas de alta velocidad, que transpone la Directiva 2014/61 / UE del Parlamento Europeo, y que permite el acceso de los suministradores de redes públicas de comunicaciones a las infraestructuras físicas existentes , con independencia de su ubicación.
 
Las actuaciones incorrectas, así como la omisión del deber de actuar en algunos casos, suceden tanto por parte de empresas privadas como en todos niveles de la administración y en ámbitos competenciales diferentes provocando una situación de „deadlock“ (bloqueo mutuo) que termina haciendo inviables los proyectos de despliegue de red de comunes de Guifi.net, una infraestructura que tiene como principal objetivo llegar a todo el territorio para todas las viviendas, terminando así con la fractura digital.
 
La Fundación Guifi.net somos una entidad sin ánimo de lucro y de interés general que defiende el acceso a internet como derecho humano (reconocido por las Naciones Unidas en 2011) y que trabaja para impulsar una red de telecomunicaciones mancomunada, abierta , libre y neutral, basada en un modelo de bien común.
 

 
English version:
    
Guifi.net denounces in Europe the application of the regulations in the field of Telecommunications and Competition.
 
The Guifi.net Foundation presents a complaint to the European Ombudsman to urge the European Commission to act against the bad practices happening at the member states within the EU and to ensure compliance with the European regulations on Telecommunications and Competition.
 
Day and time: Friday October 26, 1pm.
Place: European Commission Headquarters in Barcelona (Paseo de Gracia, 90).
 
This Friday, October 26, the Guifi.net Foundation will present the complaint at the headquarters of the European Commission of Barcelona (Paseo de Gracia, 90), describing actions in conflict of economic interest, bad praxis and barriers of Entry that is exercised from all areas in the Spanish state.
 
The decision to file the claim arises from a succession of multiple facts that go back to a continuous and systematic breach of the European regulations on telecommunications and competition, and very specifically of RD 330/2016, of September 9, relative to the measures to reduce the cost of the deployment of high-speed electronic telecommunications networks, which transposes Directive 2014/61/EU of the European Parliament, and which allows the access of public communications networks providers to existing physical infrastructures , regardless of its location.
 
The wrong actions, as well as the omission of the duty to act in some cases, happen both by private companies as well as at all levels of the administration and in different jurisdictional areas causing a deadlock situation (mutual blockade) that ends making network management projects common to Guifi.net unfeasible, an infrastructure whose main objective is to reach the entire territory to connect all households, thus ending with the digital divide.
 
The Guifi.net Foundation is a non-profit organization and general interest that we defend access to the internet as a human right (recognized by the United Nations in 2011) and that we are working to promote a joint, open telecommunication network , free and neutral, based on a common model.

by sacha at November 10, 2018 12:16 PM

Franciliens

Guifi.net : en Espagne aussi, les réseaux libres et citoyens sont entravés

Au même moment où en France la fédération FFDN publiait une lettre ouverte à l’Arcep et Orange dénonçant les entraves dans l’accès à la fibre, la fondation Guifi.net — qui travaille à la construction de réseaux télécoms gérés comme biens communs, par et pour des communautés locales — déposait une plainte auprès de la médiatrice européenne.

Guifi.net reproche aux grandes entreprises des télécoms et aux autorités publiques de l’empêcher de déployer son réseau fibre, par des pratiques d’obstruction quasi systémiques.

Solidaires, nous republions ici leur communiqué du 26 octobre :

Guifi.net dénonce les manquements au droit européen de la concurrence et des télécommunications

Barcelone, le vendredi 26 octobre

La fondation guifi.net dépose une plainte au Médiateur Européen, appelant la Commission Européenne à agir contre les mauvaises pratiques dans les États membres et à garantir le respect des textes européens en matière de télécommunications et de droit de la concurrence.

Ce vendredi 26 octobre, la fondation guifi.net a déposé sa plainte au siège de la Commission européenne à Barcelone. Elle décrit les situations de conflit d’intérêts économiques, les mauvaises pratiques ainsi que les barrières à l’entrée qui s’exercent à tous les niveaux en Espagne.

