November 12, 2019

Alsace Réseau Neutre

Jeudi 12 décembre 2019 - Hack Ver Alli - Infographie & Logiciels libres

Horaire : 19h00 à 22h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux

Présentation / Discussion

De nos jours, réaliser de l'infographie n'est plus un domaine réservé aux agences de communication.

En effet, depuis la démocratisation de l'ordinateur et de l'informatique, de façon plus générale, il est tout à fait possible pour chacun d'entre nous de s'emparer des logiciels graphiques disponibles. Certes, certains d'entre eux sont propriétaires et jouissent d'une solide réputation dans la conscience collective ; ils sont, d'ailleurs, largement utilisés dans les milieux professionnels, tels que : les maisons d'édition, les agences de communication, les imprimeurs, etc. ... 

Mais il existe, aussi, d'excellents logiciels graphiques libres, qui permettent de fournir des fichiers aux différents standards utilisés dans la chaîne graphique, jusqu'en production.

Entrée libre : Rez-de-chaussée du Shadok.

 

by scapharnaum at November 12, 2019 12:31 AM

November 08, 2019

Rezine

Bastille vs Wild

Bonjour à toutes et tous,

Voici un retour sur la coupure d'une partie du réseau radio dépendant de Bastille entre le 20 octobre 18h et le 22 octobre 18h.

Comme vous l'avez sans doute remarqué, le dimanche 20 octobre, il y a eu du vent sur Grenoble. Lors du dernier gros épisode venteux qui avait fait tourner nos antennes à Bastille, nous avions resserré l'ensemble des fixations des mâts et antennes. C'est donc avec dépit que nous avons vu que, suite au vent, une vingtaine d'abonné⋅e⋅s dépendant de Bastille se sont retrouvé⋅e⋅s dans le noir...

Nous sommes donc montés à Bastille le mardi 22 octobre afin de remettre les mâts dans le bon axe et de resserrer une fois de plus les fixations. Sauf que : les fixations étaient parfaitement serrées ! Le problème était en fait d'un autre ordre. Cette photo parle d'elle même :

En bref, les rafales ont plié notre mât. Puisque nous étions montés avec une meuleuse (oui... c'est visiblement souvent pratique d'en avoir une sur soi), une attelle de secours a permis de redresser le mât et de rétablir l'accès internet.

Une intervention plus pérenne avec un remplacement des 2 mâts par du matériel plus solide est planifiée le 9 novembre et occasionnera une coupure du réseau de Bastille pendant quelque temps (quelques heures). Nous tiendrons informé les personnes concerné⋅e⋅s directement par mail.

Merci aux 2 bénévoles ayant pu se libérer un mardi après-midi pour rétablir la situation !

Rézine

November 08, 2019 07:09 PM

November 02, 2019

Fédération FDN

Pourquoi s'intéresser à la régulation des télécom ?

Une des grandes activités de notre fédération est de travailler à la régulation des télécom, en intervenant auprès de l'ARCEP pour essayer d'obtenir des conditions permettant (à nous, mais pas seulement) d'opérer correctement.

Ça vous paraît peut-être quelque chose d'obscur, et qui ne vous concerne pas directement, d'autant que la régulation des télécom, c'est du droit et de la technique, et c'est loin d'être à la portée de tout le monde. Et pourtant, c'est quelque chose d'assez important, pour les internautes que nous sommes, et il est en fait essentiel de s'intéresser à cette chose un peu étrange qu'est la régulation des télécom. Et si les détails sont effectivement un peu velus, le principe général et les enjeux sont à la portée de tout le monde.

Pour vous en convaincre, nos président·e·s ont pris le micro pour vous raconter un peu ce que c'est que la régulation des télécom, pourquoi nous nous y intéressons, et pourquoi ça pourrait servir que vous vous y intéressiez aussi un peu. Nous avons découpé ça en quatre petites vidéos, d'environ trois minutes chacune, qui abordent la chose de manière tout à fait accessible à tout le monde. Donc n'hésitez pas à y jeter un œil !


Un grand merci à nos camarades de l'association NetFreaks qui ont géré l'enregistrement et le montage, ainsi qu'aux bénévoles qui ont sous-titré ces vidéos pour que tout le monde puisse y avoir accès.

by elzen at November 02, 2019 11:42 AM

November 01, 2019

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 06/11/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h.

La prochaine réunion aura lieu à la MJC des 3 Maisons, à Nancy.

http://www.mjc3maisons.fr/

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/12.0.0-1/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at November 01, 2019 02:49 PM

October 19, 2019

FAImaison

Atelier « N0 G00gle, quelles alternatives ? »

G00gle propose désormais des ateliers informatiques gratuits dans plusieurs grandes villes de France.

Nous vous proposons un temps d'information et de discussion autour de G00gle qui espionne nos vies et revend nos données, et quels outils alternatifs peuvent être utilisés au quotidien. Nous terminerons pas un temps d'échange avec vous toutes et vous tous pour répondre à vos questions.

Venez nous rencontrer au bar associatif La Dérive, 1, rue du Gué Robert à Nantes, mercredi 23 octobre 2019, de 19h à 21h.

Informations pratiques

by FAImaison at October 19, 2019 10:00 PM

October 17, 2019

Le blog de SCANI

Objectif Fibre

Début 2020, la fibre optique devrait être opérationnelle dans le Migennois. Il sera donc possible de prendre un abonnement FTTH ( Fiber To The Home – Fibre jusqu’à la maison/appartement) à un tarif proche de celui de votre abonnement ADSL (Internet par les fils du téléphone).

L’intérêt de la fibre ?

La fibre optique possède un avantage majeur par rapport au réseau téléphonique : la distance entre votre logement et le central de l’opérateur n’a pas d’importance ou très peu. Avec la fibre, le débit est identique pour tout le monde. D’autres avantages existent comme :

  • Des débits pouvant aller jusqu’à 10GBits/s dans les 2 sens ( montant/descendant, jusqu’à 1000 fois plus de débit qu’avec les technologies DSL par les fils du téléphone)
  • Des temps de réponses améliorées, particulièrement pour les jeux.
  • Des temps de téléchargement presque instantanés
  • Des services vidéo en très haute définition
Résultat de recherche d'images pour "vitesse téléchargement adsl fibre"ADSL vs Fibre Optique

Pour résumer, c’est une technologie qui offre un accès aux services Internet sans limites.

Comment ça marche ?

Schéma d’un raccordement optique ( crédit : B4RN )
Résultat de recherche d'images pour "NRO"

Le NRO ( Nœud de Raccordement Optique ), c’est le central où toutes les fibres d’un territoire arrivent, on peut parler de cœur de réseau local optique. Pour le Migennois, le cœur de ce réseau est situé au même endroit que l’ancien cœur du réseau cuivre ( ADSL/VDSL ). Ce cœur dispose déjà d’une connexion fibre depuis longtemps et c’est d’ailleurs grâce à cela que vous avez la télévision via votre box Internet. Il est important de noter, que, dans de cas précis, malgré le fait que le réseau appartienne au département, son cœur (ce fameux NRO) est situé dans un bâtiment privé d’Orange.

Résultat de recherche d'images pour "PM optique"

Le PM ( Point de Mutualisation ), c’est une armoire de rue située par quartier et reliée en fibre optique avec le NRO où l’on va mixer en général jusqu’à 128 utilisateurs sur une même fibre ( technologie GPON : https://fr.wikipedia.org/wiki/GPON ). Les équipements à l’intérieur de celle-ci sont passifs et n’ont pas besoin d’électricité pour fonctionner. A cette étape, on dit alors que les logements sont adressables car la boucle locale optique est opérationnelle. Dans la ville de Migennes, il y a environ une dizaine de points de mutualisation et autant que de villages alentours (Looze, Brion, Cheny, …)

Résultat de recherche d'images pour "pbo"

Le PBO ( Point de Branchement Optique ), c’est une boîte, soit souterraine, soit sur des poteaux qui sont reliées avec les points de mutualisation en fibre optique. Dans le PBO, il peut arriver soit 12, 48 ou 96 fibres optiques suivant le nombre de logements de la rue ou du quartier. Il peut y avoir plusieurs points de branchement optique. Dans le cas de Migennes, il a été décidé d’utiliser le même déploiement que l’ancien réseau cuivre.

A ce stade et lorsque que toutes les fibres sont soudées ( https://www.youtube.com/watch?v=rFIgRERcznA ) entre le NRO, les PM et les PBO, on dit que les logements sont raccordables.
Si un opérateur couvre le quartier, c’est à dire qu’il à mis ses propres équipements au NRO et au PM , alors le logement peut être connecté à Internet via la fibre optique.

XP-FOB-FTTX-B

Il reste donc à mettre en œuvre le câble optique entre le PBO et le PTO ( Point de Terminaison Optique ), qui sera dans votre maison, pour brancher votre box compatible fibre optique. C’est votre nouvelle prise téléphonique en somme, mais c’est de la fibre optique !

Vous êtes enfin raccordés !

Et SCANI dans tout ça ?

SCANI souhaite pouvoir offrir des connexions fibres sur ce réseau public mais financièrement, il nous faut minimum de 30 logements qui paient un abonnement à 30€/mois pour absorber cet investissent de départ (en 11 ans avec ce nombre minimum d’abonnés). Nous avons le choix de laisser l’opérateur délégataire (BFC Fibre – Filiale d’Orange) fibrer jusqu’à l’utilisateur final ou assurer nous même le fibrage des derniers mètres. Si nous envisageons de faire nous même ces quelques derniers mètres, l’amortissement est divisé par deux.

Pour l’heure, nous ne pouvons pas proposer cette solution fibre à Migennes, car nous n’avons pas assez d’abonnés au réseau Scani. Pour proposer la fibre optique chez l’habitant, nous disposons donc aujourd’hui de trois solutions : avoir plus de connectés sur une même zone, prévoir un abonnement plus élevé, ou bien financer l’investissement par d’autres moyens.

Augmenter le prix

A Migennes, vous êtes aujourd’hui 15 abonnés Scani. Avec 15 abonnés en augmentant le prix de 30€ à 42€, Scani peut envisager de déployer la fibre à domicile.

Connecter plus de personnes

Pour maintenir un abonnement mensuel à 30 €, mais en fibre optique, il faut le double d’abonnés Scani à Migennes, soit 30 foyers.

Financer l’investissement

La solution pourrait consister à faire un appel au capital de SCANI pour financer cet investissement, tout en conservant l’abonnement à 30 €.

Les personnes intéressées pourraient faire augmenter le capital de la coopérative de 14 000 € permettant le fibrage des tous les adhérents Scani de Migennes.

Et la télé et la téléphonie ?

Le fameux triple-play (internet, télévision, téléphonie) que nous vantent les 4 opérateurs nationaux est très clairement inaccessible pour une petite structure comme nous. Mais plus que l’impossibilité financière, de nombreux membres de SCANI estiment que ce n’est pas notre rôle : nous sommes et resterons un fournisseur local, Icaunais, d’accès à Internet.

Reprendre les chaînes télés coûte cher, très cher, des autorisations des chaînes sont nécessaires ( rappelez-vous le litige entre BFM/Free/Orange).

Faire de la téléphonie impose à SCANI d’avoir un support 24/24 et 7/7, cela n’est pas possible, car la majorité des « faiseurs du réseau » sont bénévoles.

Résultat de recherche d'images pour "xiaomi mi box"Xiaomi Mi Box / Android TV

Pour la Télé, alors on fait comment ?
SCANI considère que le meilleur moyen est de regarder les chaînes via la TNT. A la naissance du projet, du temps de PCLight, il existait une demande pour obtenir la télévision. Celle-ci, s’est estompée avec l’arrivée de NetFlix et les offres concurrentes, le morcellement de l’offre sportive ( Football par exemple : https://www.numerama.com/pop-culture/288535-quel-abonnement-privilegier-pour-voir-le-maximum-de-championnats-de-foot.html )

Avec cette offre, il faut plusieurs abonnements pour regarder ses matchs préférés. L’apparition de Molotov TV a permis, en plus, à certains, d’utiliser leur TV Connectée, ordinateurs et smartphone et a réduit la demande à ce service. Les jeunes regardent de moins en moins la télévision, ils sont par contre de gros consommateurs des plateformes vidéos comme YouTube, des réseaux sociaux type Instagram/Snapchat , etc et des plateformes de type NetFlix. Surtout, ils jouent beaucoup sur Playstation, XBox, Switch et jeux PC. Ces jeux actuels ont besoin de très bonnes connexions pour télécharger les mises à jour ( plusieurs gigaoctets par mise à jour ) et une très bonne latence ( délai de communication très court ) pour les jeux en réseau (par exemple Fortnite).

Résultat de recherche d'images pour "raspberry pi multimédia"Raspberry PI

SCANI peut proposer avec l’aide des associations locales ( FabLab, Icaunux, etc… ), de « fabriquer » avec vous sa propre Box TV (et autres services multimédia) suivant vos usages et indépendante du fournisseur d’accès. Les actifs de SCANI participeront donc au lancement de cette Box TV, mais SCANI ne fera pas le support de cette solution pour se concentrer sur le bon fonctionnement du réseau. Le support se fera soit par les associations partenaires et/ou d’une nouvelle association créée pour le faire. Un beau challenge en perspective ! Et pourquoi pas, intégrer les WebTV locales dans ces Box TV ?

Pour la Téléphonie, comment faire ?

SCANI redirige à ce jour les demandes des coopérateurs chez un opérateur français OVH Telecom ( https://www.ovhtelecom.fr/telephonie/voip/ ) avec une offre à 1,19€ TTC. Il n’est pas exclu que des membres motivés fabriquent une solution de téléphonie…

En 2020, Migennes sera la 1ère ville de l’Yonne fibrée par la puissance publique, avec le fruit de nos impôts, passant peut être à terme devant Auxerre et Sens où le déploiement est toujours en cours par l’opérateur privé historique (alors qu’il aurait dû être terminé en 2018 à Auxerre). La présence de SCANI sur le Réseau d’Initiative Publique du Département de l’Yonne via la SPL Bourgogne Franche-Comté Numérique permettrait d’offrir des connexions Très Haut Débit pour les Icaunais en Fibre Optique via une structure locale, coopérative et non marchande qui d’ailleurs n’a reçu aucune invitation pour la réunion publique d’information du 11 décembre 2019.

A vos avis et commentaires.

by Christophe at October 17, 2019 10:08 PM

October 15, 2019

Fédération FDN

Retours sur « Qui contrôle Internet ? »

Elzen, secrétaire de la Fédération FDN, est passé récemment dans l'émission « Le bénéfice du doute », de la Tronche en Biais, pour parler de neutralité du net, et de quelques autres sujets tels que les alternatives à YouTube. Ce qui suit est sa réponse (personnelle) à certains des – nombreux – commentaires reçus à cette occasion. L'émission est disponible sur Skeptikon, ainsi bien sûr que sur la chaîne YouTube de la Tronche en Biais.

 

Bonjour tout le monde !

 

D'abord, un peu de contexte. En plus de ma casquette (ou plutôt de mon chapeau ^^) de secrétaire de la Fédération, je suis co-administrateur de la plateforme de vidéos Skeptikon. C'est à ce titre que j'ai rencontré Acermendax, de la Tronche en Biais. Celui-ci souhaitait évoquer les alternatives à YouTube dans une de ses émissions ; mais envisageait également donner une suite à la « Tronche en Live » déjà réalisée sur la neutralité du net, qui avait malheureusement subi plusieurs problèmes techniques. Nous avons donc décidé ensemble d'évoquer ces deux thèmes simultanément.

Précisons, à toute fin utile, que le seul lien entre Skeptikon et la Fédération est le fait que je sois personnellement investi dans les deux associations. Les sujets évoqués dans l'émission sont suffisamment proches pour avoir été traités ensemble, mais ce ne sont, bien sûr, qu'une partie des activités de ces deux associations.

 

Une heure étant une durée relativement courte pour évoquer tout ce qui aurait pu l'être, j'ai dû, à de nombreuses reprises, me retenir d'entrer autant dans les détails que je l'aurais souhaité, et j'ai trouvé, en lisant les commentaires, de nombreuses demandes de précisions, en particulier concernant les fournisseurs d'accès associatifs. Je vais donc tâcher, dans cet article, de répondre aux quelques points qui sont restés un peu trop nébuleux.

(Pour les points qui concernent davantage Skeptikon, tels que les quelques témoignages de soucis techniques, n'hésitez pas à envoyer un mail sur l'adresse prévue à cet effet, on s'en occupera de l'autre côté).

 

Tout d'abord, plusieurs personnes ont manifestement ouvert la carte dont nous parlions, et constaté qu'il n'existait pas d'associations près de chez elles. Nous aimerions en effet qu'il existe des associations partout, mais nous ne pouvons pas les faire naître à distance. Cependant, les limites géographiques de la plupart de nos associations ne sont pas particulièrement strictes : s'il y a une association « pas trop loin », ça peut valoir le coup d'aller les voir. Au moins une de nos associations (FDN, celle qui a donné son nom à la Fédération) a d'ailleurs pour vocation de couvrir toute la France et constitue une option là où il n'y a pas (encore) d'association locale plus proche.

Mais, et c'est un mais d'importance, le fait qu'il n'y ait pas encore de FAI associatif près de chez vous ne veut pas dire que ça doit forcément rester le cas : vous pouvez participer à en créer un. Ça tombe bien, puisque plusieurs questions ont été posées à ce sujet.

 

Créer un fournisseur d'accès à Internet n'est pas aussi compliqué qu'on pourrait le craindre. Ça demande, certes, quelques compétences techniques, mais l'essentiel est surtout de l'investissement humain. Disons qu'il est préférable qu'il y ait au moins une personne déjà suffisamment calée en réseau dans votre équipe, mais que ce n'est pas obligatoire : pas mal de nos membres ont appris les choses « sur le tas ». Un des objectifs de notre Fédération est d'ailleurs d'aider à la création de nouveaux fournisseurs associatifs, et plusieurs personnes parmi nous se font un plaisir de partager leur expertise technique chaque fois que c'est utile.

La première étape est bien sûr de déclarer votre association en préfecture (un des commentaires s'interrogeait sur la pertinence de devenir soi-même son propre FAI : c'est peut-être envisageable, mais il est vivement préférable de faire ça à plusieurs, ne serait-ce que pour pouvoir s'épauler et partager les coûts). Ensuite, l'autorisation d'exercer une activité de fournisseur d'accès en France demande une déclaration auprès de l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP). Nous donnons quelques informations sur la procédure dans notre Wiki.

Histoire de ne pas noyer le poisson, je ne vais pas détailler le reste de la procédure ici : commencez par ça, et, si vous avez besoin d'aide pour la suite, faites-nous signe pour qu'on vienne vous filer un coup de main.

 

Donnons quelques détails sur les différentes manières de raccorder les gens à Internet. J'en évoque rapidement deux dans l'émission : par les câbles téléphoniques, à l'ancienne, et par les ponts radios. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients : les câbles téléphoniques utilisent un réseau déjà en place, et permettent donc de raccorder facilement les gens, mais l'accès au réseau coûte cher et sa qualité dépend de la longueur de ligne – Ça marche plutôt bien dans les grosses villes, beaucoup moins dans les endroits où la population est plus éparpillée.

Les ponts radio, à l'inverse, doivent être installés par les membres de l'association, ce qui demande beaucoup plus d'énergie bénévole, et nécessite de connaître un minimum le terrain (raison pour laquelle c'est une activité qui reste plutôt locale). En revanche, ils coûtent beaucoup moins cher, puisque nous maîtrisons l'infrastructure, et permettent assez souvent d'amener de meilleurs débits que les câbles téléphoniques. Ils permettent aussi de mettre en place un réseau maillé, et donc mieux réparti. J'avais participé, avec quelques camarades du FAI dont je fais partie, à réaliser cette courte vidéo à ce sujet.

Dans les deux cas, il s'agit d'un accès « Internet uniquement » : aucune de nos associations, à ma connaissance, ne fournit de télévision ni de téléphonie (nous considérons, pour la plupart, que ce n'est pas notre job). Il existe cependant des fournisseurs spécialisés pour ces services, auxquels vous pourrez vous abonner à part. Il est également possible, et c'est le troisième grand moyen de raccorder les gens que nous utilisons, de garder une connexion « triple-play » chez un opérateur commercial (un de ces fameux « BOFS », par exemple), mais d'empêcher celui-ci de faire des bêtises avec votre Internet en utilisant un VPN.

Si vous arrivez sur cet article en venant de YouTube, vous avez sans doute déjà entendu ces trois lettres, peut-être associées à un point cardinal. La technologie de base est la même ; notre manière de l'utiliser est cependant assez différente : il s'agit pour nous d'un moyen de raccorder les gens à nos réseaux, pas de donner l'impression que vous êtes ailleurs dans le monde. Encore une fois, je ne rentre pas dans les détails pour ne pas perdre des gens, mais n'hésitez pas à poser plus de questions, ici ou auprès de l'asso la plus proche de chez vous.

Il reste la fibre optique… disons, pour faire court, que la situation est actuellement plus compliquée, mais que nous y travaillons (voyez par exemple notre baromètre FTTH).

 

Plusieurs personnes se sont manifestement demandé, en écoutant l'émission, s'il y avait véritablement des exemples d'entorses à la neutralité du net par les BOFS. La réponse, malheureusement, est oui.

Dans l'émission, nous évoquons un cas « litigieux » (l'opérateur n'agit pas spécifiquement pour dégrader les conditions, mais n'agit pas pour améliorer les choses alors qu'il le devrait). Mais il y a aussi d'autres cas où la faute a été beaucoup plus manifeste (par exemple celui-ci ou celui-là, pour ne mentionner que l'un des quatre).

Et puis (nous l'évoquons trop rapidement dans l'émission, faute de temps pour détailler la question), il y a les entorses « obligatoires » à la neutralité, comme les blocages de sites. Les BOFS sont tenus de bloquer certains sites (leur manière de faire rendant toutefois des contournements relativement simples aux personnes un minimum calées techniquement), mais cette obligation, curieusement, n'a jamais été portée jusqu'aux petits fournisseurs comme les nôtres.

 

L'un des commentaires fait remarquer, à juste titre, que la présence d'un juge ou pas dans l'équation est une question essentielle, surtout vis-à-vis de la question choisie en titre (« Qui contrôle Internet ? »). Il aurait sans doute fallu y consacrer une émission entière.

Sachez en tout cas que notre Fédération s'en préoccupe, et qu'une partie non négligeable de notre activité (aux côtés d'associations amies telles que La Quadrature du Net) est d'agir auprès des instances françaises et européennes pour faire retoquer les lois liberticides qui évacuent le judiciaire de ces procédures. Nous pouvons même nous vanter d'avoir obtenu quelques succès intéressants dans ce domaine, même si, hélas, c'est encore loin d'être suffisant.

 

Puisque nous en revenons à la question-titre : je m'aperçois, en réécoutant l'émission, que nous sommes passés beaucoup trop rapidement sur certains des points qui y répondaient. Toutes mes excuses.

Répondons-y donc maintenant : cela dépend de ce qu'on regarde. Si l'on considère « Internet » comme étant le réseau de réseaux (« interconnection of networks », en anglais, d'où le nom) que je décris rapidement dans l'émission, la réponse est que *personne* ne contrôle Internet, parce qu'Internet n'est pas « une » chose. Internet est le regroupement de plein de petites entités, chacune étant contrôlé différemment, et « contrôler Internet », ça voudrait dire contrôler cette myriade de petits machins qui dépendent de juridictions différentes, ont des structures différentes (nos petites associations sont des réseaux d'Internet exactement au même titre que les BOFS ou les GAFAM), etc.

Il existe, bien sûr, des « autorités » chargées d'établir les règles selon lesquelles tout ce beau petit monde arrive à se coordonner. Ce sont des entités, souvent en grande partie américaines, telles que l'IANA ou l'ICANN. Mais ces « autorités » ne contrôlent rien. Elles se contentent de définir la façon dont les différents réseaux sont censés communiquer entre eux, et chaque réseau décide, ou pas, d'appliquer ça, sans leur demander leur avis.

Ce mode de fonctionnement peut d'ailleurs présenter des inconvénients. Par exemple, il existe deux manières d'identifier les machines sur le réseau : une version avec des numéros plutôt courts (IPv4, pensez aux anciens numéros de téléphone à huit chiffres), et une autre avec des numéros plus longs (IPv6, comme les numéros à dix chiffres actuels). Le nombre de machines actuellement connectées fait que nous avons à peu près épuisé les réserves de numéros courts ; pourtant, beaucoup de réseaux traînent les pieds pour passer aux numéros plus longs, parce qu'il n'y a personne qui soit en situation de le leur imposer.

C'est pour ce genre de raisons que nous avons commencé l'émission en rappelant l'historique : Internet a été pensé pour être un réseau incontrôlable, et il l'est en pratique. Personne ne contrôle Internet.

 

Mais, et c'est un mais important, si on considère Internet comme étant ce que vous faites de ce réseau commun, alors il y a bien deux points qui peuvent être contrôlés : la ligne qui sert à vous raccorder au reste du monde, et celle de votre destinataire. C'est la raison pour laquelle les fournisseurs d'accès associatifs de notre fédération et les hébergeurs du projet CHATONS cherchent à vous donner le contrôle de ces deux points.

 

Plusieurs personnes ont tiqué, à juste titre, sur ce que je dis dans le bonus concernant le fait que les grosses entreprises, comme les GAFAM ou les BOFS, sont « les seules » en situation de déployer le réseau, et ce qui va avec. Vous avez tout à fait raison de dire que la puissance publique devrait pouvoir s'en charger. Force nous est hélas de constater qu'elle ne le fait que très insuffisamment.

Vous avez tout à fait raison de dire que l'on pourrait organiser la société différemment pour ne plus avoir besoin de ces gros opérateurs. Pas mal de membres de notre fédération, moi compris, considèrent d'ailleurs que l'un des aspects essentiels d'Internet est de permettre de réorganiser la société d'une manière un peu plus intéressante, notamment à ce niveau. Mais, hélas, ça n'est pas encore fait.

Ce que je disais dans ce bonus est « simplement » un triste constat sur la situation actuelle : en l'état, nous n'en avons globalement pas les moyens, et c'est pour beaucoup ces grosses entreprises qui s'en chargent (même si on peut noter certaines actions coopératives comme celle de SCANI, membre de notre fédération, ou de nos camarades catalans de Guifi.net). Toute personne souhaitant nous aider à y remédier est la bienvenue parmi nous.

 

P.S. : en relisant rapidement la liste des commentaires pour rédiger ce message, je remarque qu'une personne me reproche d'avoir souri en expliquant que le sigle et le développé de notre fédération ne se correspondent pas, et que ce serait la preuve du fait que nous préférons perdre les gens que de leur expliquer. Cette personne considère-t-elle que tout individu ayant une ligne chez SFR a d'abord eu besoin d'apprendre ce que ce sigle signifie ?

Le sigle et le développé de notre Fédération ne se correspondent pas. Je n'y suis pour rien – ça c'est décidé avant que je n'en fasse partie. Mais c'est comme ça, et j'ai pris la liberté de m'en amuser. Je conçois que ça puisse perdre des gens, même si ça a aussi l'effet inverse (les personnes qui connaissaient déjà FDN savent que nous sommes la fédération qui est autour, ce n'est pas si terrible).

Les personnes que ce type de détail chagrine peuvent toutefois se consoler en se disant qu'elles ne seront jamais abonnées auprès de la Fédération : elles seront, si elles le décident, abonnées auprès d'une des nombreuses associations qui la constituent. C'est là que tout se joue : au niveau où on peut établir des relations humaines.

by elzen at October 15, 2019 04:56 PM

October 14, 2019

Alsace Réseau Neutre

Vendredi 08 novembre 2019 - Hack Ver Alli - Libre communication

Horaire : 19h00 à 22h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux

Conférence / Débat

Aujourd'hui il y a pléthore de messagerie instantanée disponible sur PC et smartphone. Mais bien souvent ces messageries passent par les silos des GAFAM et adsorbent nos données personnelles au passage.
En 2020, il y a une offre mature de logiciels libres pour communiquer que ce soit de façon centralisé comme avec Riot/Matrix ou de façon décentralisé comme Tox ou de façon fédéré avec Deltachat. Venez explorer avec nous les nouvelles possibilité de communiquer en sécurité et loin des yeux des GAFAM.

Entrée libre : Rez-de-chaussée du Shadok.

 

by scapharnaum at October 14, 2019 01:50 PM

October 04, 2019

FAImaison

La Fête des FAI voisins

Rendez-vous le samedi 5 octobre à Rennes de 10h à 19h pour ce mini-évènement régional des FAI associatifs.

SI tu es membre de FAIbreizh, Grifon, FAImaison, Émaugi, FDN, ou autre membre de la FFDN de passage en Bretagne, nous t’invitons à venir recontrer et discuter avec les membres des FAI du coin pendant cette journée. :)

Le but est surtout de se rencontrer, d’échanger sur nos modes de fonctionnement, d’aider les nouveaux FAI à se développer, et de donner envie de participer à un plus grand nombre.

Il y aura des mini-présentations, des ateliers, des temps d’échanges en groupe. Si tu veux participer au programme, faire un « talk », proposer un atelier, projeter une vidéo, exposer des œuvres – tout ce que tu souhaites – ou pour toutes les infos, n’hésite pas à contacter : fete-des-fai-voisins //AT// framalistes.org

PS : Le lieu étant réservé dans un cadre privé, l’adresse ne sera pas communiquée publiquement : tout se passe par mail.

by FAImaison at October 04, 2019 10:00 PM

October 02, 2019

French Data Network

FDNCamp des 28-29 septembre 2019

Le week-end dernier c’était FDNCamp au local de La Quadrature à Paris. On va vous la faire courte (celleux inscrit·e·s sur la liste benevoles@ auront la version longue ;-P) mais c’était fort sympathique, avec quelques nouvelles têtes et pas mal de monde Les adminsys ont bien bossé pendant tout le week-end, ont bien amélioré l’interconnexion […]

by Khrys at October 02, 2019 06:55 PM

September 30, 2019

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 02/10/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h.

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.

by Alexandre BAILLY at September 30, 2019 08:25 PM

September 27, 2019

French Data Network

Plaidoirie et compte rendu d’audience à la CJUE (9 et 10 septembre 2019)

Les 9 et 10 septembre 2019 s’est tenue l’audience devant la Cour de Justice de l’Union Européenne pour les affaires Privacy International, La Quadrature du Net e.a., French Data Network e.a. et Ordre des barreaux francophone et germanophone e.a. Les quatre affaires reposaient sur un même sujet : la légalité des régimes de conservation des […]

by Khrys at September 27, 2019 07:46 AM

FDN est désormais membre du RIPE NCC \o/

FDN a été accueillie au printemps 2019 comme membre du RIPE. Le RIPE NCC (Réseaux IP Européens – Network Coordination Centre) est l’organisme qui assure la coordination technique et administrative nécessaire au développement d’Internet à l’échelle européenne. En particulier, il gère l’attribution des IP et plages IP en Europe. Le 5 juillet 2019, FDN a […]

by Khrys at September 27, 2019 07:44 AM

September 23, 2019

Le blog de SCANI

Clone d’internet

Pour aider à la bonne compréhension du fonctionnement d’Internet, SCANI se lance dans la réalisation d’un clone (ou d’une maquette, certains préfèrent) d’internet qui soit fonctionnel.

Ce projet a pour but l’aide à la compréhension du fonctionnement d’internet et de pouvoir jouer « en vrai » avec, entre autres, le BGP, l’OSPF, le routage en général, les notions de VLAN, de MPLS, les firewall, le DNS, les certificats SSL, etc …

Nous allons donc faire plusieurs opérateurs fixes, probablement sur un mur, et un opérateur démontable que l’on remettra à 0 à chaque fois pour faire refaire le travail aux plus curieuses des personnes venant voir le projet. Nous voulons aussi montrer certaines choses que les opérateurs ne montrent que très peu comme la connexion entre les pays avec des opérateurs mondiaux mais aussi les connexions BGP entre les opérateurs plus locaux, points d’échange, etc ..

Nous voudrions aussi expliquer comment fonctionne un firewall et quand et comment le mettre en place, le fonctionnement d’un serveur mail, web, les backups, la supervision de réseau, …

Nous voulons rendre ce projet le plus ludique et intéressant possible que ce soit pour les novices de l’internet ou pour ceux qui connaissent déjà cet univers.

Cependant pour réaliser cela, il nous faut beaucoup de matériel (petit en taille dans la mesure du possible) mais aussi de main d’œuvre et des idées (sur la réalisation et/ou les possibilités à offrir).

Nous accueillons donc avec plaisir votre aide, vos remarques ou vos suggestions sur le projet et vous invitons à y prendre part, si cela vous intéresse, pour le mettre physiquement en place. Signalez-vous dans les commentaires ci-dessous si c’est le cas !

by cecile at September 23, 2019 09:57 AM

Vote du bilan 2018

Nous démarrons ce jour le vote du bilan 2018 de SCANI :

Les membres peuvent voter directement sur leur espace https://cooperateurs.scani.fr/ ou bien venir voter à la permanence du mardi, ou encore envoyer simplement leurs directives de vote par email.

by bruno at September 23, 2019 07:59 AM

September 21, 2019

Lorraine Data Network

Fête de la science numérique

Rendez-vous le 12/10/2019, de 14:00 à 17:00 :

Affiche de la fête de la science numérique
Le week-end du 12 et 13 octobre, la médiathèque Manufacture, à Nancy, organise la fête de de la science numérique.

Lors de cet événement, l’association Lorraine Data Network participera au ciné-débat « Rien à cacher ? ».