La décision de déposer cette plainte est motivée par la violation continue et systématique du droit européen des télécommunications et du droit de la concurrence, et plus précisément du décret espagnol RD 330/2016 du 9 septembre relatif à la réduction du coût du déploiement des réseaux de télécommunications électroniques à haut débit, qui transpose la directive 2014/61/UE du Parlement européen. Ce décret permet aux opérateurs de réseaux de communications ouverts au public d’accéder aux infrastructures physiques existantes, et ce peu importe leur localisation.

Les mauvaises actions, ainsi que l’absence d’action dans certains cas, sont commises à la fois par des entreprises privées ainsi qu’à tous les niveaux de l’administration et dans différents territoires de compétence. Cela mène à une impasse (blocus mutuel) rendant irréalisables les projets de réseaux en commun de guifi.net — à travers une infrastructure dont le principal objectif est d’atteindre l’ensemble du territoire pour relier tous les ménages, mettant ainsi fin à la fracture numérique.

La fondation guifi.net est un organisme à but non lucratif et d’intérêt général qui défend l’accès à Internet en tant que droit humain (reconnu par les Nations Unies en 2011) et qui travaille à la promotion d’un réseau de télécommunication en coopération, ouvert, libre et neutre, sur le modèle d’un bien commun.


Voir aussi

Le communiqué de La Quadrature Du Net : https://www.laquadrature.net/fr/guifi_plainte

by ToumToum at November 10, 2018 08:22 AM

November 09, 2018

French Data Network

Internet à 10 000m d’altitude, au dessus du Pôle Nord !

C’est un véritable Proof of Concept de notre Ultra Roadwarrior Internet Connexion aka URIC que belette a réalisé cette semaine. Dans notre but de mettre à disposition des outils pour lutter contre toute forme de censure, nous avons pour projet de mettre en place un serveur Iodine pour tous les membres. L’objectif de cet outil […]

by vlp at November 09, 2018 09:08 AM

November 06, 2018

French Data Network

Adminnews #19

L’admin camp de ce WE est à peine terminé que nous préparons le prochain ! Merci d’ailleurs à toutes les personnes qui ont pu participer ! vg blackmoor vlp afriqs olb Daniele Khrys tom28 aub3 Stéphane Ascoët pitchum m Tr4sk Ce fut un très gros succès ! Quelques info en vrac: vlp et Khrys ont […]

by vlp at November 06, 2018 09:20 PM

Aquilenet

En Espagne, les réseaux télécoms citoyens entravés par des pratiques anticoncurrentielles

Cet article est une publication rédigée de Netcommons.eu et de la Quadrature du Net, que nous relayons.

En Espagne, les réseaux télécoms citoyens entravés par des pratiques anticoncurrentielles
En 2014, la Commission européenne publiait un rapport présentant les résultats d'une consultation d'entreprises, dans 28 pays de l'Union Européenne (UE-28), de différents secteurs où celui des télécoms est affirmé comme le secteur économique le plus corrompu après celui du BTP. 
Alors que les télécoms sont dominés par des oligopoles au niveau national, les formes et les effets de cette corruption sont multiples. Sur le terrain, les initiatives citoyennes qui cherchent à se réapproprier les infrastructures télécom font en tous cas fréquemment l'expérience de ce qui s'apparente à des pratiques quasi-mafieuses.
C'est pour dénoncer cette situation qu'en Espagne, la fondation Guifi.net -- qui travaille à la construction de réseaux télécoms gérés comme biens communs, par et pour des communautés locales -- vient de déposer une plainte auprès de la Médiatrice européenne. Depuis des années, Guifi.net constate que le déploiement de ses réseaux libres est entravé par la non-coopération d'entreprises ou d'autorités publiques qui refusent de donner droit à ses demandes d'accès aux infrastructures existantes (réseaux télécoms, ferroviaires, électriques), grâce auxquelles elle entend déployer ses fourreaux de fibre optique et ainsi étendre son réseau. Ses recours en justice ou ses saisine du régulateur des télécoms, la CNMC, sont restés sans véritables effets.
Ces pratiques d'obstruction -- contraires au droit européen et pourtant impunies-- provoquent des retards, des surcoûts, et des formes de concurrence déloyales. Leur caractère systémique montrent à quel point les politiques publiques font obstacle à la maîtrise citoyenne des réseaux télécoms et, in fine, à la décentralisation d'Internet. Par solidarité avec Guifi.net et parce que, partout en Europe, les réseaux télécoms libres et citoyens font face à des problématiques similaires (voir en France le récent appel de la Fédération FDN à l'Arcep), nous republions ci-dessous le communiqué de Guifi.net, et leur exprimons notre soutien.


Communiqué de presse:
Guifi.net dénonce les manquements au droit européen de la concurrence et des télécommunications
Barcelone, le vendredi 26 octobre
La fondation guifi.net dépose une plainte au Médiateur Européen, appelant la Commission Européenne à agir contre les mauvaises pratiques dans les États membres et à garantir le respect des textes européens en matière de télécommunications et de droit de la concurrence.
Ce vendredi 26 octobre, la fondation guifi.net a déposé sa plainte au siège de la Commission européenne à Barcelone. Elle décrit les situations de conflit d’intérêts économiques, les mauvaises pratiques ainsi que les barrières à l'entrée qui s'exercent à tous les niveaux en Espagne.
La décision de déposer cette plainte est motivée par la violation continue et systématique du droit européen des télécommunications et du droit de la concurrence, et plus précisément du décret espagnol RD 330/2016 du 9 septembre relatif à la réduction du coût du déploiement des réseaux de télécommunications électroniques à haut débit, qui transpose la directive 2014/61/UE du Parlement européen. Ce décret permet aux opérateurs de réseaux de communications ouverts au public d'accéder aux infrastructures physiques existantes, et ce peu importe leur localisation.
Les mauvaises actions, ainsi que l'absence d'action dans certains cas, sont commises à la fois par des entreprises privées ainsi qu'à tous les niveaux de l'administration et dans différents territoires de compétence. Cela mène à une impasse (blocus mutuel) rendant irréalisables les projets de réseaux en commun de guifi.net -- à travers une infrastructure dont le principal objectif est d’atteindre l’ensemble du territoire pour relier tous les ménages, mettant ainsi fin à la fracture numérique.
La fondation guifi.net est un organisme à but non lucratif et d'intérêt général qui défend l'accès à Internet en tant que droit humain (reconnu par les Nations Unies en 2011) et qui travaille à la promotion d'un réseau de télécommunication en coopération, ouvert, libre et neutre, sur le modèle d'un bien commun. 


 Les des nœuds du réseau Guifi le 6 Novembre 2018

by Sacha at November 06, 2018 12:49 AM

November 04, 2018

FAImaison

Nouvelle permanence FAImaison à Nantes-Bottière les lundis

Le lundi de 16h à 18h au 60 rue de la Bottière

L'association démarre une permanence régulière dans le quartier nantais Bottière. ALIS44 met à disposition de FAImaison une salle tous les lundis après-midi. Ce local est situé au 60 rue de la Bottière.

Pour vous renseigner sur FAImaison ou si vous êtes intéressé·e par une connexion à internet neutre et à prix libre à la Bottière, c'est le bon moment ! Les bénévoles sont disponibles pour vous rencontrer de 16h à 18h.

Cette initiative étant toute fraîche, il est prudent de prévenir la veille si vous envisagez de passer, cela permettra d'assurer une présence.

Un lundi par mois (en général juste après le premier samedi), ALIS44 est fermée et la permanence n'a pas lieu. Pour éliminer tout doute, suivez simplement l'apparition de « Permanence Bottière » dans la colonne « Rencontres », juste à droite ici même… Ou contactez-nous !