Le film « Nothing to Hide » (Rien à cacher) sera projeté le samedi 12 octobre à partir de 14h, suivi d’un débat avec les membres de l’association.

Le programme complet de la fête de la science numérique est disponible sur le site du réseau colibris :

http://www.reseau-colibris.fr/iguana/www.main.cls?p=8f0c0890-0416-11e2-9e13-660269be26cd&v=3abddfde-43c2-11e2-a254-660269be26cd#contentitem=b54c66de-d9f8-11e9-935f-660269be26cd^2

<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/12.0.0-1/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at September 21, 2019 10:22 AM

September 18, 2019

FAImaison

😘 Merci les lutins ! #mécénatcodelutin

C'était pendant le mois de juin, on a vu passer ce message de Code Lutin qui souhaitait apporter un soutien financier à des initiatives promouvant les valeurs du Libre.

Notre association porte depuis longtemps le message des internets libres. Et sans même avoir fait de candidature formelle, les lutins nous ont entendus ! FAImaison a été choisie ✌️, parmi d'autres initiatives comme Exodus Privacy, la Quadrature du Net, ReadFlow ou WikiLovesMonuments

Pour se rendre compte des différents projets soutenus, on peut lire sur leur site la page qui mentionne toutes ces contributions.

Profitons de ce billet pour saluer cette initiative, et leur dire encore un grand merci !! <3

--

Lien vers le formulaire original https://framaforms.org/mecenat-code-lutin-2019-1558435179

by FAImaison at September 18, 2019 10:00 PM

September 17, 2019

Alsace Réseau Neutre

Vendredi 04 Octobre 2019 - Hack Ver Alli - Le logiciel et le service public

Horaire : 19h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux. 

 Le logiciel et le service public, une souffrance pour la plupart des institutions publiques : pourquoi ?

Nous vous proposons d’échanger sur la question des solutions logiciels déployées dans le service public ainsi que l’histoire de certains projets de 

systèmes d’information publics.

Collectif ouvert formé d’enthousiastes d’une informatique émancipée des logiciels et matériels privateurs, Hackstub vous invite à discuter des grandes 

questions soulevées par l’informatique un vendredi par mois.

L’association Alsace Réseau Neutre oeuvre à pour l'Internet éthique, en proposant notamment un fournisseur d’accès à internet associatif et diverses façons 

d’utiliser et de construire Internet autrement.

Entrée libre : Rez-de-chaussée du Shadok.

 

by scapharnaum at September 17, 2019 03:43 PM

September 12, 2019

Alsace Réseau Neutre

Vendredi 13 septembre - ARN fait sa rentrée ! ...

Horaire : 19h00

Lieu 97 route de Colmar - (dans les locaux de l'Association AUBE)

 

Alsace Réseau Neutre, votre fournisseur d'accès à Internet associatif et local, organise un moment convivial pour sa rentrée, au 97 route de Colmar, dans les locaux de l'association AUBE.
C'est l'occasion de se retrouver ensemble et d'accueillir de nouvelles personnes curieuses de découvrir ARN et ses services, autour d'un apéro - collation.
Toute personne qui le souhaite, peut participer en apportant quelque chose à manger et/ou boire.

Entrée libre : Rez-de-chaussée.

 

by scapharnaum at September 12, 2019 01:08 PM

Franciliens

TSL Mantois samedi 21 septembre

Si vous aimez le PSL Parisien, vous allez aimer le TSL Mantois.

Le TSL Mantois est un événement récurrent qui a lieu chaque troisième samedi du mois à l’Espace Culturel Multimédia le Chaplin à Mantes-la-Jolie.

À l’instar du PSL parisien, qui lui a lieu chaque premier samedi du mois, le TSL propose des install-parties GNU/Linux et des ateliers autour du logiciel libre, la protection de la vie privée, l’auto-hébergement, la neutralité du Net, …
Demandez le programme !

Le Chaplin dispose d’une salle de cinéma qui nous permet de proposer des projections de films/documentaires autour des sujets qui sont chers à Franciliens.net. Et pour ce premier TSL on commence fort et nous projetterons à 18h le film La bataille du libre de Philippe Borrel.

Infos pratiques
ECM Le Chaplin
place Pierre Mendès France
78 200 Mantes-la-Jolie
Voir sur openstreetmap

by pitchum at September 12, 2019 06:25 AM

September 06, 2019

Franciliens

Premier Samedi du Libre de septembre

Franciliens.net sera présent au PSL du 7 septembre 2019, pour accueillir les curieux-ses des Fournisseurs d’Accès Internet associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Venez découvrir comment fonctionne internet en vous amusant, en jouant aux « Mystères du réseau » ! Venez avec vos enfants (à partir de 7 ans)

by pitchum at September 06, 2019 07:24 PM

September 02, 2019

Fédération FDN

Retour sur l'AG 2019 : continuons à construire

Paysage : on aperçoit les deux phares de l'ïle au dessus de la colline

L'Assemblée générale (AG) de la Fédération FDN s'est tenue du 24 au 26 mai derniers, sur l'ïle d'Aix.
Organisé par l'association membre Aquilenet, l'événement a rassemblé autour de 70 personnes à la Maison Familiale où nous étions hébergé·e·s, à deux encablures des phares de l'Île. Comme depuis maintenant trois ans, c'est l'équipe de Martin Persil qui a nourri tout ce petit monde avec amour !
 

Un cadre, donc, cette année encore, tout à fait propice aux discussions et débats. Comme tous les ans, l'AG est avant tout l'occasion de se retrouver ! Même si les groupes de travail fédéraux ont créé des occasions de travailler ensemble pendant l'année, les membres, éparpillé·e·s dans toute la France (incluant l'Outre-Mer) et en Belgique n'ont pour beaucoup pas d'autre moment dédié que l'AG pour discuter.

C'est aussi, évidemment, un temps formel, au cours duquel nous présentons nos bilans et renouvelons nos instances dirigeantes. Les bilans de l'exercice 2018-2019 sont à consulter ici, et un compte-rendu exhaustif, rédigé collaborativement, peut être trouvé ici.

Revenons sur les points saillants de ces quelques jours intenses.

 

Se donner les moyens de se retrouver sereinement

Des tensions très vives ont secoué la fédération dans l'année, créant un climat épuisant pour un certain nombre de bénévoles. L'Assemblée Générale a donc été mise sous le signe des retrouvailles : ne pas faire émerger de débats clivants non indispensables à la tenue de l'AG, laisser du temps pour les rencontres et ateliers informels pour refaire du lien...

Les membres ont ainsi pu organiser des atellers de réflexion sur diverses thématiques, ou des ateliers plus pratiques : lire des textes sur les réseaux communautaires, souder de la fibre, et même tricoter !

Le groupe Inclusion a travaillé en amont pour préparer cette AG : il a mis au point un Code de Conduite, qu'il a présenté aux autres membres au cours du weekend. Ce texte visibilise notre volonté ferme, en tant que communauté, de nous opposer aux comportements qui empêcheraient des personnes issues de minorités de bénévoler sereinement. La fédération ayant déjà bien progressé sur ce plan dans les dernières années, nous ne faisons que fixer par écrit des principes qui étaient déjà acquis pour plusieurs d'entre nous. Mais comme ça va mieux en le disant, l'écrire permet de se le rappeler et de se donner les moyens d'intervenir en cas de problème. Autrement dit, se doter d'un Code de Conduite est plus le signe d'une progression dans le bon sens que d'une situation critique. Celui-ci n'a cependant pas été adopté à l'AG, il nous reste du travail pour le peaufiner.

Les membres du groupe Inclusion ont également pris la peine de contacter les personnes les plus « atteintes » par les tensions des derniers mois pour qu'elles puissent passer la meilleure AG possible. C'était la première fois qu'on avait des personnes bénévoles désignées comme médiatrices lors des AG, et, même si l'on souhaite que ces dernières « travaillent » le moins possible, c'est une nouveauté assez saine dans notre fonctionnement.

Tout cela a permis de faire retomber une partie de la pression accumulée pendant les derniers mois, pour repartir, plus serein·e·s, vers une nouvelle année.

 

De nouvelles énergies

Il est toujours agréable de constater que l'association continue à accueillir de nouvelles énergies. Le billet de blog rédigé par Spyou a (re) motivé plusieurs d'entre nous, et cela s'est senti : cette AG a été l'occasion de retrouver des membres qu'on avait perdus de vue, et d'accueillir de futurs membres, comme l'association FAI Breizh.

Au cours du temps formel, nous avons également renouvelé un tiers de notre CA et le bureau. Soulignons que ces deux instances comportent de nouveaux membres.

Nous avons enfin validé l'adhésion de nouveaux fournisseurs membres : Stolon et Baïonet, à qui nous souhaitons la bienvenue !

L'association se renouvelle et continue à grandir. L'énergie est toujours là !

 

Réformer en douceur, malgré les conflts

Cette AG a permis d'amorcer des réformes de plusieurs points de fonctionnement, par l'expérimentation. On pense notamment à notre mode de gouvernance. La Fédération grandissant, nous savons qu'il faut adapter notre gouvernance. La partie la plus difficile consiste à savoir comment ! Les discussions pendant l'AG formelle nous ont mis·e·s sur la piste d'une évolution concernant notamment le mode d'élection du CA, sa taille, ses attributions. Ces éléments restent à discuter et à affiner avant de devenir une réforme statutaire, mais l'AG a donné un nouveau souffle à cette réflexion qui fait son chemin, ce qui est très encourageant !

C'est aussi la première AG formelle où la question de revoir notre mode de scrutin se pose. Les points de tension qui ont émergé au moment du vote du renouvellement du bureau nous ont obligé·e·s à penser un mode de scrutin adapté à la situation. En effet, la fin de l'AG formelle a été l'occasion de verbaliser une partie des raisons derrière les tensions qui agitent le groupe ces dernières années, d'expliquer clairement pourquoi certaines personnes ne pourront pas travailler ensemble. Il a très vite été évident qu'on ne pourrait pas voter le bureau comme d'habitude.

Soulignons ici le geste courageux de l'Assemblée, qui a décidé de prendre en charge ce conflit sans le remettre à plus tard, sans le renvoyer à d'autres instances. Le fait d'en parler sans attendre, en assemblée, même si c'était une discussion inconfortable, a permis au groupe de sortir de l'ornière et de se doter d'instances dirigeantes fonctionnelles.

Après plusieurs tatonnements et expérimentations, où, ensemble, nous avons éprouvé plusieurs modes de scrutin pour élire le bureau, nous avons opté pour un scrutin à bulletin secret avec une liste unique rassemblant tou·te·s les candidat·e·s, sur laquelle il fallait retirer les personnes qu'on ne souhaitait pas élire. Ce scrutin a donné des résultats tout à fait intéressants, et nous a permis de clore le temps formel avec l'assurance d'un bureau fonctionnel. Le résultat du vote a été annoncé après le repas, un peu tard, mais au grand soulagement de l'assemblée ! Merci encore à toutes celles et tous ceux qui ont permis la tenue de ce scrutin !

Ce moment éprouvant à la fin du weekend est la preuve, s'il en fallait une, que les conflits qui nous agitent, inévitables comme dans toute association, peuvent, quand on les traite courageusement, être une formidable occasion de s'améliorer et d'avancer, ensemble.

C'est notre cuistot qui aura eu le dernier mot cette année. Quelques jours après l'AG, victime, comme beaucoup d'entre nous, de ce que nous appelons le « fédélag » (la forme de tristesse que ce soit fini et qu'il faille retourner à la vie normale), il écrivait sur Mastodon : « En vrai on construit de la puissance collective, même malgré les conflits qui nous agitent, et c'est essentiel pour construire les réseaux révolutionnaires de demain. ».

Continuons à construire.

 

Crédits photos : CC-0 Fédération FDN.

Légende des photos en vignette :

  1. Le Fort Boyard, non loin du lieu de l'AG !
  2. Installation du réseau sur les lieux, quelques jours avant l'arrivée des membres.
  3. Atelier fibre. Les garçons suivent attentivement les explications de l'experte (à gauche).
  4. Atelier fibre. Geste.
  5. AG formelle, présentation des bilans par la présidente. \o/

by quota_atypique at September 02, 2019 08:00 AM

August 29, 2019

Alsace Réseau Neutre

Samedi 12 octobre 2019 - Atelier "Libérons-nous du pistage" - (CEN/CCN)

Horaire : 14h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux. 

Internet et le numérique posent de nombreux défis en matière de durabilité et d'écologie. Au delà du carcan de notre société de consommation, une informatique durable serait-elle possible ?

Les parcous au choix.

  • Configurer votre navigateur
  • Découvrir Linux
  • Auto-hébergement YunoHost
  • Découvrir LineageOS

(L'inscription est fortement recommandée pour nous permettre de préparer nos événements au mieux.)

by scapharnaum at August 29, 2019 02:34 AM

Vendredi 06 septembre 2019 - Hack Ver Alli : "la bataille du libre".

Horaire : 19h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux. 

 

Tous connectés ! Tous captifs ? Deux logiques s’affrontent aujourd’hui au cœur de la technologie numérique depuis que les principes émancipateurs du logiciel libre, fondés dans les années 80, sont venus s’attaquer à ceux, exclusifs, du droit de la propriété intellectuelle. 

Entrée libre : Rez-de-chaussée du Shadok.

 

by scapharnaum at August 29, 2019 02:20 AM

August 23, 2019

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 04/09/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h.

La prochaine réunion aura lieu à la MJC des 3 Maisons, à Nancy.

http://www.mjc3maisons.fr/

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/12.0.0-1/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at August 23, 2019 07:20 PM

August 21, 2019

Aquilenet

Aquilenet adopte un Code de Conduite !

Lors de l'Assemblée Générale de la FFDN (Fédération des Fournisseurs d'Accès à Internet Associatifs) 2019 organisée cette année par Aquilenet sur l'Île d'Aix, le groupe fédéral Inclusion a présenté aux membres présentes et présent un Code de Conduite.

Suite à la lecture de celui-ci et aux discussions qu'il a pu susciter, Aquilenet a ressenti le besoin de mettre en avant le code de conduite au sein de l'association.

En tenant compte des notes émises lors de l'Assemblée Générale, la forme du Code de Conduite (ou CoC pour Code of Conduct) a été revue par nos membres, notre tout nouveau groupe inclusion, et futur⋅e⋅s médiateur⋅ices.

L'idée était de l'adapter à la réalité de notre association, à notre quotidien, notre vision, etc. En faire une version locale qui nous corresponde !

De nombreuses questions ont été soulevées, plusieurs relectures ont eu lieu, et finalement, le Code de Conduite a été adopté hier ! Dans la foulée, une première petite troupe de médiateur⋅ices s'est composée pour correspondre à ce que le code de conduite met en place.

Nous réfléchissons maintenant à une version TL;DR (Too Long ; Didn't Read − Trop Long ; Pas Lu) du code de conduite, qui permettra un rappel facile en moins d'une minute de l'essentiel de celui-ci. Cela permettra de présenter cela rapidement en toute occasion, tout en incitant à bien prendre le temps d'en consulter la version complète.

Ce code de conduite prend effet dès maintenant et ce pour toutes les occasions, événements organisés par Aquilenet, ou prenant place au sein du local (La Mezzanine, 20 rue Tourat) ou des différents services et canaux de communication d'Aquilenet.

Tout⋅e participant⋅e à ces événements est donc fortement invité⋅e à en prendre connaissance dès maintenant ! Ce code de conduite est un outil visant à garantir des rencontres où toutes et tous pourront être respecté⋅e⋅s et se sentir bien.

Le code de conduite d'Aquilenet est disponible sur > https://www.aquilenet.fr/codedeconduite/ <

by Cypher Goat at August 21, 2019 08:49 PM

August 01, 2019

Le blog de SCANI

Travaux sur le réseau radio

C’est une activité quasi quotidienne chez SCANI : on surveille et on adapte le réseau radio. Il arrive souvent qu’un ou plusieurs membres envoient des mails, notification télégram, messages sur les réseaux sociaux ou autre pour signaler une baisse de régime ou une panne.

On s’y intéresse généralement dans l’heure … et quand on peut y faire quelque chose, le problème est assez vite résolu. Mais que fait-on exactement ?

Plongée dans la gestion d’un réseau radio

La pierre angulaire du réseau SCANI est notre système d’information. Il se présente sous la forme d’une carte générale du réseau accompagnée d’un certain nombre de pages permettant de savoir ce qui se passe :

Elle rassemble un grand nombre d’information (liste non exhaustive) :

  • L’ensemble des endroits ou SCANI a des équipements radio ou réseau et leur bon fonctionnement (vert ou rouge)
  • L’état des liens radio et fibre optique (plus on tire sur le bleu mieux c’est, plus on tire vers le rouge moins bien c’est)
  • Les membres qui nous ont envoyé un petit mot et à qui nous n’avons pas encore répondu ou qui ont un problème toujours en cours

Elle permet aussi d’accéder à énormément de fonctions qu’on ne détaillera pas ici (ceux que ça intéresse peuvent venir aux permanence du mardi pour découvrir l’outil)

Carte et supervision

Associé à cet outil principale, la surveillance de l’ensemble du réseau (effectuée par Zabbix) envoi des alertes dans plusieurs groupes de discussion auxquels sont abonnés une poignée active de membres SCANI. Dans les 10 minutes qui suivent l’arrêt d’un équipement sur une zone, si des volontaires sont abonnés à ces alertes sur la zone, ils sont au courant et peuvent agir.