Mieux intégrer FAImaison dans la vie du quartier

Au-delà d'ajouter un créneau de rencontre, la présence régulière de bénévoles de FAImaison permettra de créer plus d'échanges avec ALIS44 et le 60B, qui occupent toutes deux le local et jouent des rôles essentiels pour le tissu social du quartier.

Bien que FAImaison y opère un réseau depuis plusieurs années grâce à la coopération d'ALIS44, la présence humaine de l'association n'y est que peu marquée. Ce petit changement permettra peut-être une meilleure appopriation de la desserte internet locale par les habitant·e·s de Bottière et un développement autonome du réseau !

by FAImaison at November 04, 2018 11:00 PM

November 03, 2018

Franciliens

Fibre et FAI associatifs : lettre ouverte de FFDN à Orange et l’Arcep

Nous republions ici la lettre ouverte de la fédération à destination de Sébastien Soriano (Arcep) et Stéphane Richard (Orange) :

Messieurs,

Le déploiement de la fibre optique suit son cours en France.

Comme le souligne la Commission dans la note C(2017) 8038 transmise à l’ARCEP le 24 novembre 2017 et disponible en ligne, il est en train de se constituer un réseau entre quelques opérateurs de boucle locale mutualisée, qui n’est pas accessible à bon nombre d’opérateurs, et donc de marchés. En particulier, l’absence d’une offre activée entraîne une réduction sensible de la diversité des offres, et donc un retard notable sur certains marchés (voir à ce sujet l’analyse de marché du fixe publiée par l’ARCEP, analyse à laquelle répondait la Commission).

L’autorité de la concurrence, dans son avis 12-A-02 du 17 janvier 2012, appelait à la vigilance du régulateur sectoriel sur l’existence des offres de gros indispensables à l’animation de la concurrence sur le marché, en particulier sur le fait que des offres activées (dites de bitstream) sont nécessaires. Ces offres permettent aux petits opérateurs de couvrir les marchés exigeants, parfois désignés comme marchés de niche, qui ne correspondent pas aux offres généralistes. Ces marchés existent tant chez les professionnels que chez les particuliers, et ne sont pas correctement couverts par les offres générales des grands opérateurs intégrés.

L’ARCEP a déjà établi des lignes directrices, publiées en décembre 2015, sur les tarifs d’accès activés dans le cadre d’une BLOM mise en place dans la cadre des réseaux d’initiative publique. Les réseaux d’initiative publique proposant, par principe, des offres de gros passives qui permettent aux grands opérateurs de répliquer leurs offres habituelles, ces lignes directrices donnent au moins un indice fort sur le tarif qui devrait être appliqué à une offre activée sur les zones AMII ou les zones très denses.

L’article L. 1425-1 du code général des collectivités territoriales impose aux réseaux d’initiative publique d’être accessibles sans discrimination aux opérateurs. L’absence d’une offre activée raisonnable empêche, dans nombre de cas, l’effectivité de ce droit. Ce point a d’ailleurs été ré-affirmé de manière claire par le législateur dans l’article 231 de la loi dite ELAN, qui vient modifier l’article L. 1425-1 du CGCT.

La position d’Orange sur le marché de la fibre optique est particulière. Orange opère en effet dans la totalité des zones AMII, et est délégataire pour de nombreux RIPs. Il se trouve par ailleurs que les technologies utilisées depuis plusieurs années par Orange dans les réseaux FTTH (PPPoE sur le vlan 835 livré sur les ONT des abonnés) est entièrement compatible avec une offre activée livrée en L2TP selon des usages déjà bien répandus dans la profession. Les techniques utilisées de manière plus récentes sont également compatibles avec des modes de livraison d’offres activées devenus classiques ces dernières années. L’obligation qui est faite aux RIPs de fournir une offre raisonnable, et donc pour les petits opérateurs une offre activée qui soit alignée avec les lignes directrices de l’ARCEP, est donc facilement atteignable pour Orange sur le plan technique.