Dans ce cas, on saute généralement directement sur la carte à l’endroit ou se situe le problème, ce qui permet, visuellement, un premier contrôle. Si l’installation du membre SCANI qui a un soucis est en rouge, c’est qu’elle n’est pas joignable, et s’il y a aussi du rouge tout autour, c’est que le problème se situe plus en amont, sur un nœud du réseau.

Sources des problèmes

Une fois que l’endroit ou se situe le problème est identifié, on accède à la liste des équipements techniques installés à cet endroit et on sait lesquels sont éventuellement encore joignables ou pas. Bien évidemment, en cas de coupure de courant rien n’est joignable, mais il est impossible, à distance, de distinguer une coupure de courant d’un matériel grillé ou d’un simple disjoncteur coupé. Pour améliorer ça, SCANI s’est doté d’un robot qui interroge régulièrement les services d’ENEDIS pour savoir si des coupures de courant sont en cours ou prévues, zone par zone. Ça donne quelque chose comme ça :

Si, dans le même temps, la supervision retourne un problème sur Saint Fargeau, on a de bonnes chances que ce soit dû à la coupure de courant et on va donc juste attendre un peu, 9 fois sur 10, tout rentre dans l’ordre tout seul.

Lorsque ça ne revient pas tout seul ou qu’on sait que le problème est plus important, un membre de SCANI se rend généralement sur place pour vérifier que tout est alimenté, que les antennes sont toujours là et correctement alignées, etc …

Au secours, ça rame

Il y a aussi le cas, bien plus fréquent, de la baisse de qualité de la connexion. Dans ce cas, l’antenne est toujours accessible à distance mais il faut trouver « ou ça coince ». Faisons un petit zoom sur la carte (on a volontairement enlevé le fond de carte pour éviter de divulguer des informations d’ordre personnelles) :

Admettons que le problème déclaré se situe chez l’abonné en bas à droite de l’image. D’un coup d’oeil, on constate que l’ensemble de la zone est joignable sur le réseau. On voit également que le lien entre ce membre et le relais précédent est d’une couleur qui tire vers le rouge, il y a donc peut être quelque chose à creuser de ce côté. On voit également que sa connexion passe à travers 2 relais avant de sortir sur le trait violet, il faudra donc vérifier le bon fonctionnement de ces deux relais (et des 3 suivants, puisque ce secteur du réseau fait partie d’un secteur plus grand qui a encore 3 autres relais avant la sortie fibre de la zone).

On peut, ponctuellement, trouver des soucis de câblage, avec une connexion dégradée entre deux équipements d’un relais (prise réseau mal faite, câble endommagé par des travaux ou un rongeur, …). Ce problème se diagnostique assez simplement en constatant la vitesse du réseau entre deux équipements situés au même endroit. Habituellement, ils savent discuter à 100Mbps ou 1000Mbps. Si l’un d’entre eux indique 10, il y a un problème et il faut intervenir sur place pour le régler, parfois avec de quoi grimper sur le toit, ça prend donc pas mal de temps à organiser.

Une histoire de fréquence

Plus régulièrement, les problèmes concernent les fréquences. SCANI utilise le spectre libre dans la bande des 5Ghz. Qui dit libre dit qu’on n’a pas besoin de demander le droit de s’en servir, mais, corollaire, tout un chacun peut en faire autant, nous devons donc naturellement composer avec d’autres structures et même des particuliers qui émettent et reçoivent sur les mêmes fréquences que nous.

Pour comprendre le phénomène, l’analogie la plus claire est celle du restaurant plein à craquer. Plus il y a de monde, plus le bruit ambiant augmente, et plus le bruit ambiant augmente, plus vous devez parler fort pour vous faire entendre convenablement de la personne assise en face de vous.

C’est la même chose en radio. Dans les endroits ou la bande est très occupée, on a tendance à pousser la puissance d’émission pour « parler plus fort ». Mais de la même façon que dans la vraie vie, si vous hurlez sur une personne à 1 mètre de vous, elle comprendra moins bien que si vous parlez normalement.

C’est donc un jeu de chat et de souris permanent pour trouver des morceaux de spectre libre ou peu occupés, dans lequel nous sommes aidés par deux outils principaux :

Le « radar radio »

Notre système d’information en premier lieu, nous permettant d’éviter de nous parasiter nous même en installant, au même endroit, deux antennes qui utilisent la même fréquence :

Ce diagramme peut perturber les gens qui ont l’habitude de travailler sur des outils radios. Chaque antenne est représentée par un cadran de couleur permettant de connaître la largeur de bande utilisée (ici 40Mhz) et, lorsqu’on étend la recherche géographique, de voir les antennes qui sont plus loin (le morceau de camembert est plus petit) ou plus proche (il est plus grand) pour se rendre compte de l’impact de perturbation potentielle.

Ici, on voit clairement que deux antennes ont une plage de fréquence commune, ce qui ne doit pas aider à maintenir une bonne performance du réseau. On va donc aller reconfigurer l’antenne orange actuellement calée entre 5560 et 5600 pour la décaler entre 5540 et 5580.

Mais ce diagramme ne nous informe pas sur les réseaux autres que ceux de SCANI susceptibles d’utiliser les fréquences. Pour ça, on se rend directement sur les antennes pour observer l’analyse spectrale radio fine :

Ces trois diagramme représentent peu ou prou la même chose, le premier étant une vue qualitative instantanée, le second une vue « à plat » des quelques dernières secondes et le dernier une vue historique sur une heure. Foi de ces informations, on sait qu’on peut envisager d’installer un lien radio en dessous de 5200Mhz, autour de 5270Mhz ainsi qu’au dessus de 5600Mhz. Tout le reste de la bande est utilisé (et on ne peut pas utiliser la plage 5300-5500).

Arrive donc le moment, après analyse de la situation, ou on intervient concrètement sur le réseau. On se place toujours sur une antenne sur laquelle on sait qu’ont ne peut pas perdre la main en faisant des modification (même principe que lorsqu’on scie une branche, on s’assoie du côté ou il y a le tronc, pas de l’autre) et on indique les nouveaux paramètres radio à notre antenne.

A ce moment précis, le module radio éjecte l’ensemble des antennes qui sont en face, se reconfigure, puis attend que les antennes éjectées reviennent. Sauf que chaque plage de fréquence a ses obligations réglementaires associées, la principale étant le respect de l’usager primaire de la bande : les services météorologiques.

DFS mon amour

Pour faire simple, les radars météo se servent des 5Ghz pour analyser la couverture nuageuse par réflexion à partir de stations au sol. Sauf que si un émetteur crache sur cette fréquence pendant que le radar écoute pour détecter des nuages, le résultat de l’écho radar va ressembler à ça :

Image empruntée au MIT
Article « The Threat to Weather Radars by Wireless Technology »

Du coup, la quasi totalité du matériel radio mondial utilisant la bande des 5Ghz dispose d’une fonction nommée « DFS » (Dynamic Frequency Selection) qui a pour but principal d’obliger un émetteur à changer de fréquence en un temps record (quelques milliseconde) lorsqu’il reçoit un « pulse » émis par un radar météo.

Et pour éviter trop de gymnastique, avant de commencer à émettre, une antenne va « écouter » la fréquence qu’elle souhaite utiliser pendant 30 à 600 secondes avant de commencer à émettre.

En guise de conclusion

Du coup, quand, chez SCANI, on change la fréquence d’une antenne, ça peut engendrer jusqu’à 10 minutes de coupure du réseau pour ceux qui sont situé en aval de cette antenne. Et comme souvent, lorsqu’on modifie le plan de fréquence, on touche plusieurs fois à une fréquence, voir même à plusieurs antennes successivement, ça peut vite devenir désagréable pour les utilisateurs qui sont derrière.

Il nous manque encore un outil de ciblage précis qui permettrait d’avertir les concernés lorsqu’on démarre une campagne de modification de plan de fréquence, mais c’est à l’étude (les spécialistes des graphs acycliques et des requêtes SQL complexes sont les bienvenus s’ils souhaitent venir aider !)

Bien entendu, 95% du temps, tout ça se fait confortablement assis dans un canapé avec un ordinateur portable. Le geek de base est assez flemmard, il faut le savoir !

Il reste beaucoup de choses à raconter sur les actions quotidiennes sur le réseau de SCANI, mais on ne voudrait pas faire trop long 🙂

by bruno at August 01, 2019 01:34 PM

July 31, 2019

Le blog de SCANI

Clonons internet !

Pendant la saison des padawans (c’est le doux sobriquet attribué aux stagiaires de SCANI. Cette année, ils étaient 5 entre mars et juillet), nous avons, entre autre, travaillé sur un projet qui porte le nom de code interne « SCANI dead ».

Qu’on se rassure, il n’était pas question de faire mourir SCANI, mais d’utiliser du matériel hors d’usage pour confectionner un support explicatif montrant les différents appareils utilisés très régulièrement dans la réalisation du réseau, le tout sur une planche qu’on peut promener avec nous lors d’évènements et de réunions.

Comme quelques personnes s’intéressent parfois à « comment c’est dedans », on a ouvert le matériel voir même pratiqué de la découpe pour exposer le contenu. Après une réfection à la dernière minute, donnant encore plus de lisibilité à la chose grâce à l’ajout d’un fond expliquant les connexions entre les appareils et faisant apparaître d’autres éléments dessinés pour une meilleure compréhension, nous avons expérimenté avec succès la chose durant le Catalpa 2019.

Cette opération, si elle permet surtout de mieux expliquer le fonctionnement technique de SCANI, a permis à notre fournée « Padawans 2019 » de creuser le sujet (et de réaliser aussi une maquette vivante et fonctionnelle d’un « mini SCANI » à partir de rien).

La semaine dernière, le sujet des compétences en matière de routage et de « haut de réseau » a été abordé, la question principale étant de savoir « comment on peut se débrouiller pour que ceux qui sont intéressés apprennent comment on répare le réseau quand il est tout cassé sans pour autant se faire la main sur le vrai réseau et, justement, risquer de le casser ? »

Si les pannes arrivaient durant les quelques réunions technique de SCANI, ce serait assez facile : ceux qui savent montreraient à ceux qui veulent apprendre ce qu’ils font pour réparer … Malheureusement, les pannes se déclarent souvent en dehors des temps collectifs de SCANI, et on ne peut pas vraiment attendre que tout le monde se rassemble pour réparer lorsqu’un problème survient et se baser sur le récit de celui qui a réparé ne permet pas franchement de bien comprendre et d’être à l’aise.

Du coup, la meilleure méthode est de fabriquer un réseau de quelques routeurs en laboratoire et d’y simuler les pannes qu’on peut rencontrer dans la vraie vie. Ça permet par la même occasion aux gens de s’approprier la chose puisqu’ils l’ont construit eux même.

Mais quitte à fabriquer un réseau de laboratoire, pourquoi se limiter à quelques routeurs pour apprendre le BGP et l’OSPF ? Pour apprendre comment fabriquer et réparer internet, le mieux, ce serait quand même de pouvoir le faire en vrai.

Et ce qui est bien, c’est que tant qu’on ne le mélange pas avec le vrai, rien ne nous empêche de fabriquer un internet de laboratoire à nous, qui permettra de vraiment comprendre et jouer avec BGP et OSPF, mais aussi avec une infrastructure DNS complète, des serveurs webs, des seeders torrent, comprendre le principe des attaques par déni de service, l’anycast, etc.

Il est bien entendu possible de simuler tout ça avec des machines virtuelles, mais c’est bien moins amusant, le côté abstrait de la chose n’aidant pas à la compréhension.

C’est donc l’un des grands projets 2019-2020 : fabriquer un petit internet pour permettre à qui veut de venir le casser, le réparer, le refaire autrement, etc.

Dans le cadre de ce projet, SCANI est à la recherche de :

  • Bonnes idées sur ce sur quoi il ne faudrait pas faire l’impasse
  • Du matériel réseau fonctionnel, tant qu’il est de petite taille et poids (l’idée est d’accrocher tout ça sur un ou plusieurs murs, on oublie donc les bigiron4k, les 6500 et tout ce qui est plus gros)
  • Gens intéressés pour participer, sur place ou à distance, à la concrétisation du projet et/ou à son exploitation ultérieure

Nous en sommes à la phase conception et d’estimation de la surface nécessaire … N’hésitez pas à jouer en laissant un commentaire sous cet article. Cécile centralise le projet et reprendra contact avec vous 🙂

by bruno at July 31, 2019 01:16 PM

July 05, 2019

Franciliens

Journée de travail Franciliens.net

Dimanche 7 Juillet nous allons nous retrouver pour travailler ensemble, discuter, rigoler, manger. N’hésite pas à venir pour faire tout ça ensemble: c’est toujours plus agréable comme ça!

Ce sera au Garage de La Quadrature du Net, 60 rue des Orteaux, 75020
Paris (Métro Maraîchers) à partir de 10h.

by Anne at July 05, 2019 01:30 AM

July 01, 2019

Le blog de SCANI

Financer l’humain

Depuis la conversion de SCANI en coopérative d’intérêt collectif, nous n’avons fais appel qu’une seule fois à l’investissement en capital. Il s’agissait de financer la porte de collecte qui a été établie à Grandchamp.

Ce premier appel avait été couronné de succès en une semaine, récoltant les 3000 € prévu. La répartition des investissement était par ailleurs étonnante puisque plus de la moitié des fonds provenaient de personnes qui n’étaient pas concernés par le projet.

Si l’activité de SCANI est bien évidemment surtout technique (nous construisons un réseau), elle est avant tout pilotée par des femmes et des hommes en chair et en os. La majorité des actions menées pour faire fonctionner SCANI sont bénévoles et volontaire de la part des membres. Il a été toute fois noté que le bénévolat a ses limites, notamment en terme d’engagement longs et contraignants. C’est pourquoi, certaines actions sont rémunérées (monter sur les toits des membres, par exemple. Ou encore développer les logiciels qui permettent aux actifs d’intervenir facilement sur le réseau). Il a été aussi considéré qu’il n’était toujours pas souhaitable de professionnaliser (dans le sens embaucher sur l’ensemble des activités).

Par contre, SCANI a pris la décision de jouer un rôle dans l’effort de formation et a reçu, à ce titre, 5 stagiaires au printemps 2019. Cécile a fait partie de cette promotion et souhaite poursuivre ses études en licence professionnelle en alternance.

Pour ce second appel, tout le monde est donc concerné. Cécile souhaite s’impliquer plus avant dans SCANI, spécifiquement sur les relations entre membres, le suivi des agendas et des opérations et l’amélioration des outils et de la documentation.

La cible de cet investissement en capital est de 10.000 €, ce qui représente la part « formation » du budget global de son année (20 à 27000 € en tout).

Les membres peuvent directement souscrire de nouvelles parts sociales via leur compte sur https://cooperateurs.scani.fr/. Ceux qui ne sont pas encore membres peuvent le devenir à cette même adresse.

Il est prudent d’envoyer un email à la coopérative en même temps que la souscription.

by bruno at July 01, 2019 02:09 PM

June 29, 2019

Franciliens

Franciliens à Pas Sage En Seine

Cette année aussi, Franciliens.net sera présent à notre féstival numérique préféré de Choisy-le-Roy, Pas Sage En Seine, du 27 au 30 Juin 2019!

Franciliens.net aura le plaisir de tenir un stand tout au long des quatre jours. Venez au rez-de-chaussée de la Médiathèque de Choisy-le-Roi pour :

  • discuter avec nous de ce que fait Franciliens.net
  • discuter de ce que vous voulez
  • demander de l’aide si vous n’arrivez pas à faire marcher nos services
  • rencontrer des personnes qui ne connaissent pas encore Franciliens.net et leur expliquer ce que c’est !

Le festival a lieu aux abords de la Médiathèque Aragon et de la Salle le Royal à Choisy-le-Roi, à 5 min à pied de la Gare de RER « Choisy-le-Roi » sur la ligne C.


View Larger Map

Cette année aussi des membres de Franciliens.net vont présenter des conférences.

Pour rappel, l’année dernière des membres de Franciliens.net avaient déjà présenté des conférences, dont voici les vidéos:

by Anne at June 29, 2019 04:34 PM

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 03/07/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h.

La prochaine réunion aura lieu à l’espace Yves Coppens, à Vandœuvre-lès-Nancy.

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/12.0.0-1/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at June 29, 2019 02:00 PM

Fédération FDN

La Fédération FDN soutient Battlemesh

Après Porto, Vienne, Berlin, cette année des personnes membres de la Fédération FDN organisent Battlemesh près de chez toi : viens à Saint-Denis en Île-de-France du 8 au 14 Juillet ! La Fédération FDN soutient cette initiative importante pour la construction de nos communautés internationales.

Si tu as envie de pouvoir discuter avec des personnes qui, dans le monde entier, font du réseau et se préoccupent des droits sur Internet, de la neutralité du Net, de la décentralisation du réseau, saute sur l'opportunité et, peu importe si c'est pour un jour ou pour une semaine, viens participer !

Battlemesh, une présentation en quelques mots

Battlemesh, ou bien, dans la version étendue du nom, The Wireless Battle of the Mesh est un évènement qui réunit des passionnés et experts du monde entier depuis 2009 autour des protocoles de réseaux mesh sans fils.

Un réseau mesh (ou réseau maillé) est un réseau à l'intérieur duquel l'information ne suit pas un chemin fixe et prédéterminé pour aller d'un point à un autre. Dans de tels réseaux, chacun des noeuds du réseau est lié aux autres de manière non hiérarchique et le chemin emprunté par l'information est choisi de manière dynamique, par exemple en prenant en compte l'état du réseau et préférant un chemin composé de davantage de nœuds peu chargés à un autre avec moins de nœuds mais peu disponibles. La communication sans fil entre les différents noeuds du réseau introduit cependant des défis supplémentaires, par exemple lorsqu'il s'agit d'augmenter la taille du réseau.

De nombreux protocoles existent pour réaliser des réseaux maillés mais encore faut-il trouver le meilleur. C'est précisement la première question à laquelle cherche à répondre Battlemesh.
Au long des années, cependant, les protocoles ont mûri, et la communauté du festival a élargi ses intérêts. Battlemesh est devenu plus largement une occasion pour des rencontres et échanges entre informaticiens du monde entier qui cherchent à améliorer le monde, un bout de réseau à la fois.

Battlemesh v.12 - Building Community Networks for Fun and Non-Profit

Organisé non pas par une équipe établie, mais par la communauté, Battlemesh est nomade et change d'endroit à chaque année. C'est en Île-de-France qu'il fait halte cette année.

En 2019 Battlemesh arrive à sa douzième édition et consacrera des conférences, ateliers et tables rondes à comment construire et opérer des réseaux de télécommunications à gestion associative. Ce sera une occasion pour apprendre de ce qui se fait ailleurs en Europe et dans le monde entier, avec des représentants de FAI associatifs qui viennent aussi bien des États-Unis ou d'Italie, de Catalogne ou du Mexique, du Sénégal ou d'Autriche.
Ce sera également une occasion pour leur raconter ce que nous faisons, et apprendre les uns des autres.

Informations pratiques

  • Battlemesh v12 - Building Community Networks for Fun and Non-Profit
  • Du 8 au 14 Juillet
  • Au 6b, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis

Comment s'inscrire

Battlemesh est un évènement gratuit et ouvert au public.
L'inscription est cependant utile pour nous aider à estimer le public qui sera présent et ajuster mieux prévoir certains éléments comme la quantité de nourriture.

Pour s'inscrire il suffit d'écrire à v12 AT battlemesh.org en donnant ces informations :

Subject: Registration
Name and/or Nick
Date of arrival / departure
Do you want a t-shirt? Tell us your size (t-shirts to be sold at the lowest possible price): [S/M/L/none, man/woman/unisex]
Other details you want to share: (e.g. community, country, URLs, twitter/mastodon handle, dietary restrictions, …)
Do you agree to appear on the public list of participants? [Yes/No]

Le programme

Le programme est disponible ici:
https://www.battlemesh.org/BattleMeshV12#Talk_Schedule_and_Workshops

Sponsors

Afin de permettre que Battlemesh soit un évènement ouvert au plus grand nombre, plusieurs sponsors ont fait preuve de générosité et ont financé l'évènement ou contribué à le mettre en place :

by Daniele at June 29, 2019 11:40 AM

June 19, 2019

Franciliens

Premier samedi du libre de juillet : attention il aura lieu le 22 juin !

ATTENTION : Exceptionnellement le PSL de juillet est avancé au samedi 22 juin, ce qui en fait plutôt l’Avant Dernier Samedi du Libre, et on doit bien avouer qu’un ADSL c’est plutôt pas mal pour un FAI 😉

Franciliens.net sera donc présent au PSL du 22 juin 2019, pour accueillir les curieux-ses des Fournisseurs d’Accès Internet associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Venez découvrir comment fonctionne internet en vous amusant, en jouant aux « Mystères du réseau » ! Venez avec vos enfants (à partir de 7 ans)

Infos pratiques

Samedi 22, de 14 h à 18 h
Au Carrefour numérique², à la Cité des Sciences et de l’Industrie (étage −1)
30, Avenue Corentin Cariou — 75 019 Paris
Métro Porte de la Villette


Afficher une carte plus grande

Tout savoir sur le PSL organisé par Parinux

by yhargla at June 19, 2019 10:44 AM

June 16, 2019

Lorraine Data Network

Revue de presse pour la semaine 24 de l’année 2019

Ci-dessous quelques liens pour (ré-)écouter des émissions radio d’actualité :

Dans quelle mesure la puissance acquise par les géants du numérique d’aujourd’hui doit-elle nous inquiéter ? Comment l’Europe tente-t-elle de s’emparer du problème de la possibilité de démanteler les GAFA aujourd’hui ?

Émission « La Méthode scientifique », par Nicolas Martin, 05/06/2019 sur franceculture.fr

Les invités sont : Sébastien Soriano, président de l’ARCEP ; Tristan Nitot, vice-président de Qwant et ex-président et fondateur de Mozilla Europe. L’émission contient également un reportage avec Pierre-Yves Gosset, directeur de Framasoft.

Nous fêtons cette année les 50 ans dʹInternet et les 30 ans du WEB conçu au CERN par Tim Berners Lee. Que reste-t-il de ce réseau décentralisé et libre des origines ? Quelles sont les alternatives aux géants du Net que sont les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et autres Airbnb ou Alibaba en Chine ?
Eléments de réponse avec notre invité Benjamin Bayart spécialiste des réseaux, Président de la Fédération des fournisseurs d’Accès à Internet associatifs et cofondateur de la Quadrature du Net.

Émission « Versus-lire et penser », par Sarah Dirren, 13.05.2019 sur rts.ch

L’émission est également disponible sur le peertube de la quadrature :

Aller plus loin :

by sacrediou at June 16, 2019 03:31 PM

June 14, 2019

Franciliens

Projection-débat du documentaire « Rien à cacher » à Pantin le 23 juin

Nous organisons une projection-débat du documentaire « Rien à cacher » (Nothing to hide) de Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux, le 23 juin 2019 à 18h à Pantin, au Laboratoire Ecologique ØDéchet , LEØ pour les intimes.

Présentation du film

NOTHING TO HIDE est un documentaire collaboratif écrit et réalisé par les journalistes Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux. Le film est dédié à la question fondamentale et encore jamais posée de la surveillance de masse : son acceptation dans la population. Après s’être rencontrés lors d’événements dédiés à la surveillance sur internet, Mihaela et Marc ont décidé de travailler sur ce qui leur est apparu être la clé de voûte de la surveillance moderne: son acceptation et sa justification dans une partie croissante de la population à travers l’argument “je n’ai rien à cacher”.

Bande annonce

Site du film

Programme :

  • possibilité d’arriver dès 15h : bar à prix libre
  • 18h : projection du documentaire
  • 20h : débat, avec possibilité de dîner sur place (cantoche à prix libre)

Adresse : 20 Avenue Édouard Vaillant à Pantin (RER E)

Accès libre et gratuit.

by yhargla at June 14, 2019 07:45 PM

June 12, 2019

Le blog de SCANI

Simplifier les déploiements

Attention, article plutôt technique !

Depuis 6 ans qu’on s’amuse à fabriquer de l’internet dans l’Yonne, la méthode n’a pas beaucoup changé quand on démarre une nouvelle installation :

  1. On essaie de prendre de la hauteur (poteau, toiture, silo, église, …)
  2. On trouve du courant à moins de 100 mètres
  3. On sors les dérouleur de câbles pour alimenter le matériel de test
  4. On sors un ordinateur portable
  5. On branche tout ça ensemble
  6. On fait les tests
  7. On remballe tout
  8. Si les tests étaient concluants, on passe à l’installation définitive

Ça semble relativement simple comme ça, mais la réalité du terrain nous fait bien souvent déchanter :

  • Quand il faut aller faire le test 30 mètres plus loin, il faut tout débrancher, déplacer tous les dérouleurs et l’ordinateur, tout rebrancher, attendre que l’antenne redémarre.
  • Quand on est au milieu de rien, il faut brancher tout ça à l’allume cigare d’une voiture et laisser tourner le moteur pour éviter la panne de batterie.
  • Quand on monte dans un endroit inconfortable (typiquement un clocher d’église), ça fait beaucoup de choses lourdes à trimballer.

Bref, ça fait longtemps qu’on cherche la bonne solution pour simplifier et fluidifier tout ça. Pour résumer le besoin :

  • De quoi alimenter les antennes en 24V (PoE passif)
  • De quoi se connecter en wifi aux antennes pour éviter le déroulage/réenroulage de câbles

Les plus bricoleurs auraient déjà pris le taureau par les cornes avec une batterie, un régulateur de tension et un raspberrypi, mais le résultat aurait probablement été difficile à transporter, ou risquerai de tomber en panne juste au mauvais moment.

On s’attellera peut être au projet un jour, mais en attendant, notre vendeur de matos préféré a sorti une petite boite qui fait très exactement ce dont on a besoin (voir l’illustration en haut) : le U-Installer.

Un petit soucis, toute fois : il est livré avec une configuration générique qui, si elle permet sans doute à la majeure partie des gens de faire ce qu’ils ont à faire, ne nous convient pas chez SCANI :

  • Elle se comporte comme un portail captif récupérant tous les flux. Donc quand on s’y connecte, c’est la foire aux popups qui demandent d’accepter des certificats invalides et ça fais péter une page demandant de télécharger l’application mobile pour configurer les antennes.
  • Elle ne sait discuter que sur le VLAN1 avec 192.168.1.0/24 au bout, ce qui est bien pour accéder à une antenne sortie de sa boite, mais pas avec celles déjà configurées chez nous qui sont administrables sur le VLAN 10 et ont des IP RFC1918 dans tout un tas de /24 différents en fonction des zones géographiques.

Pour une raison qui nous échappe, Ubiquiti a utilisé la même base technique que les antennes de génération M mais a désactivé la possibilité de configurer le réseau de la bestiole. Il a donc fallu mettre un peu les mains dans le cambouis pour arriver à une configuration fonctionnelle que voici :

bluetooth.status=enabled
dhcpd.1.devname=ath0
dhcpd.1.end=10.90.90.150
dhcpd.1.lease_time=60
dhcpd.1.netmask=255.255.255.0
dhcpd.1.start=10.90.90.50
dhcpd.1.status=enabled
dhcpd.status=enabled
ebtables.status=enabled
ebtables.sys.arpnat.1.devname=eth0.10
ebtables.sys.arpnat.1.status=enabled
ebtables.sys.arpnat.status=disabled
ebtables.sys.eap.1.devname=eth0
ebtables.sys.eap.1.status=enabled
ebtables.sys.eap.status=enabled
ebtables.sys.status=enabled
ebtables.sys.vlan.status=disabled
httpd.https.port=443
httpd.https.status=enabled
httpd.status=enabled
iptables.1.cmd=-t nat -A POSTROUTING --dst ! 10.90.90.1/24 -j MASQUERADE 
iptables.1.status=enabled
iptables.status=enabled
iptables.sys.status=enabled
netconf.1.devname=eth0
netconf.1.ip=192.168.1.2
netconf.1.netmask=255.255.255.0
netconf.1.promisc=enabled
netconf.1.role=wan
netconf.1.status=enabled
netconf.1.up=enabled
netconf.2.devname=ath0
netconf.2.ip=10.90.90.1
netconf.2.netmask=255.255.255.0
netconf.2.promisc=enabled
netconf.2.role=lan
netconf.2.status=enabled
netconf.2.up=enabled
netconf.4.devname=eth1
netconf.4.ip=0.0.0.0
netconf.4.netmask=255.255.255.0
netconf.4.promisc=enabled
netconf.4.status=enabled
netconf.4.up=enabled
netconf.5.alias.1.ip=192.168.13.2
netconf.5.alias.1.netmask=255.255.255.0
netconf.5.alias.1.status=enabled
netconf.5.alias.2.ip=192.168.14.2
netconf.5.alias.2.netmask=255.255.255.0
netconf.5.alias.2.status=enabled
netconf.5.devname=eth0.10
netconf.5.ip=192.168.12.2
netconf.5.netmask=255.255.255.0
netconf.5.promisc=enabled
netconf.5.role=wan
netconf.5.status=enabled
netconf.5.up=enabled
netconf.status=enabled
netmode=router
ntpclient.1.server=0.ubnt.pool.ntp.org
ntpclient.1.status=enabled
ntpclient.status=disabled
radio.1.ackdistance=600
radio.1.acktimeout=31
radio.1.clksel=1
radio.1.countrycode=840
radio.1.cwm.enable=0
radio.1.cwm.mode=0
radio.1.devname=ath0
radio.1.dfs.status=enabled
radio.1.forbiasauto=0
radio.1.freq=0
radio.1.ieee_mode=11nght20
radio.1.low_txpower_mode=disabled
radio.1.mode=master
radio.1.obey=enabled
radio.1.rate.auto=enabled
radio.1.reg_obey=enabled
radio.1.status=enabled
radio.1.subsystemid=0xe4c8
radio.1.txpower=28
radio.countrycode=840
radio.status=enabled
route.1.devname=eth0
route.1.gateway=0.0.0.0
route.1.ip=0.0.0.0
route.1.netmask=0
route.1.status=disabled
route.status=enabled
sshd.auth.passwd=enabled
sshd.port=22
sshd.status=enabled
system.airosx.prov.status=enabled
system.cfg.version=65542
users.1.name=ubnt
users.1.password=VvpvCwhccFv6Q
users.1.status=enabled
users.status=enabled
vlan.1.devname=eth0
vlan.1.id=10
vlan.1.status=enabled
vlan.status=enabled
wireless.1.addmtikie=enabled
wireless.1.autowds=disabled
wireless.1.devname=ath0
wireless.1.hide_ssid=disabled
wireless.1.security.type=none
wireless.1.ssid=ubi-
wireless.1.status=enabled
wireless.1.wds.status=disabled
wireless.status=enabled

Les choses à adapter sont les suivantes :

  • users.1.password : actuellement, c’est ubnt, ça peut être une bonne idée de le changer
  • netconf.5.ip (et netconf.5.alias.X) : ce sont l’ensemble des /24 d’admin, ici, on n’a laissé que 192.168.12, 13 et 14 .. Mais on peut créer autant d’alias que nécessaire) ils sont claqués sur le VLAN10 du port ethernet
  • netconf.1.ip : c’est l’IP que porte l’engin sur son port ethernet dans le VLAN1 (pour accéder aux antennes neuves sorties de leur boite)

Au démarrage, le U-Installer a 169.254.169.169 comme IP. Il faut s’y connecter en ssh (avec ubnt/ubnt comme login/password) et mettre tout ceci en remplacement du contenu du fichier /tmp/system.cfg. Il faut ensuite faire « save » puis « reboot ». Garder le fichier de config d’origine n’est pas forcément nécessaire, on peut faire un reset usine assez facilement.

Nous n’avons pas encore eu le temps de travailler la question du SSID émis (actuellement, UBI-[adresse mac]) ni la possibilité de lui mettre un mot de passe WPA. Se pencher sur la question de l’IPv6 pourrait être un plus. Avis aux amateurs 🙂

Ce nouveau joujou permet, donc :

  • De ne plus se promener avec un dérouleur électrique et un dérouleur RJ45 (attention toute fois à la durée de la batterie : ça tient quelque chose comme une heure maximum)
  • De pouvoir travailler à plusieurs sur une même installation (il suffit de connecter plusieurs ordinateurs en wifi à la boite)
  • De pouvoir se déplacer librement pendant les tests (c’est même livré avec un petit mousqueton, la grande classe !)
  • De permettre à une personne équipée d’un ordinateur sans gestion de VLAN (genre un windows mal fichu) de participer quand même aux installations et à la maintenance, puisque c’est la boite qui les gère elle-même.

Un seul regret, ça se recharge avec une prise USB3 et il n’y a ni câble ni chargeur dans la boite.

by bruno at June 12, 2019 01:01 PM

June 09, 2019

Franciliens

QPC 2019-789 Sécu : audience au conseil constitutionnel

L’audience de la QPC 2019-789 (question prioritaire de constitutionnalité) concernant l’accès des agents de la Sécurité Sociale aux données personnelles a eu lieu le 4 juin 2019 devant le Conseil Constitutionnel.

Il est question des articles L114-19 et suivants du code de la sécurité sociale.