L’indisponibilité d’une telle offre dans des conditions raisonnables est un indice fiable du rétrécissement du marché, de la détérioration durable de la concurrence et est de nature à inquiéter les autorités de régulation. En effet, le plan gouvernemental de couverture de la France en fibre optique a comme effet incontestable ce rétrécissement, et la reprise de positions dominantes d’Orange, à la fois sur l’infrastructure, et sur le marché de détail. Ces indices montrent un problème de concurrence.

Il nous semble donc qu’Orange est en mesure, par un choix volontariste mais simple et peu engageant, d’aider le régulateur à assainir le fonctionnement du marché du très haut débit pour les entreprises, ainsi que pour le marché de gros des particuliers destiné à servir les marchés « de niche ». L’ouverture d’une telle offre n’impose aucune modification des infrastructures, aucun investissement dans les équipements réseau, qui sont déjà en place, aucune nouveauté en matière d’ingénierie du réseau, et un investissement dans l’outil de commercialisation (force de vente, système d’information, etc) très raisonnable. Cet effort est probablement plus simple à mettre en oeuvre dès maintenant, avant que le régulateur n’ait été contraint d’agir par les autorités.

Ce choix, marque de bonne volonté d’Orange, serait de nature à démontrer que la fermeture du marché n’est pas le fait d’un dessein malveillant, qui pourrait être qualifié d’abus de position dominante, mais bien d’un aléa du séquencement des déploiements en cours et de la commercialisation des offres utiles. Ce choix serait par ailleurs une incitation puissante pour les autres délégataires de RIP ainsi que pour les autres opérateurs de BLOM, et devrait donc jouer un rôle fort pour assainir l’ensemble du marché.

Enfin, le fait pour Orange de proposer ces offres, de manière cohérente entre toutes les zones où Orange opère la boucle locale fibre, est un outil permettant de diversifier la base des utilisateurs de ces boucles locales. En effet, les marchés actuellement mal couverts se traduisent par un retard d’utilisation, c’est-à-dire des zones qui sont couvertes par le réseau fibre, mais qui ne sont pas utilisées sur ces marchés. Ce serait donc un choix de nature à améliorer, certes marginalement mais de manière sensible, le taux d’utilisation de ces réseaux.

Il nous semble donc que ce choix, relativement simple pour Orange, ne présente que des avantages pour l’ensemble des parties. Pour nos opérateurs, comme pour les autres opérateurs concernés, cela évite des contentieux et du retard dans l’utilisation de la fibre optique. Pour Orange, cela permet de montrer sa bonne volonté et d’améliorer le taux d’utilisation de la boucle locale optique, et pour l’ARCEP, cela permet d’assainir les marchés qui sont en train de se bloquer faute, pour la concurrence, de correctement fonctionner.

Restant à votre disposition pour en discuter s’il était besoin,

Pour la Fédération des fournisseurs d’accès à Internet associatifs,
Oriane Piquer-Louis, présidente de la Fédération
Benjamin Bayart, président de la Fédération

(21 octobre 2018)


by ToumToum at November 03, 2018 04:54 PM

November 01, 2018

Franciliens

Franciliens.net à la Semaine des libertés numériques

Franciliens.net participera à la Semaine des libertés numériques organisée par le Bar commun (Paris 18e) du 21 au 25 novembre 2018.

Nous serons notamment présents à deux moments du week-end :

  • samedi 24 novembre, 13 h 30 : présentation de la Brique Internet par Keoma
  • dimanche 25 novembre, 19 h : projection de Nothing to hide encadrée par Franciliens.net et La Quadrature Du Net

La semaine des libertés numériques

Une semaine des libertés numériques, pourquoi faire ?

De plus en plus, quotidiennement, nous utilisons des outils numériques extrêmement pratiques, sans vraiment nous demander ce que leur usage entraîne comme conséquences.
Le Bar commun vous invite, du 21 au 25 novembre 2018, à vous interroger sur le sujet.

Deux thèmes principaux seront à l’honneur :

  1. La neutralité du net
  2. Le logiciel libre

Le programme :

Le lieu

Le Bar Commun
135, rue des Poissonniers
75 018 Paris
Métro Simplon ou Marcadet-Poissonniers

Le Bar Commun est un lieu associatif du 18ème arrondissement de Paris, composé de plus de six mille adhérents, et 200 membres actifs. Le bar ne tourne qu’avec des bénévoles.