Franciliens.net est intervenu, ainsi que la Quadrature Du Net, en la personne de Me Alexis Fitzjean, pour défendre le droit à la protection des données personnelles et de la vie privée.

Vous pouvez revoir cette audience ici :

  • 0:00:00 : présentation de la QPC
  • 0:02:09 : Me Delamare : partie requérante
  • 0:15:20 : Me Gatineau, Caisse d’Allocation Familiale de l’Isère
  • 0:28:53 : Me Fitzjean, Franciliens.net et La Quadrature du Net
  • 0:35:20 : Me Froget, Caisse Nationale d’Allocations Familiales
  • 0:43:51 : M. Blanc, représentant du 1er ministre
  • 0:53:58 : questions / réponses

https://www.conseil-constitutionnel.fr/media/21494

by yhargla at June 09, 2019 09:52 AM

June 04, 2019

Lorraine Data Network

Prochaine réunion mensuelle

Rendez-vous le 05/06/2019, de 20:00 à 23:59 :

L’association se réunit physiquement une fois par mois sur Nancy, pour discuter de toutes les avancées sur les différents projets depuis le mois dernier (et éventuellement travailler dessus). C’est aussi l’occasion de se voir régulièrement entre adhérents.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer le premier mercredi de chaque mois à 20h.

La prochaine réunion aura lieu dans les locaux de l’Atelier Dynamo

Logistique :

  • Il n’y a pas d’inscription, c’est porte ouverte.
  • Venir de préférence avec un ordinateur (diffusion de documents, écriture collaborative du compte-rendu, sessions de travail, etc.).
  • Pour du covoiturage, contacter la communauté sur la liste de diffusion principale.
<noscript>Pas de javascript, pas de jolie carte OSM <img alt="🙁" class="wp-smiley" src="https://s.w.org/images/core/emoji/12.0.0-1/72x72/1f641.png" style="height: 1em;" /></noscript>
<><><><><>

by Alexandre BAILLY at June 04, 2019 09:16 AM

May 31, 2019

Rezine

Rézine soutient le Battlemesh

Rézine soutient la douzième édition du Battlemesh

Le Battlemesh, ou "Wireless Battle of the Mesh", est un événement annuel autour des réseaux mesh. Le but de cet événement est de rassembler des personnes de tous horizons qui s'intéressent aux réseaux communautaires, en particulier aux réseaux maillés sans fil ("wireless mesh networks"), aux infrastructures de fibre optique et aux FAI associatifs, ainsi qu'à la manière de créer et entretenir des communautés dynamiques qui prennent en main leurs réseaux de communications électroniques.

La volonté de l'événement est de proposer 7 jours de présentations, d'ateliers pratiques, de sessions pour travailler collaborativement sur des projets, et bien sûr proposer un espace qui favorise les discussions entre les participants ! Que vous soyez un expert des réseaux mesh, actif dans un FAI associatif, ou juste curieux d'en savoir plus sur les réseaux communautaires, venez rendre visite à la communauté mondiale pour échanger sur ces sujets !

Cette année, le Battlemesh a lieu du 8 au 14 juillet 2019 à Saint-Denis, près de Paris : le thème de cette édition est "Building Community Networks for Fun and Non-Profit".

Comme tous les ans, le Battlemesh est gratuit et ouvert à tous grâce au soutien généreux de sponsors. Par ailleurs, l'équipe d'organisation s'efforce de diminuer autant que possible le coût de la participation en proposant un hébergement bon marché aux participants.

Plus d'informations sont disponibles sur la page de l'événement, sur Mastodon ou sur Twitter.

Rézine soutient cet événement, d'une part pour les efforts de cette communauté en vue d'améliorer les réseaux maillés sans fil et de favoriser le développement de réseaux communautaires, mais aussi pour sa contribution aux libertés numériques, à la reprise en main des technologies de communications électroniques, et à une société ouverte et respectueuse des droits humains.

May 31, 2019 05:09 PM

May 30, 2019

Le blog de SCANI

SCANI soutient la douzième édition du Battlemesh

Le Battlemesh, ou « Wireless Battle of the Mesh », est un événement annuel autour des réseaux mesh.

Le but de cet événement est de rassembler des personnes de tous horizons qui s’intéressent aux réseaux communautaires, en particulier aux réseaux maillés sans fil (« wireless mesh networks »), aux infrastructures de fibre optique et aux FAI associatifs, ainsi qu’à la manière de créer et entretenir des communautés dynamiques qui prennent en main leurs réseaux de communications électroniques.

La volonté de l’événement est de proposer 7 jours de présentations expertes, d’ateliers pratiques, de sessions pour travailler collaborativement sur des projets, et bien sûr proposer un espace qui favorise les discussions entre les participants ! Que vous soyez un expert des réseaux mesh, actif dans un FAI associatif, ou juste curieux d’en savoir plus sur les réseaux communautaires, venez rendre visite à la communauté mondiale pour échanger sur ces sujets !

Cette année, le Battlemesh a lieu du 8 au 14 juillet 2019 à Saint-Denis, au 6B, 6-10 quai de Seine, près de Paris.

Le thème de cette édition est « Building Community Networks for Fun and Non-Profit ».

Comme tous les ans, le Battlemesh est gratuit et ouvert à tous grâce au soutien généreux de sponsors. Par ailleurs, l’équipe d’organisation s’efforce de diminuer autant que possible le coût de la participation en proposant un hébergement bon marché aux participants.

SCANI soutient financièrement l’évènement avec un budget dédié au paiement des frais de transports de membres de divers collectifs situés à l’étranger et ne disposant que de peu de moyens.

Plus d’informations sont disponibles sur la page de l’événement.

by bruno at May 30, 2019 10:20 PM

Franciliens

Premier Samedi du Libre de juin

Franciliens.net sera présent au PSL du 1er juin 2019, pour accueillir les curieux-ses des Fournisseurs d’Accès Internet associatifs, pour discuter neutralité du net, protection de la vie privée, données personnelles, et bien sûr auto-hébergement en présentant et aidant à l’installation de briques internet !

Venez découvrir comment fonctionne internet en vous amusant, en jouant aux « Mystères du réseau » ! Venez avec vos enfants (à partir de 7 ans)

Infos pratiques

Samedi 1er juin, de 14 h à 18 h
Au Carrefour numérique², à la Cité des Sciences et de l’Industrie (étage −1)
30, Avenue Corentin Cariou — 75 019 Paris
Métro Porte de la Villette


Afficher une carte plus grande

Tout savoir sur le PSL organisé par Parinux

by yhargla at May 30, 2019 08:54 AM

May 29, 2019

Franciliens

Viens à Battlemesh!

Cette année des personnes membres de plusieurs associations (Franciliens.net, Globenet, La Quadrature du Net, Netfreaks et Rézine) organisent Battlemesh près de chez toi: les éditions précedentes ont été en Italie, en Grèce, à Porto, à Vienne, à Beriln, en Slovénie, donc même si cette année ce n’est pas tout près, au moins c’est moins loin!

Si tu es intéressé par l’idée de pouvoir discuter avec des personnes qui, dans le monde entier, font du réseau et se préoccupent des droits sur internet, de la neutralité du net, de la décentralisation du réseau, saute sur l’opportunité et, peu importe si pour un jour ou une semaine, viens participer!

Battlemesh, une présentation

Battlemesh, ou bien, dans la version étendue du nom, The Wireless Battle of the Mesh est un évènement qui depuis 2009 réunit des passionnés et experts du monde entier autour des protocoles de réseaux mesh sans fils.

Un réseau mesh (ou réseau maillé) est un réseau à l’intérieur duquel l’information d’un point à un autre ne suit pas un chemin fixe et prédéterminé, car chacun des noeuds du réseau est lié aux autres de manière non hiérarchique et est donc libre de choisir le parcours de l’information de manière dynamique, par exemple en prenant en compte l’état du réseau et préférant un chemin long mais libre à des noeuds proches mais surchargés. La communication sans fils entre les différents noeuds du réseau rend l’exercice du mesh plus délicat, avec par exemple des difficultés pour augmenter la taille du réseau.

Quel est donc le meilleur protocole pour faire des réseaux maillés? C’est ça la première question à laquelle cherche à répondre Battlemesh.
Au long des années, cependant, les protocoles ont mûri, et la communauté du festival a élargi ses intérêts, et Battlemesh est devenu plus largement une occasion pour des rencontres et échanges entre informaticiens du monde entier qui cherchent à améliorer le monde, un bout de réseau à la fois.

Battlemesh v.12 – Building Community Networks for Fun and Non-Profit

Organisé non pas par une équipe établie, mais par la communauté, Battlemesh est nomade et change d’endroit à chaque année, et c’est en Île-de-France qu’il fait halte cette année.

En 2019 Battlemesh arrive à sa douzième édition et consacrera des conférences, ateliers et tables rondes à comment construire et opérer des réseaux de télécommunications à gestion associative. Ce sera une occasion pour apprendre de ce qui se fait ailleurs en Europe et dans le monde entier, avec des représentants de FAI associatifs qui viennent aussi bien des États-Unis que d’Italie, de Catalogne ou du Mexique, du Sénégal ou d’Autriche.
Et ce sera également une occasion pour leur raconter ce que nous faisons, et apprendre les uns des autres.

Informations pratiques

  • Battlemesh v12 – Building Community Networks for Fun and Non-Profit
  • du 8 au 14 Juillet
  • au 6b, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis

Comment s’inscrire

Battlemesh est un évènement gratuit et ouvert au public.
L’inscription est cependant utile pour nous aider à estimer le public qui sera présent et ajuster notre équipe d’accueil

Pour s’inscrire il suffit d’écrire à v12 arobase battlemesh.org en donnant ces informations:

Subject: Registration
Name and/or Nick
Date of arrival / departure
Accommodation package: [Yes/No; package 1 or 2; room preference (mixed, non-mixed, specific person)]
Other details you want to share: (e.g. community, country, URLs, twitter/mastodon handle, dietary restrictions, …)
Do you agree to appear on the public list of participants? [Yes/No]

Le programme

Le programme, pas encore finalisé, est disponible ici:
https://www.battlemesh.org/BattleMeshV12#Talk_Schedule_and_Workshops

Sponsors

Afin de permettre que Battlemesh soit un évènement ouvert au plus grand nombre, plusieurs sponsors ont fait preuve de générosité et financé l’évènement:

by Anne at May 29, 2019 12:31 AM

May 28, 2019

Fédération FDN

Réponse à la consultation de l'ARCEP portant sur le projet de décision relative à la caractérisation de l’environnement utilisateur

La Fédération FDN a répondu à la consultation de l'ARCEP portant sur le projet de décision relative à la caractérisation de l’environnement utilisateur dans les mesures de qualité de service d’internet fixe via la mise en place d’une interface de programmation applicative (API) dans les box.

La réponse, qui salue le choix de technologies standard et l'attention à la sécurisation des données, rappelle que le contrôle de ces dernières doit être donné à l'utilisateur final, sans quoi cet outil censé améliorer la caractérisation des problèmes de qualité de services sera mué en outil de surveillance. Elle pose des pistes d'amélioration technique de l'API, et propose de clarifier certains éléments afin d'assurer la transparence et la fiabilité des résultats.

Cette réponse cite notamment le texte de notre rencontre avec le BEREC en 2017, où nous avions évoqué des outils de télémétrie pour caractériser les atteintes à la neutralité du Net.

 

 

by quota_atypique at May 28, 2019 05:00 PM

May 27, 2019

FAImaison

Adhérer à FAImaison

Pourquoi adhérer ?

Adhérer à FAImaison, c’est un moyen de soutenir l’association. FAImaison n’a pas des frais de fonctionnement démesurés, mais les différentes dépenses (stickers, location de salle pour les conférences, billets de train pour les intervenants, etc.) représentent tout de même quelque chose. Les adhésions permettent également de mettre des fonds de côté pour des investissements futurs (porte de collecte, etc).

Être adhérent est également une étape obligatoire avant de pouvoir ouvrir une ligne.

Enfin, les adhérents ont accès à une liste de diffusion où s’échangent pas mal de mails sur le fonctionnement interne de l’association, les réunions, événements, etc.

Comment adhérer ?

L’adhésion s’effectue à l’année, pour un tarif normal de 16 €. Les personnes en difficulté financière (étudiants, chômeurs) ont un tarif préférentiel de 8 €.

Pour adhérer, nous vous demandons un moyen de contact (idéalement une adresse courriel) et un nom/prénom ou un pseudonyme. Il suffit de venir lors d’une réunion ou permanence pour completer votre adhésion. Sinon il est toujours possible d'envoyer vos coordonnées par email ou par courrier.

En adhérant à FAImaison, vous approuvez les statuts et le reglement intérieur

Comment régler sa cotisation ?

Les cotisations à l'association peuvent être réglées par différents moyens de payement.

Pour l'ensemble des tâches administratives, vous pouvez rencontrer les bénévoles de l'association. Les rendez-vous sont annoncés sur le site, dans le bloc « Rencontres » de la colonne de droite.

by FAImaison at May 27, 2019 10:00 PM

May 23, 2019

Iloth

3 jours pour bien choisir : Élections Européennes dimanche 26 Mai

Ce dimanche, vous aurez le choix d’offrir votre vote à l’une des 34 listes Européennes en compétition.

Nous vous proposons un petit rappel coloré des positions de chaque candidat à propos de la Directive Copyright :
– Vert : pour ceux ayant voté contre la directive.
– Rouge : pour ceux ayant voté en faveur de la directive.
– Noir : pour ceux ayant :

      • soit annoncé qu’ils voteraient contre la directive et ne l’ont pas fait.
      • soit ceux qui ont constamment détourné le débat en soutenant que les initiatives citoyennes étaient des spams automatisés et orchestrés par Google ou étaient des employés de Google.
      • soit tout bonnement menti en prétendant que le texte n’implique pas de filtrage automatisé.

 

Pour celles et ceux qui, en choisissant leur Eurodéputé, tiendront compte de leur position sur la Directive Copyright voici donc ce que les parlementaires ont voté le mois dernier :

Nom Groupe Parlementaire Parti politique Vote pour réaménagement du texte Vote pour adoption du texte
Marie-Christine Vergiat GUE/NGL FDG Pour Contre
Younous Omarjee GUE/NGL UOM Pour Contre
Michèle Alliot-Marie EPP LR Contre Pour
Eric Andrieu S&D PS Contre Pour
Marie-Christine Arnautu ENF RN Contre Pour
Jean Arthuis ALDE UDI Contre Pour
Guillaume Balas S&D PS Contre Pour
Nicolas Bay ENF RN Contre Pour
Pervenche Berès S&D PS Contre Pour
Joëlle Bergeron EFDD Sans étiquette Contre Pour
Dominique Bilde ENF RN Contre Pour
Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy S&D PS Contre Pour
Marie-Christine Boutonnet ENF RN Contre Pour
José Bové Greens/EFA EELV Contre Pour
Steeve Briois EN FRN Contre Pour
Alain Cadec EPP LR Contre Pour
Jean-Marie Cavada ALDE GC Contre Pour
Aymeric Chauprade EFDD Les Français Libres Pour Pour
Jacques Colombier ENF RN Contre Pour
Thierry Cornillet ALDE Rad Contre Pour
Mireille d’Ornano EFDD RN Contre Pour
Arnaud Danjean EPP LR Contre Pour
Michel Dantin EPP LR Contre Pour
Rachida Dati EPP LR Contre Pour
Angélique Delahaye EPP LR Contre Pour
Sylvie Goddyn ENF RN Contre Pour
Bruno Gollnisch Non-rattaché RN Pour Pour
Nathalie Griesbeck ALDE MoDem absent absent
Françoise Grossetête EPP LR Contre Pour
Sylvie Guillaume S&D PS Contre Pour
Brice Hortefeux EPP LR Contre Pour
Patrick Le Hyaric GUE/NGL FDG Contre Pour
Jean-François Jalkh ENF RN Contre Pour
France Jamet ENF RN Contre Pour
Marc Joulaud EPP LR Contre Pour
Philippe Juvin EPP LR Contre Pour
Patricia Lalonde ALDE UDI Contre Pour
Alain Lamassoure EPP LR Contre Pour
Jérôme Lavrilleux EPP Sans étiquette Contre Pour
Gilles Lebreton ENF RN Contre Pour
Christelle Lechevalier ENF RN Contre Pour
Philippe Loiseau ENF RN Contre Pour
Louis-Joseph Manscour S&D PS Contre Pour
Dominique Martin ENF RN Contre Pour
Joëlle Mélin ENF RN Contre Pour
Bernard Monot EFDD RN Contre Pour
Sophie Montel EFDD RN Contre Pour
Nadine Morano EPP LR Contre Pour
Elisabeth Morin-Chartier EPP LR Contre Pour
Renaud Muselier EPP LR Contre Pour
Gilles Pargneaux S&D PS non présent non présent
Vincent Peillon S&D PS Contre Pour
Jean-Marie Le Pen Non-rattaché RN non présent non présent
Florian Philippot EFDD RN non présent non présent
Maurice Ponga EPP LR non présent non présent
Franck Proust EPP LR Contre Pour
Dominique Riquet ALDE UDI Contre Pour
Robert Rochefort ALDE MoDem Contre Pour
Tokia Saïfi EPP LR Contre Pour
Anne Sander EPP LR Contre Pour
Jean-Luc Schaffhauser ENF RBM Contre Pour
Isabelle Thomas S&D PS Pour Pour
Mylène Troszczynski ENF RN Contre Pour
Marie-Pierre Vieu GUE/NGL FDG Contre Pour
Virginie Rozière S&D PRG Contre Pour
Geoffroy Didier EPP LR Contre Pour
Eva Joly Greens/EFA EELV Pour – Corrigé abstenu
Karima Delli Greens/EFA EELV Pour – Corrigé abstenu
Michèle Rivasi Greens/EFA EELV abstenu – vote corrigé abstenu
Yannick Jadot Greens/EFA EELV abstenu abstenu
Pascal Durand Greens/EFA EELV absent absent

 

Outre le fait que les eurodéputés Français ont très majoritairement décidé de tuer Internet, nous nous devons de mentionner plus particulièrement cette fin de liste :

  > Virginie Rozière : Selon elle, nous sommes des spams automatisés : voir notre précédent article
> Geoffroy Didier : Selon lui, il n’est pas question filtrage automatisé : voir notre précédent article
> Eva Joly : Elle s’était engagée à voter contre et s’est abtenue. Son premier vote n’aurait pas été pris en compte et a été “corrigé” après, sauf que celà n’a aucune importance puisque les corrections ne sont pas prises en compte pour le vote : c’est son travail d’appuyer sur le bouton au bon moment, et Julia Reda donnait des indications visuelles pour chaque article le vote à suivre pour sauver Internet !
> Michèle Rivasi : Idem que pour Eva Joly, après avoir changé d’avis elle avait indiquée voter contre la directive : voir notre précédent article
> Karima Delli : Idem que pour Eva Joly, car devait suivre le vote EELV
> Yannick Jadot : Idem que pour Eva Joly, car devait suivre le vote EELV
> Pascal Durand : Absent du vote alors qu’il s’était prononcé contre la directive : voir notre précédent article

 

Si vous le souhaitez, la liste complète avec les moyens de contact est disponible sur SaveYourInternet.eu

 

L’équipe Iloth.

by mattsup at May 23, 2019 09:04 AM

May 22, 2019

FAImaison

Petite histoire d’une émancipation numérique familiale : au revoir Google, bonjour liberté !

Ce billet est une contribution d'un membre de FAImaison qui gère un hébergement numérique libre pour sa famille sur leprette.fr et nous en donne un petit historique…

Leprette.fr est une AMAP-I because Am'appy (I'm happy) d'appartenir aux CHATONS de FAImaison !

Leprette.fr est une Autre Manière d'Agir pour la Préservation d'Internet (AMAPI) qui s'interconnecte aux autres Collectifs des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (CHATONS) grâce au fournisseur d'accès à Internet associatif FAImaison.

Chez leprette.fr nous autohébergeons nos courriels, nous synchronisons nos contacts et calendriers, nous partageons nos fichiers et photos, nous discutons en ligne (par écrit, avec la voix et la vidéo), nous contribuons au partage de l'information à l'aide de notre propre serveur Yunohost.

Vampires de données : au bûcher !

Un démarrage progressif…

L’aventure de leprette.fr commence concrètement en juin 2015 lorsque le nom de domaine est acquis par la famille Leprette, qu’un site Internet apparaît sur la toile et que plusieurs adresses de courriel sont créées.

Sur le site, on pouvait lire la description suivante : « Leprette.fr, un nom de domaine familial pour retrouver de la liberté sur Internet. »

À l’époque, pour 5€/an, un·e membre de la famille pouvait bénéficier à la fois d'une adresse de courriel et d’un nom de domaine pour héberger une page web. L’option leprette.com est arrivée à l’automne pour satisfaire des envies d’internationalisme.

Cela s’inscrivait parfaitement dans la démarche Dégooglisons Internet de l'association Framasoft qui avait alors publié un article sur leprette.fr.

Et c’est donc tout naturellement que leprette.fr est devenu un des premiers CHATONS.

Suivi d'une pause pour parcourir le monde…

Seulement voila, à cette époque, j’explorais le monde et je ne pouvais pas faire plus, pas même prendre la responsabilité d’administrer mon serveur. Je déléguais donc cette tâche à un hébergeur.

Pourtant, sur le site d’alors et dans l’article de Framasoft, l’envie de participer plus grandement à la décentralisation de l’Internet était bien mentionnée.

Alors, quand je suis revenu m’installer en France, un peu contraint et forcé, expulsé d’Iran après 3 ans vécus là-bas dont plus d’un an d’incarcération pour avoir eu des liaisons hors mariage, entre un non musulman et des musulmanes… et que la décision était prise de déménager en Bretagne et de quitter notre zone blanche du Var desservie uniquement par l’opérateur historique, j’ai insisté pour que nous adhérions à FAImaison afin de pouvoir autohéberger, avec Yunohost, notre cher CHATONS familial leprette.fr.

Finalement, une émancipation numérique complète pour la famille

Logo du CHATONS leprette.fr

Pour cela, j’ai organisé une commande groupée au sein de FAImaison de modems DSL reconditionnés (leprette.fr préfère utiliser du matériel à faible empreinte environnementale) et reprogrammés avec un système libre basé sur GNU/Linux (OpenWRT). J’ai d’ailleurs rédigé un tutoriel expliquant comment configurer un modem OpenWRT pour l’ADSL FAImaison, et un autre expliquant comment configurer un routeur OpenWRT pour optimiser la téléphonie sur IP.

Notre accès ADSL est géré par FAImaison, qui est membre de la FFDN et qui défend et promeut la neutralité du Net.

Toujours dans l’idée de réemployer du matériel ancien, j’ai recyclé un ordinateur de 2009 qu’on me donnait. J’y ai installé Yunohost pour autohéberger nos outils numériques.

Ce n’est donc qu’aujourd’hui que leprette.fr peut véritablement respecter la charte des CHATONS et s’afficher fièrement en tant qu’hébergeur éthique et respectueux des données de ses utilisateur·rice·s.

Nous sommes désormais une dizaine à nous émanciper progressivement des GAFAM. Courriels, gestion de contacts, calendriers partagés, moteur de recherche, partage de fichiers, discussion instantanée et appels audio et vidéo sont autant d’usages dont nous avons déjà retrouvé le contrôle. Le réseau social décentralisé Mastodon suivra dès sa disponibilité sur Yunohost. Par contre Pixelfed (hébergement d’images) ou Peertube (hébergement de vidéos) ne sont pas envisageables avec le débit trop faible de notre connexion ADSL.

Le futur : améliorer l'installation, aider d'autres familles

Il faudra être très patient, car comme l’indique le baromètre de la FFDN sur la fibre, en Bretagne, aucune initiative politique n’a encore été prise pour que les petits opérateurs réseaux, notamment les FAI membres de la Fédération FDN, puissent bénéficier de bonnes conditions pour opérer les réseaux FTTH (réseaux de la fibre).

J’aimerais poursuivre cette démarche en créant une entreprise qui permettrait à une famille qui souhaite s’autohéberger, de se procurer une machine composée de matériel libre à faible consommation électrique et évolutive (mémoire vive, disque dur, microprocesseur…), avec Yunohost préconfiguré avec les services désirés (nom de domaine, certificat Let’s Encrypt, VPN, et applications compatibles avec la connexion internet et la machine). Le tout devrait être « Plug’n’Play » pour en faciliter l’installation.

Nous démontrons la possibilité de retrouver liberté et intimité en maîtrisant tous les maillons de l’autohébergement : logiciel libre tant sur le modem que pour la fourniture des services en ligne, et un FAI local garantissant vie privée et universalité du réseau, le tout en limitant l’impact environnemental.

Pelletée de remerciements

Alors que les bulles de filtres des GAFAM contribuent à l’obscurantisme et à la surveillance de masse, la convergence d’associations, collectifs et projets libres nous permet de construire des alternatives à grande échelle, émancipatrices et respectueuses.

Merci donc à FAImaison, FDN, Framasoft, Yunohost, Nextcloud, Matrix… Et à tou·te·s les acteur·rice·s du logiciel libre en général !

Et, à titre plus personnel…

Merci Framasoft de m’avoir fait découvrir le libre (en 2002 ou 2003) et d’être toujours présent pour stimuler nos lectures (si je n’utilise plus que très rarement framalibre, je suis un lecteur régulier du framablog).

Merci à M. Stallman pour avoir ouvert la voie du libre.

Merci à M. Laborde, M. Moreau et tou·te·s celles et ceux qui travaillent à l’émergence des monnaies libres.

Merci à mon ami Frank, pour newebe, pour cozy (même si… tu sais, ton choix aurait été meilleur) et nos discussions sur le libre, l’autohébergement, et la monnaie libre.

Merci à Mozilla pour Firefox et Thunderbird, le plus vieux couple de logiciels libres que nous utilisons dans la famille.

Merci à M. Bayart à qui j’emprunte parfois la citation suivante, « L'imprimerie a permis au peuple de lire, l'Internet permet au peuple d'écrire! ».

Enfin, merci à mon père qui m’écoute et me fait confiance sur les sujets techniques (béta testeur à mes côtés sur de nombreux projets comme newebe, CozyCloud, LineageOS, Yunohost…) et qui toujours s’intéresse à l’impact politique et sociétal du « libre ».

A ma mère et ma sœur qui toujours m’écoutent et cherchent à comprendre toutes mes batailles pour le logiciel libre, la neutralité du net, les données personnelles et surtout s’efforcent à mettre en pratique des « usages sains » de l’informatique et à passer le mot.

Et à mes cousin·e·s, mon frère et mon oncle aussi qui ne s’abandonnent pas à la facilité qu’offrent les GAFAM et ont déjà rejoint leprette.fr. Sans eux, l’aventure n’aurait pas de sens.

by FAImaison at May 22, 2019 10:00 PM

Lorraine Data Network

Pour l’interopérabilité des géants du Web : lettre commune de 56 organisations

La Quadrature du Net, avec 56 organisations de défense des libertés, organisations professionnelles, hébergeurs et FAI associatifs, demandent au gouvernement et au législateur d’agir pour que les grandes plateformes (Facebook, Youtube, Twitter…) deviennent interopérables avec les autres services Internet.

Lettre commune : pour l’interopérabilité des grandes plateformes en ligne.

Nous, défenseurs d’un Internet neutre, libre et ouvert, appelons le législateur à agir pour que les grandes plateformes deviennent interopérables avec les autres services Internet.

L’interopérabilité garantit à tout le monde de ne pas se trouver captif d’une plateforme : de pouvoir librement la quitter, sans perdre ses liens sociaux, et de continuer à communiquer avec ses contacts. L’interopérabilité permet à quiconque de lire depuis un service A les contenus diffusés par ses contacts sur un service B, et d’y répondre comme s’il y était. L’interopérabilité est garantie lorsqu’elle repose sur des standards ouverts.

Des services comme Facebook, Twitter et Youtube tiennent leur pouvoir du nombre élevé d’utilisateurs et d’utilisatrices qu’ils ont rendu captives : ce grand nombre incite d’autres personnes à rejoindre leur service, et leur captivité permet de leur imposer une surveillance constante à des fins publicitaires. Aujourd’hui, nombreux sont celles et ceux qui souhaiteraient y échapper mais sont contraints d’y rester sous peine de perdre le contact avec leurs relations.

Pourtant, en dehors de ces plateformes, des services interopérables réunissent déjà des millions de personnes (Mastodon, Diaspora, PeerTube…), notamment via le protocole d’interopérabilité ActivityPub publié par le W3C en 2018. Ces réseaux décentralisés, basés sur des logiciels libres, sont co-hébergés par une multitude d’acteurs distribuant largement les coûts entre eux, ce qui contribue à l’émergence de modèles économiques bien plus respectueux des libertés que celui de la publicité ciblée.

Migrer vers ces services permettrait aussi d’échapper à l’environnement toxique entretenu sur Facebook, Youtube ou Twitter. Ces géants favorisent la diffusion des contenus qui maintiennent au mieux notre attention, souvent les plus anxiogènes ou caricaturaux. À l’opposé de la voie prise par les récentes lois de censure, il ne faut pas espérer que ces plateformes freinent la diffusion de propos haineux, trompeurs ou dangereux, car leur modèle économique, au contraire, renforce cette diffusion.

Il est urgent de permettre à toute personne d’échapper à la surveillance et à la toxicité de ces grandes plateformes en rejoignant des services libres, décentralisés et à taille humaine sans conséquences nocives sur ses liens sociaux. La loi doit imposer cette interopérabilité.

Retrouvez la lettre ainsi que l’ensemble des signataires sur le site de La Quadrature du Net :

Pour l’interopérabilité des géants du Web : lettre commune de 56 organisations

by Alexandre BAILLY at May 22, 2019 07:18 PM

May 21, 2019

Alsace Réseau Neutre

Samedi 8 Juin 2019 - Atelier "Libérons-nous du pistage" ARN - (CEN/CCN)

Horaire : 14h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux. 

Lors de cet atelier, des bénévoles d'Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès à Internet associatif et local, vous proposent différents parcours pour reprendre le contrôle sur vos données numériques en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives.

Les parcours au choix:

  • Configurer votre navigateur
  • Découvrir Linux
  • Auto-hébergement YunoHost
  • Découvrir LineageOS

(L'inscription est fortement recommandée pour nous permettre de préparer nos événements au mieux.)

by scapharnaum at May 21, 2019 07:12 PM

Vendredi 7 Juin 2019 - Discussion "Un numérique 'Low Tech' est-il possible ?" (CEN/CCN)

Horaire : 19h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux. 

Internet et le numérique posent de nombreux défis en matière de durabilité et d'écologie. Au delà du carcan de notre société de consommation, une informatique durable serait-elle possible ?
Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès à Internet associatif et local, vous invitent à venir débattre et échanger vos idées autour du thème du numérique "Low Tech".

 

(L'inscription est fortement recommandée pour nous permettre de préparer nos événements au mieux.)

by scapharnaum at May 21, 2019 07:07 PM

Vendredi 24 Mai 2019 - Atelier "Navigation web à l'aveugle" (CEN/CCN)

Horaire : 19h00

Lieu SHADOK - Presqu'île André Malraux. 

Vous êtes-vous déjà demandé comment les aveugles faisaient pour naviguer sur Internet ?

Inspiré par les parcours en fauteuil roulant, Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès à Internet associatif et local, vous propose un parcours sur le web à effectuer à l'aveugle en un minimum de temps grâce à la synthèse vocale ORCA.

Cet atelier est à destination des adultes et adolescents et ne nécessite aucun pré-requis. 

 

(L'inscription est fortement recommandée pour nous permettre de préparer nos événements au mieux.)

by scapharnaum at May 21, 2019 06:50 PM

May 20, 2019

Le blog de SCANI

Financement du wifi public à Joigny

La semaine dernière, le conseil municipal de Joigny a voté à l’unanimité (!) le projet de déploiement de wifi public à Joigny. C’est SCANI qui se chargera du déploiement, de l’exploitation et de la maintenance du réseau.

Comme nous sommes une coopérative, une partie du travail sera assuré directement par des agents communaux, bien entendu avec l’aide du reste des membres actifs de SCANI, le tout dans le triple objectif de ne pas dépenser trop, que ça fonctionne bien et que tout ça soit terminé dans un temps assez court.

Le but de l’opération

Il s’agit de permettre l’accès à internet au public en wifi gratuit aux endroits suivants :

  • le camping
  • le secteur du marché et de l’office de tourisme
  • l’avenue Gambetta
  • le parking de la gare
  • la rue Cortel
  • Le parc du Chapeau
  • La baignade
  • Le quartier du cinéma, du pôle formation et du pôle social

Bien entendu, cette première liste pourra être complétée par la suite.

Ces nouveaux points viennent s’ajouter aux points déjà présents et financés par SCANI ou ses membres :

  • au PMU face au marché
  • en haut de la rue Cortel à l’Arbre de Jessé
  • au bâtiment Adrien Durand dans l’ancien Groupe Géographique
  • place de la république à La Station

Comment ça marche ?

Il s’agit d’installer des bornes SCANiFi (plus d’explication par ici) dans les endroits stratégiques permettant une couverture extérieure maximale. Chaque borne peut supporter 30 à 50 utilisateurs simultanés et couvre un rayon d’environ 200 mètres.

Bien entendu, dans les endroits ou on peut s’attendre à une forte fréquentation, il faut mettre plus de bornes (au camping, par exemple, ou les utilisateurs ne bougent généralement pas beaucoup et peuvent, en saison, être nombreux).

Chaque borne est ensuite reliée au reste du réseau de la coopérative au moyen de relais radio et pourront, au gré des évolutions de la situation, bénéficier de connexion directement en fibre optique.