Afficher une carte plus grande

by ToumToum at November 01, 2018 02:42 PM

October 31, 2018

Franciliens

Projection-débat de Nothing to hide au Chaplin (Mantes-la-Jolie)

Une projection du film documentaire « Nothing to hide » aura lieu le jeudi 9 novembre 2018 (19 h), à l’Espace culturel multimédia le Chaplin, à Mantes-la-Jolie.

La projection sera suivie d’un débat avec le président de Franciliens.net et Benjamin Loveluck, auteur de l’essai « Réseaux, libertés et contrôle ».


Présentation du film

Nothing to hide est un documentaire collaboratif écrit et réalisé par les journalistes Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux. Le film est dédié à la question fondamentale et encore jamais posée de la surveillance de masse : son acceptation dans la population. Après s’être rencontrés lors d’événements dédiés à la surveillance sur internet, Mihaela et Marc ont décidé de travailler sur ce qui leur est apparu être la clé de voûte de la surveillance moderne : son acceptation et sa justification dans une partie croissante de la population à travers l’argument « je n’ai rien à cacher ».

Bande annonce

Site du film

Lieu de la projection

ECM (espace culturel multimédia) le Chaplin

78 200 Mantes-la-jolie


Afficher une carte plus grande

Liens

by ToumToum at October 31, 2018 06:49 PM

October 27, 2018

Franciliens

Premier samedi du libre du 3 novembre

Fidèle au poste, Franciliens.net sera présent au prochain PSL, pour accueillir les curieux des FAI associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Infos pratiques

Samedi 3 novembre, de 14 h à 18 h
Au Carrefour numérique², à la Cité des Sciences et de l’Industrie (étage −1)
30, Avenue Corentin Cariou — 75 019 Paris
Métro Porte de la Villette


Afficher une carte plus grande

by ToumToum at October 27, 2018 07:30 PM

October 23, 2018

Alsace Réseau Neutre

Dimanche 25 novembre 2018 - Libérons-nous du pistage

Lors de cet atelier, des bénévoles d'ARN  (Alsace Réseau Neutre) et d'autres associations vous proposent de reprendre le contrôle sur vos données 

numériques en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives à vos usages numériques quotidiens.

Les parcours :

  • savoir configurer son navigateur et découvrir des services numériques éthiques
  • découvrir et installer Linux (Install Party)
  • prendre en main une solution d'auto-hébergement

Si possible, merci d'apporter votre ordinateur et/ou autre appareil que vous utilisez le plus.

 

Participation :

Tout public - Gratuit (dons acceptés)

De 14h00 à 17h00 - Au Shadok, 25 presqu'île André Malraux - Strasbourg.

Merci de vous inscrire (sous pseudo) ici (non-obligatoire) :

https://framaforms.org/participer-a-un-evenement-coanime-par-arn-1529493317

by scapharnaum at October 23, 2018 01:37 PM

Samedi 10 novembre 2018 - Libérons-nous du pistage

Lors de cet atelier, des bénévoles d'ARN  (Alsace Réseau Neutre) et d'autres associations vous proposent de reprendre le contrôle sur vos données numériques en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives à vos usages numériques quotidiens.

Les parcours :

  • savoir configurer son navigateur et découvrir des services numériques éthiques
  • découvrir et installer Linux (Install Party)
  • prendre en main une solution d'auto-hébergement

Si possible, merci d'apporter votre ordinateur et/ou autre appareil que vous utilisez le plus.

Participation :

Tout public - Gratuit (dons acceptés)

De 14h00 à 17h00 - Au Shadok, 25 presqu'île André Malraux - Strasbourg.

Merci de vous inscrire (sous pseudo) ici (non-obligatoire) :
https://framaforms.org/participer-a-un-evenement-coanime-par-arn-1529493317

by scapharnaum at October 23, 2018 01:13 PM