Il est prévu d’installer plus d’une trentaine de bornes sur l’ensemble des endroits cités ci-dessus.

C’est vraiment gratuit ?

Oui : l’utilisateur final ne paie rien.

Certains pourraient être tentés d’utiliser ce réseau comme connexion internet à domicile. Rien ne les en empêchera, mais les bénévoles de SCANI veillent au grain et toute utilisation abusive finira immanquablement par se retrouver limitée dans le débit que l’appareil en question.

C’est la seule façon d’assurer un confort d’utilisation pour tous sans demander une inscription préalable des appareils utilisant le réseau.

Par ailleurs, SCANI est très attaché à ne pas créer de fichier nominatif.

Qui paie quoi et comment ?

Le coût de l’opération est divisé en deux parties :

  • La mise en place de l’ensemble du projet, estimée à 6300 € HT, comprenant une partie achat du matériel nécessaire (des antennes principalement, pour 4000 €), et une partie rémunération de l’antenniste qui viendra faire le boulot (pour 2300 €). Le budget de cette seconde partie a été fortement réduit dans la mesure ou la mairie de Joigny met à la disposition de SCANI sa nacelle, permettant d’intervenir beaucoup plus rapidement pour la mise en service.
  • Le fonctionnement à long terme qui, lui, sera facturé par SCANI à hauteur de 275 € HT par mois.

Le principe de SCANI est de financer les investissements par le capital social de la coopérative. Dans la mesure ou les antennes installées rapportent de l’argent tous les mois (assez pour faire fonctionner le réseau et acheter un peu de matériel de remplacement en cas de casse). Deux options ont donc été proposées à la commune :

  • Régler cette somme comme une dépense classique au moyen d’une facture émise par SCANI.
  • Éffectuer un versement équivalent au capital de la coopérative qui, elle, fera les dépenses nécessaires.

C’est cette seconde solution qui a été retenue et votée la semaine dernière.

De cette façon, l’argent public en question, servant à l’investissement, n’est pas « perdu » pour la commune. Il est simplement placé à moyen terme dans SCANI.

L’équilibre financier de l’opération est estimé à 3 ou 4 ans. Après cette durée, la commune sera donc libre :

  • soit de demander la récupération de cette somme
  • soit d’indiquer à SCANI qu’elle souhaite qu’elle soit investie dans un autre projet de la coopérative

Certains trouveront peut être que c’est une mécanique bien complexe pour une petite somme, mais il s’agit en réalité plus d’un symbole que d’une opération d’économie : la commune investi dans le réseau de la coopérative et peut, à terme, récupérer l’investissement … contrairement à quasiment tous les autres « investissements » qui sont fait dans le numérique et dont la collectivité ne revoit quasiment jamais la couleur.

C’est le mode de fonctionnement que nous souhaitons proposer à tous (communes, particuliers ou entreprises) qui voudraient que SCANI déploie des infrastructures plus lourdes que de simples connexions isolées. Le même schéma peut être reproduit pour installer de la fibre.

Qui fait quoi ?

Société coopérative dit coopération. SCANI n’offre pas de « services clés en main » autre que la simple connexion internet dont les membres bénéficient. Pour tout le reste, la coopérative est une sorte de boite à outils pour ses membres. Chacun est libre de venir y puiser ce dont il a besoin et paie, bien entendu, le prix juste pour ça.

Dans le cas présent, la mairie de Joigny est venu présenter le projet à SCANI, en demandant d’être accompagnée et conseillée sur les meilleurs emplacements et les méthodes à mettre en œuvre.

Une demi journée de visite de terrain a été organisée et chacun est reparti avec sa liste de choses à faire. La mairie est allée contrôler les lignes de vue radio aux endroits ou un doute était présent, SCANI a étudié le meilleur matériel à déployer à chaque endroit, etc.

Un point plus aisé à déployer que les autres a été anticipé au parc du Chapeau, permettant de désenclaver un membre de SCANI habitant le quartier et de déployer une connexion pour le club de pétanque.

A partir du 22 mai, les déploiements vont démarrer par le camping (rouvert il y a peu) et le rond point de la résistance qui servira de nœud principal pour l’avenue Gambetta et le bas de la rue Cortel. La mairie sera bien entendue mobilisée et des bénévoles de SCANI œuvreront sur le terrain pour aider en fonction de leurs disponibilités.

Sans cette coopération et cette répartition du travail, le budget de ce genre de solution dépasse 30.000 € pour la mise en service et 1000 € de fonctionnement mensuel.

Et après ?

Le réseau ainsi déployé offre de nombreuses autres possibilités :

  • Connecter de nouveaux membres de SCANI
  • Étendre le réseau privé de la commune pour permettre aux agents d’être connectés à leurs outils numériques lorsqu’ils sont sur le terrain
  • Déployer des installations interactives connectées à coût quasi nul

Vous voulez voir comment ça se passe, poser des questions ou apprendre ? Cherchez la nacelle communale et venez à notre rencontre ! Le planning des interventions de SCANI est par ici.

by bruno at May 20, 2019 08:43 PM

French Data Network

L’épisode AG de la saison 27 de FDN est sorti !

Le lien Bittorent. La vidéo en direct. Merci à tous ceux et toutes celles qui ont nous ont aidé·e·s à organiser, à filmer, à mettre les vidéos en ligne… ou ont tout simplement été présent·e·s, et contribué ainsi à ce que ce moment soit sympa et convivial comme toujours \o/

by Khrys at May 20, 2019 05:54 AM

May 19, 2019

French Data Network

Nouvel outil de suivi des tickets pour notre équipe Suivi-adsl

Nous avons mis en place Request Tracker pour assurer le suivi des demandes de nos adhérent·e·s. Pour nous contacter, c’est bien plus simple : services (a) fdn.fr — Questions sur la mise en place de services (ADSL, Web, mail, DNS…) ou sur des nouveaux projets. support (a) fdn.fr — Pour tout problème de connexion sur […]

by Khrys at May 19, 2019 02:02 PM

May 17, 2019

Franciliens

Ciné Débat «La bataille du libre»

Nous allons participer à l’organisation d’une projection débat du documentaire «La bataille du libre» de Philippe Borel.

Cette soirée organisée par Ciné-Débat ATTAC, FRANCILIENS.NET et le CECIL aura lieu le mercredi 22 mai 2019 de 19h00 à 22h00 au Café associatif « La Commune », 3 rue d’Aligre Paris 12ème

Programme de la soirée :

  • 19h: Accueil avec restauration légère
  • 20h00: Projection
  • Débat

Présentation du film :

Tous connectés! Tous captifs? Deux logiques s’affrontent aujourd’hui au cœur de la technologie numérique depuis que les principes émancipateurs du logiciel libre, fondés dans les années 80, sont venus s’attaquer à ceux, exclusifs, du droit de la propriété intellectuelle.

Depuis la généralisation d’Internet dans tous les domaines de la société, la problématique des logiciels propriétaires, opposés aux logiciels libres, est devenue cruciale, quoique toujours ignorée par la grande majorité des utilisateurs.

Par définition, le logiciel libre peut être exploité, amélioré et distribué par tous.

Or, la plupart des logiciels auxquels nous recourons quotidiennement sont dit «propriétaires» : leur code source appartient à de grandes entreprises, qui en tirent des bénéfices conséquents.

Les résistants du libre y voient ainsi un enjeu philosophique autant qu’un choix de société: les nouvelles technologies devraient être contrôlées par leurs utilisateurs.

Bande annonce: https://vimeo.com/309626671   


Afficher une carte plus grande

by yhargla at May 17, 2019 10:46 AM

May 14, 2019

Iloth

Apéro ILOTH le 22 Mai à Montpellier.

L’association ILOTH se retrouvera au Faubourg boutique des partages à Montpellier à partir de 18:30, 15 Faubourg de Nîmes, le mercredi 22 Mai .

Pour nous retrouver au Faubourg ce sera dans la petite salle en entrant à droite.

C’est l’occasion pour les adhérents de se rencontrer pour discuter/échanger autour d’un verre et d’accueillir les personnes voulant découvrir l’association.

A Mercredi 22 mai !

L’équipe ILOTH.

by Cardona Christophe at May 14, 2019 07:55 AM

May 11, 2019

Rhizome

Rhizome soutient la douzième édition du Battlemesh

Le Battlemesh, ou "Wireless Battle of the Mesh", est un événement annuel autour des réseaux mesh.
Le but de cet événement est de rassembler des personnes de tous horizons qui s'intéressent aux réseaux communautaires, en particulier aux réseaux maillés sans fil ("wireless mesh networks"), aux infrastructures de fibre optique et aux FAI associatifs, ainsi qu'à la manière de créer et entretenir des communautés dynamiques qui prennent en main leurs réseaux de communications électroniques.

La volonté de l'événement est de proposer 7 jours de présentations expertes, d'ateliers pratiques, de sessions pour travailler collaborativement sur des projets, et bien sûr proposer un espace qui favorise les discussions entre les participants ! Que vous soyez un expert des réseaux mesh, actif dans un FAI associatif, ou juste curieux d'en savoir plus sur les réseaux communautaires, venez rendre visite à la communauté mondiale pour échanger sur ces sujets !

Cette année, le Battlemesh a lieu du 8 au 14 juillet 2019 à Saint-Denis, près de Paris : le thème de cette édition est "Building Community Networks for Fun and Non-Profit".

Comme tous les ans, le Battlemesh est gratuit et ouvert à tous grâce au soutien généreux de sponsors. Par ailleurs, l'équipe d'organisation s'efforce de diminuer autant que possible le coût de la participation en proposant un hébergement bon marché aux participants.
lus d'informations sont disponibles sur la page de l'événement, sur Mastodon ou sur Twitter.

Rhizome soutient l'événement "Battlemesh", d'une part pour les efforts de cette communauté en vue d'améliorer les réseaux maillés sans fil et de favoriser le développement de réseaux communautaires, mais aussi pour sa contribution aux libertés numériques, à la reprise en main des technologies de communications électroniques, et à une société ouverte et respectueuse des droits humains.

La place de Rhizome dans cette optique est particulière. Attachée à une école d'ingénieurs, elle est une des premières structures françaises lancées à la suite de l'essaimage de la FFDN. Elle perdure aujourd'hui tant bien que mal.

Élue "l'Assos indispensable" l'année dernière, elle est présente dans beaucoup d’événements UTCéens auprès des associations qui les organisent. En déployant du réseau à des endroits où il n'y en a pas, Rhizome permet à ces événements d'exister. C'est dans cette optique aussi qu'elle s'inscrit comme "Community network", au sein de la communauté UTCéenne.

by Rhizome at May 11, 2019 06:19 PM

May 09, 2019

French Data Network

FDN soutient la douzième édition du Battlemesh

Le Battlemesh, ou « Wireless Battle of the Mesh », est un événement annuel autour des réseaux mesh. Le but de cet événement est de rassembler des personnes de tous horizons qui s’intéressent aux réseaux communautaires, en particulier aux réseaux maillés sans fil (« wireless mesh networks »), aux infrastructures de fibre optique et aux FAI associatifs, ainsi qu’à […]

by Khrys at May 09, 2019 09:38 AM

May 01, 2019

FAImaison

Assemblée générale 2019

L'assemblée générale ordinaire (AGO) aura lieu le samedi 23 février 2019 à 15h au 1 place de la Gare de l'État dans la salle A de la Maison des syndicats, à Nantes.

L'ordre du jour sera le suivant :

  • présentation et vote du bilan moral ;
  • présentation et vote du bilan financier ;
  • courte intervention sur les responsabilités incombant au futur bureau ;
  • élection du nouveau bureau et de la nouvelle présidente ou du nouveau président.

L'objectif est de limiter l'AGO formelle dans le temps (environ une heure). Le reste de l'après-midi, et jusqu'à 19h, sera un temps informel pour favoriser les rencontres dans l'association et la découverte de ce que font les un·e·s et les autres en toute simplicité et dans la bonne humeur.

Tou·te·s les membres de l'association sont amicalement convi·é·es à l'AGO ! Les membres ayant le droit de vote et ne pouvant se déplacer peuvent fournir une procuration à un·e autre membre de leur choix.

Vous pouvez consulter la convocation officielle et la succincte page de wiki de préparation.

Publication des bilans et compte-rendus suite à l'assemblée générale

Sont disponible au format PDF :

by FAImaison at May 01, 2019 10:00 PM

April 29, 2019

Le blog de SCANI

Connexion à l’Equinix IX

Ce matin, pendant que la formidable équipe constituée pour l’occasion tirait de la fibre à Joigny, l’un d’eux s’était un peu mis à l’écart vers 10 heures pour monter la connexion reliant le réseau de SCANI au point d’échange Equinix IX. La partie physique de la connexion avait été réalisée il y a quelques semaines, ce matin, il s’agissait de configurer le matériel. C’est la seconde connexion de ce type, le réseau étant déjà relié au France IX.

Mais ça consiste en quoi ? Ça apporte quoi ? Et puis d’abord, c’est quoi un IX et c’est quoi le peering ?

Une (petite) histoire du réseau

Internet, comme le nom l’indique, c’est la chose qui est entre (inter) les réseaux (net). En fait, ce n’est pas une chose mais simplement un énorme tas de câbles contenant majoritairement de la fibre optique et servant à connecter les réseaux entre eux. Celui d’Orange, celui de Google, celui de Cogent et … celui de SCANI.

Chacun porte un numéro (Orange, c’est 3215, SCANI, c’est 201080, par exemple) et ce numéro sert à chaque réseau pour savoir à qui il cause en face. C’est un numéro de système autonome (Autonomous System, AS).

Dans un monde idéal, il faudrait que chaque réseau soit connecté à l’ensemble des autres. Mais comme on en compte un peu plus de 63000 dans le monde et que certains sont loin, c’est un peu compliqué. C’est ici qu’entre en jeu la différence entre transit et peering. Prenons l’exemple de SCANI :

  • Je veux échanger des données avec un serveur situé chez Bouygues Telecom. Nos deux réseaux sont interconnectés, le trafic s’écoule donc directement du réseau de SCANI à celui de Bouygues et inversement. On appel ça du peering.
  • Je veux échanger du trafic avec Telstra (opérateur télécom australien), mais nos deux réseaux sont assez éloignés (Telstra est présent au Royaume Uni et aux Pays Bas, mais pas en France), nous demandons donc à un opérateur tiers, ayant accès à des réseaux plus étendus géographiquement, de transporter notre trafic jusqu’à Telstra (ou jusqu’à n’importe quel opérateur qui saura joindre Telstra ou lui même trouver un autre opérateur qui saura … bref, vous voyez le principe). On appel ça du transit.

Généralement, on paie le transit à la consommation. Le peering est, quant à lui, gratuit … au détail près qu’il est compliqué (et que ça coûte des sous) d’avoir un câble vers chaque réseau d’autre opérateurs avec qui on veut échanger du trafic.

IX vous disiez ?

C’est pour régler ce problème que les points d’échanges (ou Internet eXchange : IX) existent : plutôt que de devoir installer X câbles pour joindre X opérateurs, chaque opérateur tire un seul câble vers une infrastructure technique commune à tous qui a pour rôle de faire passer les paquets des uns aux autres. Un genre de multiprise réseau (pour ceux qui connaissent le principe du switch : c’est un gros switch réparti sur plusieurs sites géographiques).

En France, on a deux points d’échange principaux : le FranceIX dont SCANI est membre depuis déjà quelques années, et l’Equinix IX, point d’échange privé, sur lequel SCANI a été connecté ce matin.

Dans la pratique, c’est une simple paire de fibre de quelques centaines de mètres qui va d’un switch du réseau SCANI à un switch du réseau Equinix IX tous deux situés 114 rue Ambroise Croizat à Saint-Denis.

Côté financier, plus on achète une grosse connexion sur la plateforme commune, plus on supporte les frais qui en découlent.

Ok, et ça apporte quoi ? C’est moins cher ?

Compte tenu de la taille et de la consommation du réseau de SCANI, c’est moins cher puisque c’est … gratuit ! On a, au rythme actuel, encore 1 ou 2 ans devant nous avant de commencer à payer et le premier palier est à 300 € par mois et nous laisse quelques années avant d’envisager le suivant.

Mais surtout, ça permet d’échanger directement. SCANI étant un fabriquant d’accès à internet, la majeure partie du trafic est entrant (3 à 4 fois plus d’entrant que de sortant) et provient à 75% de quelques sources (Netflix, Google, Amazon, Akamai, …)

Pouvoir joindre ces réseaux directement améliore la qualité, la stabilité et le débit. Un certain nombre d’entre eux sont directement joignable lorsque la connexion est établie, mais pour certains autres, il faut aller demander un par un. L’établissement de la connexion est ensuite fait avec trois ou quatre petites lignes de configuration dans les routeurs de chaque côté, à distance.

Si vous voulez en savoir un peu plus et explorer cet univers, voici quelques liens :

by bruno at April 29, 2019 05:44 PM